28 députés inquiets pour la qualité de l’Internet français

30

Vingt-huit députés de tous bords ont interpellé la ministre chargée de l’Économie numérique, Fleur Pellerin, sur la qualité des connexions Internet (notamment pour les contenus vidéo), menacée par les problèmes d’interconnexion récemment mis en avant par l’UFC-Que choisir.

S’appuyant sur le sondage de l’association de consommateurs, qui révélait des difficultés d’accès aux contenus vidéo principalement chez Free mais d’une manière générale chez tous les fournisseurs d’accès à Internet, 28 députés des groupes UMP, R-UMP, UDI et SRC se sont réunis pour obtenir une réponse de Fleur Pellerin. Ces députés ont chacun déposé, le jour de Noël, une question adressée à la ministre portant sur l’accès à Internet et les modalités d’interconnexion. Celle-ci reprend le texte utilisé par les trois sénateurs UMP et PS la semaine dernière.

Il y est notamment rappelé que « 83 % des abonnés Free ayant répondu au sondage indiquent qu’ils ne peuvent utiliser correctement Youtube. Ce chiffre se monte à 47 % des abonnés Orange et 46 % chez SFR ». Estimant que les consommateurs ne « bénéficient dès lors plus de la totalité des services payés », les députés demandent une réaction du gouvernement. « Si des règles claires ne sont pas rapidement établies, les difficultés d’accès entre les différents acteurs vont se multiplier, mettant en danger le principe d’un internet libre et ouvert à tous », avertissent-ils.

Si le problème de l’interconnexion n’est pas particulièrement nouveau, son amplification médiatique et politique en cette fin d’année permet de penser que le gouvernement sera amené à trancher, et pourquoi pas prendre de nouvelles mesures, pour contraindre les opérateurs et/ou leurs partenaires de transit à fournir une qualité de service décente aux utilisateurs…

via PC INpact

Partager

A propos de l'auteur

[Responsable de la rédaction]
Sévit également sur Café Gaming et Point de vue social.

30 commentaires

  1. Enfin.
    Il était temps que quelqu'un se penche sur ce scandale.
    Quand on paye c'est pour avoir les services prévus pas pour subir les humeurs des différents intervenant dans le contrat.
    Bon travail madame Pellerin, on vous attend au tournant.
    Sévissez.

  2. Cibolino a écrit :

    Enfin.
    Il était temps que quelqu'un se penche sur ce scandale.
    Quand on paye c'est pour avoir les services prévus pas pour subir les humeurs des différents intervenant dans le contrat.
    Bon travail madame Pellerin, on vous attend au tournant.
    Sévissez.


    Elle n'a rien fit. On lui demande justement de faire.

  3. b10489 a écrit :

    si vous avez besoin de rien...demandez à "Fleur"
    elle instaurera une nouvelle taxe aux abonnés qui n'ont pas assez de débit !


    Je plussoie.  :)

  4. b10489 a écrit :

    si vous avez besoin de rien...demandez à "Fleur"
    elle instaurera une nouvelle taxe aux abonnés qui n'ont pas assez de débit !



    Et si avant de critiquer on attendait de voir ?
    Comme démarche me semblerait plus ............ "sympathique"........pour ne pas employer des mots qui pourraient être mal interprétés.

  5. Cibolino a écrit :

    Et si avant de critiquer on attendait de voir ?

    Ben le gros avantage avec les politiques, c'est justement qu'il n'y a pas besoin d'attendre pour savoir qu'ils vont faire approximativement n'importe quoi ... On le sait déjà.

  6. squirrel a écrit :

    elle a pas autre chose à faire que s'occuper de youtube ?
    en vrac : fracture numérique, déploiement du très haut débit,...

    tout à fait d'accord.
    En fait, il faudrait trouver un moyen que l'argent généré par la pub sur Youtube soit reversé en France. L'argent sera l'huile qui devrait dégripper les rouages, non?   

  7. Cibolino a écrit :

    Enfin.
    Il était temps que quelqu'un se penche sur ce scandale.
    Quand on paye c'est pour avoir les services prévus pas pour subir les humeurs des différents intervenant dans le contrat.
    Bon travail madame Pellerin, on vous attend au tournant.
    Sévissez.

    Le problème est que l'on n'a jamais payé pour ces services!
    Lorsque les forfaits internet ont été "ramenés" à moins de 30€ par Free, les Youtube et consorts étaient loin de sévir comme c'est le ca s actuellement, et les infrastructures étaient constitués de 3 activités: 1) Le surf, 2) le download, et 3) la TV (avec l'arrivée de Free sur le marché). Le volume à faire transiter par les "tuyaux" internes aux FAIs et externes étaient "cernables". Ce qui permettait de grosso-modo prévoir l'évolution des infrastructures internes (le nombre de flux vidéos en simultané étant au maxi le nombre de chaînes diffusées par le FAI).
    Or, avec l'arrivée des flux vidéos "tous azimuths", en particulier avec Youtube, mais aussi avec tous les flux des émissions de "rattrapage", il existe potentiellement un nombre de flux vidéos à transmettre aussi grand que le nombre d'abonnés, chaque flux étant potentiellement indépendant de l'autre. Si on envisage simplement que 1% de freenautes demandent un flux à 1,5Mbits depuis Youtube, on arrive gentiment à un tuyau nécessaire entre Youtube et Free de... (1,5x5000000)/100 =75 000Mbits... 76Gbits!!! Que Free doit "payer" en tant que débit à un Networker, soit en tant que débit, soit en tant que lien en IRU... Et des liens internationaux à plus de 10Gbits, cela ne coûte pas rien!
    Et à qui profite ce débit, générant de la pub? Pas à Free, ni à un autre FAI français! Et à qui coûte le lien? A Free!
    Clair qu'il existe 2 solutions pour les FAIs français vis à vis d'émetteurs de flux tels que Youtube: - Soit demander une participation à Youtube, soit faire payer les abonnés! Car le problème est le même chez les "autres": 86% des sondés de Free, 45% des sondés d'Orange, et 46% des sondés de SFR. Si l'on applique "bêtement" les % de mécontents sur les parcs d'abonnés de Free et d'Orange, on obtient le même nombre de mécontents... Une limite de "taille" de tuyauX?
    Il existe aussi une alternative pour les internautes francophones... Uploader leurs vidéos sur un site français, au hasard Dailmotion, comme son nom ne l'indique pas... Les liens avec les FAIs français sont correctement dimensionnés, et Daliymotuion rémunères ces derniers...
    Reste une partie de la donne qui pose encore problème pour certains: le dimensionnement des backbones, en particulier celui de Free, qui semble devoir être sérieusement upgradé, en particulier sur les liens alimentant  directement les DSLAMs...

  8. Réagir sur le forum