4G : l’Europe ne rattrapera pas son retard de sitôt

11

Selon une étude de l’équipementier Ericsson, l’Europe ne parviendra pas à rattraper son retard sur le déploiement de la 4G d’ici les cinq prochaines années, et sera donc toujours à la traîne en 2019.

L’étude prévoit que la couverture 4G LTE avoisinera les 80% en Europe en 2019, avec un taux de pénétration des abonnements de seulement 30%.

À titre de comparaison, en Asie du Nord-Est, la couverture devrait avoisiner les 95% dans cinq ans, avec un taux de pénétration de l’ordre de 45%. La Chine, pour sa part, revendiquerait plus de 700 millions d’abonnements 4G, soit à elle seule plus de 25% du nombre total d’abonnements 4G dans le monde.

Parmi d’autres données relevées dans le rapport, signalons que le nombre total d’abonnements mobiles (toutes technologies confondues) devrait dépasser la population mondiale dès 2015. Outre les personnes disposant de deux abonnements, c’est surtout l’avènement des cartes SIM utilisées par les machines et les objets connectés qui rend possible un tel chiffre.

Signalons enfin que les smartphones dépasseront d’ici deux ans les téléphones mobiles dits “traditionnels”. D’ici 2019, ils devraient atteindre les 5,6 milliards dans le monde… dont 765 millions en Europe, soit plus que la population totale de ce continent !

via AFP

Partager

A propos de l'auteur

[Responsable de la rédaction] Sévit également sur Café Gaming et Point de vue social.

11 commentaires

  1. Et c'est grave si on a moins de couverture et un moins bon taux de pénétration 4G que l'Asie du Nord/Est ?
    L'Asie du Nord/Est c'est vraiment TOUTE l'Asie du Nord/Est (donc aussi Corée du nord, Mandchourie et la Mongolie) ou c'est juste pour prendre parmi les 3 pays les plus technophiles du monde (Japon, Corée du Sud, Taiwan) qui ont une hyper concentration de leurs population en milieu citadin ? La Chine a basculé de quasiment rien à la téléphonie mobile assez récemment, logique que la 4G y soit en proportion assez forte.
    Par rapport au USA, où en est l'Europe ? On est partis en retard, c'est certain, mais j'aimerais savoir si ce retard se comble ou pas.

  2. J'imagine que l'Asie du Nord-Est, c'est pour eux la Chine, le Japon et la Corée.
    Pourtant au NE il y a la Sibérie, la Mongolie c'est + le centre!

  3. Non, cela parait désormais raisonnable avec l'arrivée de téléphones 4G à prix accessibles.  Je pense que c'était là le blocage. Aujourd'hui, ils pourraient revoir les obligations pour intégrer ta proposition.

  4. Nous payons notre incroyable protectionnisme en matière de Télécoms, qui comme toujours a finalement abouti à un retard considérable, autant sur la téléphonie que sur le THD. L'Etat a cru bon de protéger France Telecoms en boostant l'aventurier Niel pour contrer les opérateurs étrangers qui en effet ne sont pas venus apporter une vraie concurrence : on en paye le prix aujourd'hui, car si on ne peut pas reprocher à Free d'avoir fait la fortune de son fondateur, Free a gelé par démagogie le développement des télécoms. Et tous les gouvernements sont complices.
    Pour mémoire, l'UE demande depuis plus de 10 ans de sortir le réseau cuivre du patrimoine d'Orange, comme ce fut le cas partout ailleurs en Europe : rien n'a été fait et c'est hélas très logique que le THD ne puisse pas s'imposer face à cette concurrence imbécile.

  5. Réagir sur le forum