Portabilité : l’Arcep acte une augmentation progressive des numéros traités par jour

0

L’Autorité de régulation des télécoms (Arcep) publie un communiqué dans lequel elle officialise une augmentation progressive du nombre de numéros portés, jusqu’à 80 000 par jour. Elle rappelle également leurs « obligations de non-discrimination et de transparence » aux opérateurs mobiles membres du GIE EGP (Groupement d’intérêt économique sur la portabilité du numéro).

L’Arcep nous informe tout d’abord que le GIE EGP et les opérateurs ont acté, dès le vendredi 27 janvier, le principe d’une augmentation de la capacité de la plateforme de portage des numéros, vers 80 000 portages par jour (contre 40 000 actuellement). Cette augmentation de l’infrastructure se fera « par paliers progressifs » pour ne pas compromettre le bon fonctionnement actuel de la portabilité du numéro.

Par ailleurs, l’Autorité invite les opérateurs mobiles, membres du conseil d’administration du GIE, à augmenter « dans les mêmes proportions » les capacités de leurs systèmes d’information respectifs. Elle rappelle que le GIE EGP et les opérateurs membres sont soumis à un principe de non-discrimination et doivent traiter les demandes de conservation et de portabilité des numéros selon des « règles claires et transparentes ».

Enfin, l’Arcep conclut en interpellant les opérateurs sur l’importance de limiter les éventuels délais d’interruption de la ligne mobile lors de la procédure de portabilité. Chez Free Mobile, la date de portabilité du numéro étant toujours annoncée avant l’envoi effectif de la carte SIM à l’abonné, les coupures temporaires d’accès sont fréquentes ; le nouvel entrant va donc, également, devoir faire des efforts :

« Il est indispensable que les abonnés mobiles souhaitant conserver leur numéro à l’occasion d’un changement d’opérateur ne le perdent pas ni ne subissent des délais d’interruption de service disproportionnés. Il est donc indispensable que les opérateurs mobiles veillent à ce que leurs abonnés disposent de leur nouvel accès mobile avant la date effective du portage et informent leurs abonnés de la date prévue. Par ailleurs, les opérateurs mobiles doivent être en mesure de traiter les demandes de rétractation ou d’annulation des demandes de portabilité dans les délais légaux, afin que les abonnés ne se retrouvent pas injoignables ».

Source : Arcep

Partager

A propos de l'auteur

[Responsable de la rédaction] Sévit également sur Café Gaming et Point de vue social.

Les commentaires sont fermés.