Embellie pour le titre Iliad, saluée par les analystes

0

Malmené en 2016, le titre Iliad a renoué récemment avec des niveaux plus élevés. De quoi redonner de l’espoir aux analystes.

Cette semaine a permis à Iliad de renouer avec des niveaux qu’il n’avait pas vus depuis bientôt un an. Jeudi, l’action a bien failli franchir à la hausse la barre symbolique des 200 € (s’arrêtant vers 199,5 €). Un niveau qu’elle n’avait plus atteint depuis fin mars 2016, où le titre a perdu près de 20% de sa valeur en deux semaines : il caracolait alors aux alentours de 235 €.

Variation du titre ILD sur un an. © Euronext

À l’heure où nous écrivons ces lignes, le cours semble devoir se stabiliser un peu au-dessus des 197,5 euros.

Deutsche Bank relève son objectif de cours

La performance a été bien perçue par les analystes : Deutsche Bank a relevé sa recommandation sur Iliad, de « conserver » à « acheter » avec un objectif de cours à 235 €.

Comme plusieurs de ses confrères, la banque pense également que les prochaines élections présidentielles françaises relanceront la course à la consolidation des télécoms. L’un des candidats, François Fillon, envisage notamment de se débarrasser des participations d’État dans certaines entreprises où la présence publique n’est pas totalement nécessaire, s’il venait à être élu.

Orange, dont l’État est actuellement toujours l’actionnaire majoritaire, serait concerné au premier plan par une telle mesure. Si l’État venait à céder tout ou partie de ses 23% d’Orange, on imagine aisément que le groupe Bouygues serait très intéressé. C’est même sur ce point que les négociations ont échoué, lors de la précédente tentative de rapprochement entre les deux entreprises : Martin Bouygues n’était prêt à céder sa filiale télécoms qu’en échange d’une participation au sein d’Orange, que l’État voyait d’un mauvais œil.

Comme à son habitude, Free reste très discret sur le sujet. Xavier Niel, tête pensante du groupe, l’a déjà affirmé : pour lui, la consolidation du marché est inévitable à terme. Reste à savoir quand. En attendant, le trublion reste discret : il sait que le temps joue en sa faveur.

Partager

A propos de l'auteur

[Responsable de la rédaction] Sévit également sur Café Gaming et Point de vue social.

0 commentaire

    Réagir sur le forum