Portabilité : l’Arcep acte une augmentation progressive des numéros traités par jour

12

L’Autorité de régulation des télécoms (Arcep) publie un communiqué dans lequel elle officialise une augmentation progressive du nombre de numéros portés, jusqu’à 80 000 par jour. Elle rappelle également leurs « obligations de non-discrimination et de transparence » aux opérateurs mobiles membres du GIE EGP (Groupement d’intérêt économique sur la portabilité du numéro).

L’Arcep nous informe tout d’abord que le GIE EGP et les opérateurs ont acté, dès le vendredi 27 janvier, le principe d’une augmentation de la capacité de la plateforme de portage des numéros, vers 80 000 portages par jour (contre 40 000 actuellement). Cette augmentation de l’infrastructure se fera « par paliers progressifs » pour ne pas compromettre le bon fonctionnement actuel de la portabilité du numéro.

Par ailleurs, l’Autorité invite les opérateurs mobiles, membres du conseil d’administration du GIE, à augmenter « dans les mêmes proportions » les capacités de leurs systèmes d’information respectifs. Elle rappelle que le GIE EGP et les opérateurs membres sont soumis à un principe de non-discrimination et doivent traiter les demandes de conservation et de portabilité des numéros selon des « règles claires et transparentes ».

Enfin, l’Arcep conclut en interpellant les opérateurs sur l’importance de limiter les éventuels délais d’interruption de la ligne mobile lors de la procédure de portabilité. Chez Free Mobile, la date de portabilité du numéro étant toujours annoncée avant l’envoi effectif de la carte SIM à l’abonné, les coupures temporaires d’accès sont fréquentes ; le nouvel entrant va donc, également, devoir faire des efforts :

« Il est indispensable que les abonnés mobiles souhaitant conserver leur numéro à l’occasion d’un changement d’opérateur ne le perdent pas ni ne subissent des délais d’interruption de service disproportionnés. Il est donc indispensable que les opérateurs mobiles veillent à ce que leurs abonnés disposent de leur nouvel accès mobile avant la date effective du portage et informent leurs abonnés de la date prévue. Par ailleurs, les opérateurs mobiles doivent être en mesure de traiter les demandes de rétractation ou d’annulation des demandes de portabilité dans les délais légaux, afin que les abonnés ne se retrouvent pas injoignables ».

Source : Arcep

Partager

A propos de l'auteur

[Responsable de la rédaction] Sévit également sur Café Gaming et Point de vue social.

12 commentaires

  1. citation "Cette augmentation de l’infrastructure se fera « par paliers progressifs » pour ne pas compromettre le bon fonctionnement actuel de la portabilité du numéro"
    hihi, mon oeil !!!

  2. c'est vrai que Free se plaint beaucoup du délai de portabilité, mais devrait aussi balayer devant sa porte pour l'envoi des SIM ! Je comprends qu'ils n'envoient pas la SIM trop tôt (histoire d'éviter les appels à la hotline de Mme Michu qui ne comprends pas pourquoi la SIM ne marche pas alors que la portabilité n'est pas faite). Mais là ils lancent l'expédition systématiquement seulement 48h avant la portabilité, ce qui est trop tard,surtout quand 48h avant c'est le dimanche... Par exemple, là je vais être sans réseau car ma portabilité est pour 15h pendant que je suis au bureau et ma carte SIM est (je l'espère) chez moi dans ma BAL...

  3. Plutôt qu'un long discours...

    étape 1 - Votre commande a été validée.[/color]
    étape 2 - En attente d'expédition de la carte SIM.
    étape 3 - Votre ligne est en cours d'activation.


    Voilà, date de portabilité inscrite depuis Vendredi, on est mardi et toujours pas de SIM en cours d'envoi, ni dans ma boite aux lettres à midi.

    Heureusement que j'ai un téléphone professionnel...

  4. Logdav a écrit :

    Plutôt qu'un long discours...

    étape 1 - Votre commande a été validée.[/color]
    étape 2 - En attente d'expédition de la carte SIM.
    étape 3 - Votre ligne est en cours d'activation.


    Voilà, date de portabilité inscrite depuis Vendredi, on est mardi et toujours pas de SIM en cours d'envoi, ni dans ma boite aux lettres à midi.

    Heureusement que j'ai un téléphone professionnel...


    pour l'abonnement de mon épouse la portabilité était affichée jeudi dernier et elle areçu la carte sim vendredi alors  qu'elle était toujours en étape 1

  5. Slt
    ma demande de portabilite etait inscrite depuis vendredi denier. et devais etre effective ce mardi apres midi

    l envoi de la sim n est apparue qu hier lundi  sur mon compte abo
    je l ai recu ce matin pour une portabilite cette apres midi...
    tout fonctionne ( pour moi)

  6. sd a écrit :

    c'est vrai que Free se plaint beaucoup du délai de portabilité, mais devrait aussi balayer devant sa porte pour l'envoi des SIM ! Je comprends qu'ils n'envoient pas la SIM trop tôt (histoire d'éviter les appels à la hotline de Mme Michu qui ne comprends pas pourquoi la SIM ne marche pas alors que la portabilité n'est pas faite). Mais là ils lancent l'expédition systématiquement seulement 48h avant la portabilité, ce qui est trop tard,surtout quand 48h avant c'est le dimanche... Par exemple, là je vais être sans réseau car ma portabilité est pour 15h pendant que je suis au bureau et ma carte SIM est (je l'espère) chez moi dans ma BAL...


    c'est ce qui s'est passé pour moi. commandé le 11, portabilité le 19 à 15H. carte SIM dans la BAL = Téléphone OK en rentrant à 17H.
    2H de coupure : j'ai survécu

  7. sd a écrit :

    c'est vrai que Free se plaint beaucoup du délai de portabilité, mais devrait aussi balayer devant sa porte pour l'envoi des SIM ! Je comprends qu'ils n'envoient pas la SIM trop tôt (histoire d'éviter les appels à la hotline de Mme Michu qui ne comprends pas pourquoi la SIM ne marche pas alors que la portabilité n'est pas faite). Mais là ils lancent l'expédition systématiquement seulement 48h avant la portabilité, ce qui est trop tard,surtout quand 48h avant c'est le dimanche... Par exemple, là je vais être sans réseau car ma portabilité est pour 15h pendant que je suis au bureau et ma carte SIM est (je l'espère) chez moi dans ma BAL...


    Eh bien oui, votre étonnement est justifié. Cette histoire de l’engorgement de l’EGP-GIE et/ou du « trainage de pied » supposé des anciens opérateurs étaient des faux problèmes au départ, Free Mobile en a fait un vrai problème global.
    En effet, le processus de portabilité est bien rodé depuis une dizaine d’année, et il suffisait à Free Mobile de le suivre et de s’inspirer des bonnes pratiques en usage chez les opérateurs sérieux. Seulement voilà, il aurait fallu pour cela faire preuve de moins d’arrogance et d’être prêt pour ouvrir commercialement le 12 janvier.
    Chez les opérateurs « normaux », voici comment la portabilité se déroule :

    1) Vous recevez d’abord votre nouvelle carte SIM, dotée d’un N° de mobile provisoire, de la part de votre nouvel opérateur.

    2) Ensuite seulement et souvent à votre feu vert, votre nouvel opérateur commande la portabilité chez votre ancien opérateur.

    3) Pendant l’épisode suivant, qu’importe si l’EGP-GIE ou l’ancien opérateur prennent leur temps (sauf que vous continuez à payer le service à votre ancien opérateur, je vous l’accorde), car votre N° provisoire (nouvelle carte SIM) vous permet d’appeler, et votre ancienne carte SIM continue de vous permettre d’envoyer et de recevoir des appels avec votre N° connu. Au besoin, Il suffit de jongler avec les deux cartes SIM, ou bien d’utiliser deux mobiles (on en a plein les tiroirs). Bien sûr, pendant ce temps, vous pouvez aussi configurer un renvoi d’appels depuis votre N° connu vers votre N° provisoire sur la nouvelle SIM ! Vous n’êtes donc jamais déconnecté du service téléphonique.

    4) A une date généralement convenue avec vous, la portabilité est prête à l’EGP-GIE et chez votre ancien opérateur. Un SMS de votre ancien opérateur vous le signale auparavant, et parfois aussi un SMS de confirmation de votre nouvel opérateur sur votre N° provisoire. Alors l’ancien opérateur transfère votre N° vers le nouvel opérateur, lequel remplace votre N° provisoire par votre N° porté, sur votre nouvelle SIM. L’interruption doit réglementairement être inférieure à 4 heures. Dans les faits, elle est généralement largement inférieure.

    Si ce processus archi-connu et rodé avait été suivi par Free Mobile, la capacité de traitement de l’EGP-GIE, et/ou le « trainage de pied » supposé des opérateurs précédents n’auraient pas été un enjeu du tout.

    Impréparation ou amateurisme, Free Mobile ne le dira jamais évidemment. Par contre, les clients qui, comme moi, ont vécu déjà plusieurs portabilités ont la réponse : ce n’est pas « ou » mais « et ».

  8. Réagir sur le forum