Iliad lance avec succès une émission obligataire de 500 M€

7

Le groupe Iliad annonce le succès du lancement de sa première émission obligataire, d’un montant de 500 millions d’euros.


Succès de l’émission obligataire inaugurale de 500 M€ d’Iliad

Iliad annonce le succès de son émission obligataire inaugurale d’un montant de 500 millions
d’euros.

Les obligations présentent un coupon annuel de 4,875% et seront remboursées au pair à
échéance le 1er juin 2016.

Cette émission inaugurale permet à Iliad de tirer avantage de conditions de marché favorables
afin de diversifier ses sources de financement et d’allonger la maturité de sa dette.

Le succès de cette opération, largement sursouscrite avec une demande de 1,5 milliard
d’euros, illustre la confiance des investisseurs dans le modèle économique et dans la solidité
financière d’Iliad.

Crédit Agricole CIB, HSBC, Natixis et Société Générale CIB ont dirigé cette émission obligataire
en qualité de chefs de file. BNPP, Santander et WestLB interviennent en qualité de co-lead.

Source : Iliad

Partager

A propos de l'auteur

[Responsable de la rédaction]
Sévit également sur Café Gaming et Point de vue social.

7 commentaires

  1. Bonjour, En simplifiant, c'est un emprunt de 500 M€ aux banques. Ce qui est spécifique aux obligations, c'est que Free ne paie que les intérêts pendant la durée de l'emprunt et remboursera le capital à échéance. Autre spécificité : les banques peuvent librement se revendre leurs obligations entre elles. Sinon, Free a fait un tour des banques avant de lancer son obligation. "Si j'émets une obligation à telles conditions, vous êtes prêt à en prendre combien ?" Résultat des courses, les banques étaient prêtes à acheter pour 1,5 Milliard d'€ aux conditions proposées. Mais Free n'avait besoin que de 500 Millions. En clair, ils ont encore de la marge de manœuvre en cas de besoin de liquidités... Licence 4G ? A+ Xavier

  2. Il n'y a pas grand'chose à expliquer !! Ca se passe ainsi tous les jours, y compris pour les finances publiques. Iliad a besoin de 500 M€. Il est émis une obligation à 5 ans avec un taux intéressant. Les banques mandatées n'ont eu apparemment aucun problème à boucler le dossier. Iliad a la cote chez les investisseurs !! Que demander de plus !

  3. Dans le cas de l'état, le taux d'intérêt versé s'adapte en fonction de la demande qu'il y a eu. La sursouscription a pour conséquence une baisse du taux réellement payé. 4,8, c'est pas mal pour Free, l'état est à 3,4 sur 10 ans actuellement, donc à peu près 3% sur 5 ans. Il ne faut pas oublier qu'un état a beaucoup de moyen pour rembourser que n'a pas une entreprise. Et lui ne fait jamais définitivement faillite (même l'état russe a fini par rembourser 200 millions d'euro de ses fameux emprunts, pas grand chose, mais toujours mieux que rien).

  4. jmdesp a écrit :
    (même l'état russe a fini par rembourser 200 millions d'euro de ses fameux emprunts, pas grand chose, mais toujours mieux que rien).
    Euh, en fait d'état russe c'est l'état français qui a raqué, en fait toi avec tes impôts.Un peu comme cela va se passer avec le mediator....

  5. L'obligation n'est pas émise auprès des banques, mais via les banques. Les souscripteurs sont les épargnants et les fonds de placement. 4.875% annuel, duquel il faudra enlever CSG+CRDS pour l'état et les frais de gestions (garde et opérations) pour les banquiers. L'obligation a une autre caractéristique: pas de droit de vote attaché. (et le capital de la société n'augmente pas, du point de vue légal)

  6. squirrel a écrit :
    (même l'état russe a fini par rembourser 200 millions d'euro de ses fameux emprunts, pas grand chose, mais toujours mieux que rien).
    Euh, en fait d'état russe c'est l'état français qui a raqué, en fait toi avec tes impôts.Un peu comme cela va se passer avec le mediator....
    On est dans le hors sujet, mais il me semble que l'état russe a payé à l'état français, et celui-ci a ensuite reparti. Mais pas payé sur ses fonds propres.

  7. Réagir sur le forum