Rejet de la licence 3G à Free : ils en parlent

7

Dans le domaine des télécoms, ça a été « l'affaire » de la semaine. De nombreux journaux, sites Internet, en ont parlé.

Petite revue de presse en ce début de week-end. Et ainsi de voir que la 4ème licence d'opérateur mobile fait beaucoup parler, et que ce n'est pas fini. 

 

L'échec de Free pourrait profiter aux opérateurs virtuels. ZDNet
Les MVNO veulent tirer profit du rejet de la candidature de Free à la 4ème licence mobile pour réclamer un aménagement de la réglementation. Objectif : faire baisser les prix de gros pour développer des offres concurrentielles attractives. 

Une quatrième licence 3G très politique. Challenges
Le rejet de la candidature d’Iliad-Free à la quatrième licence 3G est un non-évènement. En effet, ce refus était joué d’avance, sachant que le cahier des charges de l’Autorité des télécoms (Arcep) stipulait que la licence coûtait 619 millions d'euros, payables comptant, et qu’Iliad ne mentionne dans son dossier « aucun plan de financement » et « ne précise pas comment la société compte payer ». L’Arcep, dans cette affaire, n’est qu’un simple contrôleur administratif. Son rôle : lancer l’appel d’offres, examiner le dossier, voir s’il respecte le cahier des charges et, sinon, signifier le refus.

Renforcez Iliad. Le Revenu
(…) la balle est dans le camp du gouvernement. Celui-ci pourrait vouloir rendre le marché du mobile plus concurrentiel. En attendant, les investisseurs sont soulagés de voir s'éloigner la perspective d'un rachat de la coûteuse licence.

Le régulateur a débouté le candidat, sans toutefois l'exclure. Libération
(…) Inutile de souligner qu’à l’Elysée le dossier est suivi de près.
Voilà la première page tournée. Il fallait aller jusqu’au bout de la séquence pour ouvrir le second chapitre : réviser la loi pour « donner » la ­licence à Free et draguer, éventuellement, de nouveaux candidats. Le temps est à la réflexion. Au gouvernement, on pèse et soupèse l’intérêt d’un agitateur qui bouscule les positions acquises. Est-ce la bonne façon d’injecter de la concurrence ? Le consommateur va-t-il y gagner ? Est-ce bon pour l’innovation ? Cela dopera-t-il la croissance ?

L'UFC-Que Choisir demande à Bercy d'agir ! Que Choisir
La non attribution de la quatrième licence est très dommageable aux consommateurs car, comme l'a fait remarquer l'UFC-Que Choisir à plusieurs reprises, le marché de la téléphonie mobile est aujourd'hui sclérosé par un manque flagrant de concurrence. L'entrée d'un nouvel opérateur permettrait de restaurer, à l'horizon 2011-2012, une saine concurrence, garante d'une réelle baisse des prix et d'une amélioration qualitative des offres pour les consommateurs.

Christine Lagarde prend acte de la décision de l'ARCEP. Ministère de l'Economie et des Finances
L’ARCEP a adopté le 9 octobre une décision rejetant la candidature de Free Mobile au motif qu’elle ne respectait pas les conditions financières actuellement définies dans la loi.

Christine Lagarde prend acte de la décision de l’ARCEP et relève que toutes les options restent ouvertes pour l’attribution d’une 4è licence de téléphonie mobile. 

L'ARCEP rejette la candidature de Free. Le Monde
(…) Il y a quelques semaines, des rumeurs de rapprochement entre le groupe de téléphonie mobile égyptien Orascom (75 millions d'abonnés dans une quinzaine de pays arabes) et Iliad ont été évoquées : Naguib Sawiris, l'une des premières fortunes d'Afrique et président d'Orascom Télécom ne s'est pas caché des contacts qu'il aurait pris avec Xavier Niel, fondateur d'Iliad allant jusqu'à revendiquer « la même culture d'entrepreneur ».

Dans un entretien paru le 13 septembre dernier dans le journal Challenges, il déclarait notamment envisager d'investir dans ce projet de 4e licence 3G.
 
4ème licence 3G, fin du premier acte… Journal des Télécoms
De manière assez prévisible, l’ARCEP a refusé la candidature d’Iliad pour la quatrième licence UMTS. Pour autant, la porte n’est pas fermée, régulateur, gouvernement, association de consommateurs, s’activent pour voir un quatrième acteur arriver dans la téléphonie mobile.

Partager

A propos de l'auteur

Bougnat pure souche, connecté en réseau salers. Ne risque pas d’avoir la fibre optique (« nom di diou »).

7 commentaires

  1. Et personne ne pense que le rejet a un intérêt pour les 3 opérateurs mobiles en place! Bizarre. J'aurais pensé que nos 3 opérateurs auraient sabrés le champagne ensemble avec le gouvernement afin de se féliciter du monopole presque légalisé du téléphone portable. Evidemment, il n'est pas normal de réclamer le même prix au dernier opérateur entrant qui aura plus de difficulté à acquérir une clientèle fidélisé chez un opérateur qui a déjà un réseau qui couvre l'ensemble de la france. Le gouvernement, en refusant de modifier les conditions d'attributions de la quatrième license, savait qu'il n'y aurait pas de candidats pour ce marché. On a créait un faux marché pour faire semblant de se préoccuper de la concurrence en France devant les recommandations de l'Europe...

  2. eudilien a écrit :
    Et personne ne pense que le rejet a un intérêt pour les 3 opérateurs mobiles en place! Bizarre. J'aurais pensé que nos 3 opérateurs auraient sabrés le champagne ensemble avec le gouvernement afin de se féliciter du monopole presque légalisé du téléphone portable. Evidemment, il n'est pas normal de réclamer le même prix au dernier opérateur entrant qui aura plus de difficulté à acquérir une clientèle fidélisé chez un opérateur qui a déjà un réseau qui couvre l'ensemble de la france. Le gouvernement, en refusant de modifier les conditions d'attributions de la quatrième license, savait qu'il n'y aurait pas de candidats pour ce marché. On a créait un faux marché pour faire semblant de se préoccuper de la concurrence en France devant les recommandations de l'Europe...
    Pour l'instant, le gouvernement n'a rien bloqué du tout... L'ARCEP ne pouvait pas accepter, au vu de la législation actuelle, qui prévoit un règlement de la "redevance" en une fois... Il est nécessaire que le législateur et./ou un décret modifie les règles... Si ce n'est pas fait, on pourra dire à ce moment que le gouvernement est de connivence avec le trio infernal... Mais pas avant!

  3. Réagir sur le forum