Test Freebox Delta (7/9) : pack Sécurité, le nouveau cheval de Troie de Free

3

Présentée comme le troisième volet du triptyque Delta (aux côtés d’Internet et de la télévision), la sécurité fait figure de véritable nouveauté sur le marché. C’est sans doute l’aspect le plus novateur de la Freebox Delta, Free étant le premier opérateur à véritablement l’inclure dans son offre par défaut.

Le pack Sécurité fourni avec l’offre Delta (moyennant son achat, 59 €) intègre le nécessaire pour une protection de base de son domicile : une télécommande, un détecteur d’ouverture, un détecteur de mouvements et une caméra Wi-Fi.

Tout comme la Freebox, ce matériel est conçu en interne par Free, ce qui permet à l’opérateur de le proposer pour un coût modique, au regard des prix habituellement pratiqués pour ce type d’objet.

Une mise en place nécessairement fastidieuse

La première mise en route de tout ce matériel pourra s’avérer déroutante, surtout si vous n’avez jamais manipulé de tels appareils au préalable. L’initialisation passe obligatoirement par l’app Freebox (pour smartphones iOS et Android), et chaque module dispose de sa propre méthode de mise en route et d’appairage.

Par exemple, la caméra Wi-Fi s’initialise via un QR Code affiché par l’application Freebox. Les détecteurs de mouvement et d’ouverture doivent être appairés en les positionnant sur le sommet du boîtier Freebox Server ; l’appairage repose sur le protocole NFC. Il faudra également ne pas être intimidé face au sachet d’accessoires fourni, chaque module utilisant un format de piles différent.

Heureusement, vous êtes guidé étape par étape par l’application. Impossible de vous perdre, tant que vous suivez scrupuleusement les instructions à l’écran, tout se passera bien. Prévoyez un peu de temps pour tout bien mettre en place, certaines étapes étant fastidieuses (en cas de réinitialisation des modules nécessaire, ce qui peut étrangement arriver dès la première installation).

On appréciera que tout soit fourni pour une utilisation immédiate, y compris les taquets autocollants permettant de fixer les détecteurs sur les portes ou aux murs : il s’agit véritablement d’un pack clé-en-main, aucune mauvaise surprise.

Hélas, en cas de problème avec un module, la panne s’avère difficile à diagnostiquer. Défaut matériel, problème de connexion, piles HS ? Dans notre cas, le détecteur de mouvements fourni n’était pas fonctionnel : il était parfaitement capable de s’appairer et fonctionnait quelques minutes, puis n’envoyait plus aucune information à la Freebox. Un passage par la case SAV s’avérera sûrement nécessaire.

Une solution bien pensée, qui ne demande qu’à évoluer

Une fois tout ceci mis en route, l’alarme peut être activée et désactivée via la télécommande fournie (simple pression sans code) ou sur votre smartphone dans l’app Freebox (simple pression, potentiellement après avoir entré un mot de passe si vous le souhaitez). Il est également possible d’utiliser la commande vocale « OK Freebox, active/désactive l’alarme », avec un code de sécurité à 4 chiffres à communiquer à l’oral.

La solution de sécurité pensée par Free surprend de par son caractère extrêmement complet dès son lancement. Ainsi, il est possible de configurer l’alarme principale (pour le domicile à proprement parler), une alarme secondaire (permettant de protéger un garage, un hangar ou une dépendance séparée, par exemple), une zone temporisée (dans laquelle vous bénéficiez d’un délai supplémentaire avant que l’alarme ne s’active), etc.

L’app permet de consulter le statut de l’alarme à tout moment, incluant l’historique de chaque module (dernière ouverture ou détection de mouvements…), donne un coup d’œil immédiat à l’image de la caméra Wi-Fi (qu’il est possible de protéger par mot de passe, comme sur les captures d’écran ci-joint)… Le temps d’attente avant le déclenchement, ou le volume sonore de l’alarme, s’y configurent également aisément.

Le module Sécurité intégré au Freebox Server disposant de sa propre pile, il reste fonctionnel même en cas de coupure de réseau ou d’électricité. La moindre tentative d’ouverture du capot d’un des capteurs, pour en retirer la pile par exemple, déclenchera l’alarme. De même, le recours au protocole Sigfox rend inefficace l’utilisation de brouilleurs GSM/Wi-Fi. La caméra Wi-Fi fournit, quant à elle, une image d’un angle satisfaisant et quelles que soient les conditions de luminosité (y compris dans la pénombre grâce à de l’infrarouge). Sans aucun doute, la solution de Free a été mûrement réfléchie, et est déjà plus fiable et complète que d’autres solutions du marché bien plus coûteuses.

Un manque nous chagrine, un seul, et non des moindres : l’app Freebox semble incapable de vous envoyer une notification en cas de déclenchement de votre alarma à distance. Espérons que ce défaut sera rapidement corrigé.

Nous n’avons pas testé le service d’intervention d’un agent de sécurité en option : cette prestation, fournie par AXA, est facturée 2 € par mois. Elle prévoit l’intervention d’un agent de sécurité à votre domicile à votre demande suite au déclenchement de l’alarme, suivi d’un gardiennage d’une durée maximum de 24h, dans la limite de deux interventions par an.

Un cheval de Troie pour installer la sécurité dans les foyers français

En proposant de base un service encore méconnu du grand public, Free a trouvé son nouveau cheval de Troie. La sécurité est véritablement, de notre point de vue, un point fort de l’offre Freebox Delta (et Freebox Delta S).

On peut dresser un parallèle avec la télévision, proposée gratuitement par Free en 2003 alors que personne n’en voyait réellement l’intérêt. La télévision par ADSL s’est installée progressivement parce qu’elle était là, directement incluse dans l’offre, sans avoir à changer de box — il suffisait d’avoir la curiosité de brancher le câble péritel pour en profiter, et découvrir ses chaînes additionnelles, ses services intégrés… Aujourd’hui, l’IPTV est le moyen de réception préféré des Français, devant la TNT.

Le pack Sécurité n’est certes pas totalement gratuit, mais la logique n’est pas différente. La curiosité poussera sans doute les Freenautes à commander et mettre en place la caméra et les détecteurs fournis « au cas où », « pour essayer »… surtout dans de petits foyers qui n’auraient pas justifié de dépenser de grosses sommes dans la mise en place d’un système d’alarme.

Pour les domiciles plus vastes, le pack Sécurité n’est clairement pas suffisant, et on attend désormais de voir arriver des capteurs et accessoires additionnels dans la boutique de Free — en espérant qu’ils restent à un prix raisonnable. De même, la télécommande porte-clés fournie n’est pas suffisante pour plus d’une seule personne ; on espère l’arrivée d’un pavé à code numérique. Dans tous les cas, l’intégration de multiples protocoles différents devrait permettre de s’équiper ailleurs que chez Free si on le désire, mais on attend de plus amples clarifications à ce sujet.

Freebox Delta, le grand test
Déballage et initialisation, de bonnes en mauvaises surprises
Un Player qui ne trouve pas sa place…
Wi-Fi surpuissant, NAS décevant
Coup de jeune pour l’interface TV
Le son Devialet, clinquant et peu maîtrisé
OK Freebox et Alexa, que valent-ils ?
Pack Sécurité, le nouveau cheval de Troie de Free
Bilan : à qui cette box est-elle destinée ?
Annexe

Partager

A propos de l'auteur

[Responsable de la rédaction] Sévit également sur Café Gaming et Point de vue social.

3 commentaires

  1. C'est en lisant cet article que je réalise que malgré que j'aie la box depuis plus d'une semaine maintenant, j'ai tellement été déçu par trop de mauvais choix sur le reste (surtout la pseudo agrégation ADSL/4G trop limitée, limitante et inutilisable en présence d'un routeur) que je n'ai même pas encore ouvert le carton des accessoires domotique! Alors que j'en ai déjà plein a la maison et que c'est un sujet qui m'intéresse vraiment.

    Infos sur le gros problème de l'agrégation ADSL/4G  : https://dev.freebox.fr/bugs/task/24071

  2. Bonjour,

    Merci pour cet article.

    A-t-on une source pour affirmer que ces modules ont été développé en interne par Free ?
    Il semblerait qu'ils soient acheté "sur une étagère" chez Sercomm : https://www.sercomm.com/contpage.aspx?langid=6&type=prod2new&L1id=15&L2id=13&L3id=147
    (Comme le module LTE qui est lui aussi fourni par Sercomm)

    Il serait intéressant de connaitre les technos embarqués dans la Box. Au vu de la doc des modules Sercomm on peut dire avec assez de certitude que le Zigbee 3 est présent. Idem pour le RTS (au vu du partenariat avec Somfy). Quid du Zwave et autres protocoles utilisés en domotique ?
    Xavier Niel dans une interview aurait laissé entendre que Free aurait fait une implémentation custom pour boucher certaines failles de sécurité (??), comme d'habitude en restant vague et sans préciser s'il parlait de la solution finale choisie et implémenté dans la box.
    Free aurait-il flashé les modules Sercomm avec un firmware de leur cru ? Est-ce qu'un autre module Zigbee serait compatible et appairrable avec la box ?
    Quid de l'extension de l'environnement domotique actuellement proposé ? Peut-on / pourra t-on  appairrer des modules domotique Zigbee d'autres marques  (détecteur de fumée, thermostat, thermomètre...) ?
    Un article pour dé-bunker toute cette partie serait vraiment intéressant !

    Dans l'état actuel des choses je trouve cette solution est décevante. J'aurais attendu de Free qu'il propose un réel écosystème ouvert et interopérable.

    Peut-être que ma mémoire flanche mais je crois que c'est la première fois qu'on ait si peu d'info sur les technos embarqués dans une Freebox :/ (Que ce soit l’agrégation LTE, domotique, format vidéo/audio supportés, protocoles de diffusion prit en charge (Airplay, Chromecast, Spotify Connect...) etc.).

  3. L'installation s'est très bien déroulé pour le pack sécurité: La camera et le détecteur d'ouverture fonctionne comme attendu.
    Par contre, le détecteur de mouvements se déclenche sans raison à intervalles irréguliers.  Souvent un mouvement est détecté environ 6 fois par heures.
    Aucun moyen de savoir pourquoi.

    Je vais faire un ultime test en mettant le module dans une boîte !

  4. Réagir sur le forum