L’AdUF décrypte le « Freebox code », suite (et fin ?)

0

Le cinquième élément

La semaine dernière, l’AdUF fournissait une explication très détaillée du mystérieux texte gravé au sommet des boîtiers Freebox Révolution, par son designer Philippe Starck. Aujourd’hui, dans une nouvelle newsletter, l’association propose une interprétation alternative…

Si la première explication reposait sur des bases scientifiques très Einsteiniennes, cette alternative puise plutôt dans la théorie des quatre Éléments d’Aristote : le Feu, l’Air, l’Eau et la Terre.

Philippe Starck aurait pensé la Freebox comme étant le cinquième Élément, l’élément universel, la quintessence : l’Éther. « Ce dernier Élément, qui constitue la substrat des corps célestes, n’est pas soumis à la génération et à la corruption, aux changements de qualité ou de dimension, et il se déplace, non en ligne droite comme les autres, mais en cercle (Aristote, Du ciel, I, 2, 3) ».

Selon cette théorie, la Freebox viendrait alors compléter les quatre autres « éléments ». Ou plutôt ses quatre concurrentes que sont la Livebox, la Neufbox, la BBox et la NCBox ?

Discutable mais originale, la nouvelle supposition de l’AdUF se conclut par une remarque : une des premières utilisations connues du mot « éther » est relevée… dans l’Odyssée d’Homère, venant compléter la célèbre Iliade. Cela vous dit-il quelque chose ? 😉

- Lire la newsletter de l’AdUF n°1918 (PDF)

Partager

A propos de l'auteur

[Responsable de la rédaction] Sévit également sur Café Gaming et Point de vue social.

Les commentaires sont fermés.