Mise à jour du code source du Freebox Player en ligne

9

floss.freebox.fr, le site mettant à disposition les codes sources libres contenus dans les Freebox, vient d’être mis à jour. Il propose désormais l’accès aux derniers codes contenus dans les firmwares 1.1.0 et 1.1.1 pour Freebox Player.

Jusqu’à présent, les codes disponibles n’étaient basés que sur la version 1.0.4.2 du Freebox Player. Les nouveautés apportées par les firmwares 1.1.0 et 1.1.1, reflétées sur le site, intègrent un certain nombre de patches.

On soulignera également l’inclusion d’Avahi, un outil de découverte des services disponibles sur le réseau local. Celui-ci semble nécessaire au bon fonctionnement d’Airmedia, implémentation maison compatible avec les périphériques AirPlay d’Apple (en savoir plus…).

Toutes les nouveautés sont consultables en ligne sur le site floss.freebox.fr.

Partager

A propos de l'auteur

[Responsable de la rédaction]
Sévit également sur Café Gaming et Point de vue social.

9 commentaires

  1. Ça aide juste à comprendre les questions. Si celle-ci était "A quoi servent les codes sources présents sur le site Freebox Floss ?" , la réponse est : Free (comme Orange et d'autres surement) utilise des logiciels présents sur la Freebox développés à la base par d'autres personnes et placées sous licence libre. La licence de ceux-ci impose à Free de mettre à disposition les modifications de ces logiciels pour être conforme avec la loi.

  2. nonito60500 a écrit :
    c'est quoi ça le code source, à quoi ça sert, merci pour la réponse
    Le code source d'un logiciel correspond à son code informatique, écrit dans un (ou plusieurs parfois) langages informatiques, éventuellement annoté, et donc compréhensible par un humain (enfin, un de ceux qui savent programmer ;) ). Une opération appelée compilation créé depuis ce code source le ou les fichiers informatiques compréhensibles pour les machines (et nettement moins pour les humains). Bref, diffuser le code source d'un logiciel est un gage de transparence vis-à-vis des utilisateurs avertis, qui peuvent vérifier ce qu'il contient vraiment, et si il ne contiendrait pas éventuellement des failles à boucher, ou encore un spyware destiné à faire quelque chose derrière notre dos. Cela permet aussi d'exploiter ce code source pour modifier le logiciel et/ou l'utiliser pour autre chose. Mais dans ce cas, ce type d'utilisation est soumis à certaines règles dépendantes de la license qui protège son usage. De manière générale, exploiter un logiciel libre implique de diffuser les modifications apportées.

  3. nonito60500 a écrit :
    je suis pas la pour parle francais bolosss je vous dirais bien quelque chose mai bon tu voi quoi un gros naz
    Pas besoin d'être grossier.

  4. Réagir sur le forum