Une étude commandée par Free Mobile dresse un bilan positif pour les emplois en France

14

Fait rare, Free Mobile a commandé lui-même une étude à deux économistes (Augustin Landier et David Thesmar) pour évaluer l’impact de son arrivée sur l’emploi dans le secteur et pour l’ensemble de l’économie française…

Les Échos publient ce jour les principales conclusions de cette étude de 63 pages, portant sur “l’impact macroéconomique de l’attribution de la quatrième licence mobile” : selon cette dernière, l’arrivée de Free Mobile rendrait possible, à terme, 16 000 à 30 000 créations nettes d’emplois (chiffre estimé sur l’ensemble de l’économie française).

De tels chiffres arrivent au bon moment pour défendre Free alors que l’opérateur est accablé par un rapport parlementaire et doit essuyer les accusations d’Arnaud Montebourg, ministre du Redressement productif, qui dénonce notamment la « précarisation des travailleurs chez Free ».

Jeudi dernier, sur BFM Business, Maxime Lombardini, DG d’Iliad (Free), mettait en avant l’impact positif de Free Mobile sur le pouvoir d’achat des ménages, et la réinjection dans l’économie qui en découlerait. « Le débat sur la destruction d’emploi dans les télécoms me paraît un peu étroit », concluait-il. Un avis que partage l’un des co-auteurs de l’étude commandée par Free, David Thesmar : « l’idée que la concurrence détruit des emplois n’est pas très naturelle en théorie économique », explique ce dernier.

L’étude considère qu’une baisse globale de 10% des prix du mobile pourraient rendre possible la création de 16 000 nouveaux emplois à relativement court terme — dont seulement 267 dans le secteur des télécoms. À plus long terme, cette concurrence accrue devrait permettre de créer au total 30 000 nouveaux postes. Et de conclure que, loin d’handicaper l’emploi et le déploiement des réseaux, l’arrivée de Free Mobile est un « stimulant, et non un handicap, pour l’investissement »

Partager

A propos de l'auteur

[Responsable de la rédaction]
Sévit également sur Café Gaming et Point de vue social.

14 commentaires

  1. Bon, on ne peut que se féliciter d'une étude tendant à être l'opposé de ce que pensent certains, sans forcément apporter de preuves réelles qui plus est.
    Cependant, et du fait que cela soit freeM qui en est le commanditaire, l'objectivité de cette étude sera forcément remise en cause.

    Mais bon, on peut au moins y voir une volonté de FreeM de se défendre un tant soit peu. Ce qui est tout de même  rassurant.

  2. "Une étude commandée par Marlboro dresse un bilan positif de la consommation de tabac."

    Sérieusement, comment on peut croire une seconde que l'étude est partiale ?
    Elle l'est peut-être hein, mais le simple fait que Free soit derrière biaise tout...

  3. plooff a écrit :

    "Une étude commandée par Marlboro dresse un bilan positif de la consommation de tabac."

    Sérieusement, comment on peut croire une seconde que l'étude est partiale ?
    Elle l'est peut-être hein, mais le simple fait que Free soit derrière biaise tout...

    Cette étude aura au moins autant de valeur que le pseudo "rapport" d'une "dép(u/i)tée" dont les déclarations antérieures mettaient déjà en exergue son "objectivité". Quand au (m/s)inistre du redéploiement industriel, la "girouettose" de ses déclarations sur quelques semestres prouve aussi son "impartialité"...
    C'est tout le problème de 90% de nos politiques actuels: Le groupe de pression qui la ramène le plus et lui casse les pieds tous les jours ne peut qu'avoir raison... Sur le moment... Jusqu'au moment où la pression s'inverse!
    Un politique parfait, "éblouissant", mais qui n'éclairera jamais rien... :P :P :P

  4. Freenews a écrit :

    Fait rare, Free Mobile a commandé lui-même une étude à deux économistes (Augustin Landier et David Thesmar) pour évaluer l'impact de son arrivée sur l'emploi dans le secteur et pour l'ensemble de l'économie française...


    Ca m'a l'air au premier abord d'être une étude solide, et il y a un point important à souligner, c'est qu'elle met en avant que l'effet sur le secteur des Telecom est à peu près neutre (+260 emplois), c'est dans les autres secteurs que les emplois sont créé.

    C'est bien le but à rechercher, rendre le secteur Télécom plus efficace pour dynamiser l'économie partout ailleurs.

    Il y a quelques chose de curieux en France, on a :
    [list][li]pas mal de bons économistes capables d'expliquer cela parfaitement clairement, comme dans cette étude[/li]
    [li]et une population et des politique complètement à coté de la plaque sur la question, convaincu de l'absurdité que ce qu'il faut c'est que les Télécom (comme l'énergie, comme l'automobile, etc.) utilisent de plus en plus d'emplois pour produire en fait la même chose.
    Ce qui au contraire rend de plus en plus pauvre, par définition.[/li]
    [/list]

  5. plooff a écrit :

    Sérieusement, comment on peut croire une seconde que l'étude est partiale ?
    Elle l'est peut-être hein, mais le simple fait que Free soit derrière biaise tout...
    Je suppose qu'il fallait lire impartiale ?

  6. jmdesp a écrit :

    [list][li]et une population et des politique complètement à coté de la plaque sur la question, convaincu de l'absurdité que ce qu'il faut c'est que les Télécom (comme l'énergie, comme l'automobile, etc.) utilisent de plus en plus d'emplois pour produire en fait la même chose.[/li][/list]

    Non, on l'a bien compris en France. On est même passé à l'étape d'après: on utilise de moins en moins d'emplois pour produire de moins en moins de choses.

  7. plooff a écrit :

    Sérieusement, comment on peut croire une seconde que l'étude est partiale ?


    On regarde le CV des économistes en question, pour l'un professeur à HEC et membre du Conseil d'analyse économique, l'autre juste professeur de la Toulouse School of Economics, mais c'est une école qui monte très fort en embauchant les meilleurs.

    On découvre qu'ils co-écrivent aussi des tribunes sur les Echos : "La mauvaise austérité de François Hollande" http://www.lesechos.fr/opinions/points_vue/0202341989806-la-mauvaise-austerite-de-francois-hollande-503575.php

    Bref ils n'ont pas du tout le profil de planton que tu peux te payer pour une étude de complaisance.

  8. krys06 a écrit :

    On est même passé à l'étape d'après: on utilise de moins en moins d'emplois pour produire de moins en moins de choses.


    Mais notre ministre du redressement productif n'a pas du tout compris que la réponse pour corriger le cap n'est pas d'utiliser de plus en plus d'emplois pour produire les mêmes de moins en moins de choses.

    Si on avait de moins en moins d'emplois pour produire de plus en plus de chose, comme les Allemands, on pourrait les exporter massivement. Si on utilise de plus en plus d'emplois, pour rester exportateur, il faut les payer de plus en plus mal (ce que partiellement les Allemands font, quand on regarde dans le détails, la belle situation de l'Allemagne est beaucoup moins belle pour les Allemands, du moins tous ceux qui n'ont pas un poste de cadre ou d'ingénieur bien formé).

  9. jmdesp a écrit :

    (ce que partiellement les Allemands font, quand on regarde dans le détails, la belle situation de l'Allemagne est beaucoup moins belle pour les Allemands, du moins tous ceux qui n'ont pas un poste de cadre ou d'ingénieur bien formé).

    C'est clair qu'il serait temps de mettre fin à se mythe.
    L'économie Allemande vas bien, oui (et encore, on parle juste d’exportation !).
    Mais les employés Allemands eux ?
    Et le marché interne ?

    Quoi qu'il en soit. On trouvera toujours quelqu'un pour démontrer le contraire de ce que dit l'autre.
    Mais au moins cela permet de relativiser des pseudos rapports politiques (Établies par des commissions ou des députés payés une fortune pour ce travail, accessoirement).

  10. Cette étude sera de toute évidence au moins aussi sérieuse que les déclarations de nos politiques ! il paraît évident que Free crée des emplois et si j'en juge par ce que je peux voir dans mon environnement (pas contestable !) les boutiques des 3 et celles des "multiopérateurs" sont toujours en place avec les mêmes conseillers.
    Cela confirme ce que j'ai toujours pensé, les 3 ont pris comme prétexte l'arrivée de Free pour supprimer des sites et emplois que de toutes façons ils auraient écarté ... en outre, en inventant le forfait à 0 ou 2€ Free a contribué à créer un appel d'air pour de nouveaux abonnés qui auparavant ne pouvaient pas payer les forfaits trop élevés des 3. 

  11. Réagir sur le forum