Nouvel an : en 2018, toujours moins de SMS de vœux

0

Pour la quatrième année consécutive, le nombre de SMS envoyés lors de la nuit du Nouvel an est en baisse chez les opérateurs français, Free Mobile y compris.

Le SMS, c’est ringard ! Voilà bien ce qu’il faut retenir des données communiquées par les opérateurs, cette année encore. Au total, ce sont près de 200 millions de SMS qui ont été envoyés lors de la nuit sur les réseaux des trois opérateurs Orange (-6%), Bouygues Telecom (-9,7%) et Free Mobile (-4%). SFR n’a, cette année encore, pas transmis ses chiffres.

Si l’on se souvient encore des années où envoyer un SMS était un calvaire sur un réseau encombré, une meilleure préparation des opérateurs et un nombre global de SMS en baisse permettent désormais d’envoyer ses vœux sans trop de difficultés. Pour parer au plus urgent, la plupart des réseaux désactivent la réception d’accusés de réception pendant la période critique. Il arrive encore que la réception d’un SMS soit différée, de quelques minutes le plus souvent, mais les soucis de réseaux entièrement saturés sont désormais de l’histoire ancienne.

Les SMS supplantés par iMessage, Snapchat, Whatsapp…

Si la tradition du SMS de nouvelle année se perd, c’est au profit d’autres usages. Apple vampirise évidemment une partie de ces usages avec iMessage, qui prend automatiquement le pas sur les SMS entre utilisateurs d’iPhone. Mais la généralisation des forfaits data a aussi permis l’essor d’autres supports de communication : Snapchat, Whatsapp, Messenger… constituent désormais autant de plateformes privilégiées pour présenter ses vœux à ses proches.

Plus naturels, notamment pour un public jeune, ces supports sont plus adaptés aux traditionnelles célébrations festives du Nouvel an. Ils permettent ainsi d’accompagner ses vœux d’une photo ou d’une vidéo, ou encore de transmettre d’un coup son message à un grand nombre de contacts. Ils permettent enfin, la plupart du temps, d’éviter les problèmes de saturation en passant directement par Internet.

via Le Parisien

Partager

A propos de l'auteur

[Responsable de la rédaction] Sévit également sur Café Gaming et Point de vue social.

Les commentaires sont fermés.