L’ultimatum de Free : « si TF1 ne signe pas, on coupe d’ici la fin de semaine »

Un message d’avertissement, brièvement affiché sur les Freebox dans la nuit, aura permis à Free de relancer les négociations avec TF1. L’opérateur offre une dernière chance au groupe de télévision avant la coupure de ses chaînes…

Il est resté en tout et pour tout moins d’une heure, aux alentours de minuit, mais il aura fait son petit effet : le message affiché cette nuit sur Freebox lors d’un zapping du TF1, TMC, TFX, TF1 Séries Films ou LCI (cf. image ci-dessous) a eu l’effet escompté. Free tenait à faire réagir TF1 afin de pouvoir reprendre les négociations : pari réussi, selon Le Parisien, qui indique que les discussions ont repris dans la foulée.

Mais Free n’entend pas se laisser faire pour autant. Ce mardi matin, il a adressé une énième offre de rémunération à TF1. Il s’agit de la négociation de la dernière chance : « si TF1 ne signe pas, on coupe d’ici la fin de semaine », indique un dirigeant de Free au Parisien. L’opérateur entend imposer son calendrier sans attendre la fin du contrat de diffusion actuel : « nous n’attendrons pas la fin mars pour signer, la négo c’est maintenant ! ».

Free est d’accord pour payer TF1, mais pas n’importe quel prix

Le journal dresse un récapitulatif des relations tumultueuses entre Free et TF1, depuis que ce dernier a demandé à être rémunéré pour ses chaînes gratuites, l’an dernier.

En soi, et contrairement à ce qu’il a déjà pu déclarer publiquement, Free n’est pas totalement opposé à l’idée de rémunérer pour les services premium de TF1 comme le replay. « On n’a pas envie de faire la guerre », résume une source interne. Mais pas à n’importe quel prix. Les dernières propositions de TF1 s’élevaient ainsi à 3 € par abonné, soit 21 millions d’euros par an pour un opérateur tel que Free, une somme jugée délirante. « Payer pour le service de replay, pourquoi pas, mais pas dans ces proportions », résume-t-on chez Free.

Si l’on ne connaît pas les détails de l’ultime offre soumise aujourd’hui à TF1, Free la qualifie cependant de « généreuse ». Elle représenterait pour TF1 une « hausse de revenus très significative », tout en restant « très éloignée des prétentions initiales » du groupe de télévision. Un juste compromis ? Il faudra patienter encore quelques jours pour savoir si l’offre de Free, connu pour être dur en affaires, saura contenter TF1.

Source : Le Parisien