Vers un retour des publicités sur France Télévisions

14

Agad la télévision et pis dors

Le projet de suppression de la publicité sur les chaînes du service public, voulu par Nicolas Sarkozy, n’aura finalement pas lieu. Initialement retardé, le moratoire sur la suppression totale des écrans publicitaires sur France Télévisions ne devrait pas avoir lieu…

Le gouvernement de Jean-Marc Ayrault ne prévoit pas de mener à terme la réforme pensée par les précédents décideurs. En fait, il envisagerait même de revenir sur la réforme déjà en place, en rétablissant les écrans publicitaires dès 20h35 sur France 2, France 3 et France 4.

La réforme de l’audiovisuel public, telle qu’on la connaît, est appliquée depuis le début de l’année 2009 sur les chaînes de France Télévisions, avec un manque à gagner certain pour le groupe public. Le retour au fonctionnement habituel devrait lui permettre d’engranger quelques 200 millions d’euros supplémentaires en revenus publicitaires par an ; l’État envisage en outre de rétablir la redevance télévisuelle pour les résidences secondaires, afin de compléter ce dispositif financier.

On comprend l’empressement du nouveau gouvernement à trouver des sources alternatives de financement : à l’heure actuelle, ce sont principalement les opérateurs télécoms qui financent le manque à gagner lié à l’arrêt partiel de la publicité, via une taxe. Cette dernière, brocardée de longue date par les autorités européennes, pourrait être jugée définitivement illégale par la Commission européenne d’ici à l’automne. Auquel cas l’État devra rembourser la somme perçue aux fournisseurs d’accès, estimée à 1,1 milliard d’euros depuis la création de la taxe !

Source : Le Figaro

Partager

A propos de l'auteur

[Responsable de la rédaction] Sévit également sur Café Gaming et Point de vue social.

14 commentaires

  1. Dommage dans un sens, je m'était bien habitué a regarder des films sans interruptions !
    On voit bien l'action de démolition opérée par les socialistes sur les réformes de la droite ....... quelle largesse d'esprit !

  2. Si, au passage, on pouvait supprimer la 2eme (et 3eme) coupure publicitaire au milieu des films et téléfilms sur les chaînes privées, puisque c'était une mesure compensatoire ...

  3. Merci les vaches à lait...
    Va falloir de nouveau cracher au bassinet...
    La redevance TV ne va qu'aux chaines TV et radios suivantes :
    France télévision 67% (France 2, France 3, France 4, France Ô, etc..)
    Arte (France) 8%
    Radio France 18%
    Audiovisuel extérieur de la France 4%
    Institut National de l'Audiovisuel 3%
    http://fr.wikipedia.org/wiki/Redevance_audiovisuelle
    Les autres chaines ne subsistent que par la publicité émise avant, pendant, et après les programmes.
    Il me semble pourtant que la redevance TV a augmenter, et qu'elle a été incluse aux impôts.
    Pourquoi ? Pour qui ?

  4. Privatisons! Les chaînes publiques, FTel...
    Que l'État s'occupe de missions légitimes, et qu'on enterre les vieilles lubies
    qui assassinent l'économie du pays.
    Pas de pub? HD? Film récent? ->ciné ou BluRay ou VOD.

  5. La PUB va revenir sur le service public ? tant mieux. J'espère que cela empêchera l'augmentation de la redevance que je trouve trop élevée vu l'indigence du service public et sa politisation éhontée pour la gauche caviar. Et comme la pub va revenir, le cycle infernal va recommencer : ces chaînes vont se remettre à fabriquer de la daube pour faire de l'audience et augmenter la pub donc les recettes etc. etc. Et plus leur niveau baissera, plus l'audience baissera ; je souhaite qu'on en supprime les 3/4, il y en aura toujours trop à se faire nourrir par l'argent du contribuable.

  6. Réagir sur le forum