Quelques précisions sur Freebox Media Player

245

Vous avez été nombreux à commenter la dernière actualité concernant le nouveau service gratuit Freebox Media Player, et on peut le comprendre : cette fonctionnalité inédite pour modem ADSL, fût-ce-t-il triple-play, ouvre de nouvelles perpectives dans l’utilisation multimédia du réseau informatique domestique des freenautes.

Certains points nécessitent un éclaircissement quand au fonctionnement, aux diverses utilisations et aux futurs développements possibles autour de cette fonctionnalité. Et de qui mieux placé que l’un des ingénieurs de Freebox SA pour ça ?

Christophe Massiot, puisque c’est de lui dont il s’agit, s’est exprimé hier sur la liste de discussion « vlc-devel », pour simplifier à l’attention de ceux qui développent l’application VLC.

Voici la traduction de son message posté en anglais :

Chers amis,

Mon employeur, le FAI français FREE S.A.S est sur le point de lancer un nouveau service sur la Freebox qui utilise intensément VLC. Parce que cela va probablement amener nombre de nos clients sur les médias de support de VLC (listes de discussion, IRC, forums), je voudrais vous expliquer de quoi il s’agit au juste.

La Freebox est une « set-top-box » incluant un modem ADSL et un décodeur MPEG2 (puce ST Micro) avec une prise péritel. Elle peut recevoir par le biais d’adresses multicast plus de 200 chaînes de TV sur une télévision. La sélection et la l’affichage d’informations sont réalisés avec un serveur navigateur web maison tournant sur la puce ST Micro et se connectant à nos serveurs privés via le lien DSL.

Le nouveau service consiste à permettre à la Freebox :

1/ de recevoir des flux MPEG-2 depuis l’ordinateur personnel du client, aussi bien via une connexion Ethernet, WiFI ou USB que sur une adresse IP spécifique (mafreebox.freebox.fr port 1234) et les afficher sur la TV tel quels.

2/ de se connecter à un serveur Web lancé sur l’ordinateur personnel du client, dans le but de contrôler ce serveur.

Le choix le plus logique est bien entendu d’installer VLC sur l’ordinateur du client. J’ai récemment ajouté dans les sources quelques nouvelles options dont nous avions besoin [ndt : C. Massiot est aussi un des développeurs de VideoLan], et j’ai compilé des binaires pour Windows et Mac OS X. Nous fournirons aussi une archive contenant les sources, en accord avec la licence GPL. Ces sources de VLC sont aboslument identiques à celles du repository telles qu’elles l’étaient aujourd’hui 14H30 heure de Paris (pour la version actuelle de développement), et nous n’avons soumis aucune modification ni non plus n’avons planifiés de création de nouvelles branches ou divergences ou autre. Nous espérons plutôt pouvoir distribuer dans le futur une version officielle de VLC, pour ne pas avoir à compiler la nôtre.

L’archive contient cette version de VLC, un dossier contenant des pages HTML que nous fournissont afin d’assurer un bon affichage sur le navigateur web de la Freeobx, et des scripts pour lancer VLC avec les options adéquates. C’est actuellement (pour Mac OS X dans ce cas) :

./VLC.app/Contents/MacOS/VLC —extraintf=http —http-src=./freebox-http —no-playlist-autostart —sout= »#std » —sout-standard-access=udp —sout-standard-mux=ts —sout-standard-url=212.27.38.253:1234 —sout-ts-pid-video=68 —sout-ts-pid-audio=69 —sout-ts-pcr=80 —sout-ts-dts-delay=400 —play-and-stop —open= »$2″

Nous incluerons également une application maison développée avec Qt (et ses différents portages) sous licence GPL, qui permettra de construire un fichier .m3u [ndt : une liste de lecture (playlist) au format Winamp] approprié pour le streaming. A chaque ajout d’un fichier dans la playlist, l’application vérifiera son extension, et si besoin est rajoutera une clé #EXTVLCOPT : pour activer le transcodage vidéo et/ou audio. Ajouter ce fichier uniquement dans VLC ne fonctionne pas parce qu’il ne saura pas si un transcodage vers le format vidéo MPEG-2 + MPEG-1 layer 2 audio doit être effectué, et c’est pourquoi nous avons développé cette application tierce. Peut-être que ce genre de fonctionalités pourrait être intégré dans VLC mais c’est beaucoup plus de travail.

J’insiste sur le fait que l’application VLC est exécutée sur le PC du client, et que nous fournirons les sources de ce que nous fournirons pour ce PC. Il n’y a pas de VLC ou de portion de VLXC qui fonctionne sur la Freebox elle-même (elle n’en a pas besoin elle possède déjà un décodeur MPEG-2).

Je ne peux pas vous fournir de date définitive pour quand nous commencerons à être submergés par les demandes de nos clients, mais cela devrait être très prochaînement. Et de toutes manières je vais être en congés pour quelques jours, donc ne me criez pas dessus :).

Christophe Massiot

Free S.A.S.

Voilà, le message est un peu dense techniquement s’adressant à un public de développeurs.

Ce qu’on peut en retenir, et pour couper court à toutes rumeurs, c’est qu’aucun développeur, en dehors de ceux qui bossent pour Free, ne pourront produire du code qui tournera sur la Freebox elle-même. La Freebox se comportera alors comme un navigateur Web et un lecteur multimédia, à ceci près que les pages HTML seront récupérées sur le PC du réseau local du Freenaute, tout comme les fichiers multimédia.

A vous maintenant d’imaginer, de développer de nouvelles applications pour la Freebox Media Player, en laissant de côté vos rêves les plus fous… pour un temps au moins 😉

[Florent] Edit 23-06-2005 12:26

[Florent] Edit 23-06-2005 18:29 pour nos académiciens

Partager

A propos de l'auteur

245 commentaires

    Réagir sur le forum