Stéphane Richard estime que Free ne respecte pas ses engagements de couverture

0

Minority report

Cela faisait quelque temps qu’un des concurrents de Free Mobile n’avait pas remis en question la couverture du réseau du quatrième opérateur. En ce début d’année 2013, la surprise vient de Stéphane Richard, PDG d’Orange, qui ouvre les hostilités…

Dans une interview consacrée aux Échos, il constate que Free a pris du retard sur son déploiement d’antennes 3G. En effet, selon l’ANFR (Agence nationale des fréquences), Free n’a déployé que 1779 antennes en 2012, sur les 2500 qu’il s’était publiquement fixé.

Pour le PDG d’Orange, « tout le monde vivrait très mal » le fait que Free ne soit pas sanctionné pour ce retard. « S’il ne tient pas ses engagements, il faut qu’il soit sanctionné. Et là, il y a un problème ». Même si « ce n’est pas surprenant que quelqu’un qui parte de zéro ait du mal en 2012 », estime-t-il, faisant référence aux difficultés croissantes à poser de nouvelles antennes dans les grandes villes, auxquelles Free a du se frotter.

Il n’en reste pas moins que, si Free a pris du retard sur le rythme qu’il s’était lui-même fixé, il couvre bien plus que les 27% de la population qu’il devait atteindre début 2012. La prochaine échéance fixée par sa licence lui laisse désormais jusqu’en 2015 pour couvrir 75% de la population. À l’heure actuelle, Free respecte donc bien ses obligations de couverture…

Partager

A propos de l'auteur

[Responsable de la rédaction] Sévit également sur Café Gaming et Point de vue social.

Les commentaires sont fermés.