Les débits de Free toujours en baisse chez Netflix

18

Pour le deuxième mois consécutif, Free voit son débit moyen baisser au sein de la mesure réalisée par Netflix auprès des principaux opérateurs français.

Déjà dernier du panel, l’opérateur (en vert sur le graphique) creuse l’écart par le bas en continuant à voir son débit moyen baisser sensiblement. Avec un débit moyen à 2,94 Mbps en novembre, il reste le seul sous la barre symbolique des 3 Mbps.

De leur côté, tous les autres opérateurs remontent à l’exception de Numericable, qui reste toutefois en tête à 3,6 Mbps. Il est suivi par Bouygues Telecom (3,40 Mbps). Les deux opérateurs utilisant un réseau câble, en totalité pour le premier et en partie pour le second, se distinguent donc sur les débits, sans surprise.

Mesure FAI Netflix novembre 2014

L’écart entre tous les opérateurs reste finalement assez mince, puisque moins de 0,70 Mbps séparent le premier du dernier. Une fois encore, on peut observer que les FAI français maintiennent tous un niveau de qualité satisfaisant d’accès au service vidéo, loin des contre-performances observées dans d’autres pays où certains opérateurs passent allègrement sous la barre des 2 Mbps.

Partager

A propos de l'auteur

[Responsable de la rédaction] Sévit également sur Café Gaming et Point de vue social.

18 commentaires

  1. Il serait moins trompeur de représenter la variation en % , et là on s'apercevrait qu'on ne peut pas faire ces conclusions.
    Ou doit-on  en conclure que les réseaux câblés apportent bien peu de gain par rapport à de l'ADSL.


  2. J'aime bien tous ces observatoires qui se multiplient. Généralement cela fait bouger les choses. Celui de l'arcep ou de Netflix aideront à faire prendre conscience à Free qu'il va devoir modifier sa politique de peering.

  3. Ta facture n'aidera pas puisque c'est un débat qui se pose pour beaucoup de FAI.
    Est-ce que nos factures correspondent à un peering illimité vers toutes les destinations?

  4. Il n'y a rien d'illimité dans ce bas monde!
    Mais là encore la limite pour du youtube ou netflix n'est pas une limite de consommation mais d'accès à une  ressource à un moment donné, nul part il est écrit qu'un FAI va assurer l'accès à une ressource distant au débit maximum et ce  tout moment et  à tous ses abonnés.
    Il n'y a rien de choquant de se faire payer par les 2 bouts, du moment que chacun paye sa part.  Il est + choquant de voir des abonnés payer la consommation d'autres et de financer les équipements pour les Netflix.  Dans ce modèle, les gros consommateurs paieront Netflix qui reversera une partie aux FAI.

  5. Réagir sur le forum