Montebourg toujours remonté contre la 4G à 2€ de Free

59

Arnaud Montebourg n’en démord pas. Le ministre du Redressement productif maintient un discours extrêmement sévère à l’encontre de Free Mobile, qui a annoncé hier l’intégration de la 4G à son forfait 2 €…

Sur RTL, face à Marc-Olivier Fogiel, Montebourg a été interpellé sur son médiatisé “tweetclash” contre Xavier Niel. Accusé de détruire des emplois dans le secteur des télécoms, Xavier Niel répondait par des chiffres et renvoyait le ministre devant son propre bilan.

« J’ai beaucoup d’admiration et d’estime pour Xavier Niel dont l’humour me plaît beaucoup », commence Arnaud Montebourg. Mais « s’il est normal qu’il y ait de la concurrence, que le pouvoir d’achat soit gagant de cette affaire, il y a parfois des excès qui sont condamnables ». Pour le ministre, « rendre un service gratuit » (le forfait 2 € coûtant en réalité 0 € pour les abonnés Freebox, ndlr), « c’est un problème et le ministre de la Consommation s’en est ému ».

Et Montebourg de citer les dégradations dans le secteur des télécoms qui seraient, selon lui, entièrement imputables à Free Mobile : plans sociaux chez Bouygues Telecom (580 postes), SFR (860 postes), Phone House (1000 postes), des restructurations en centres d’appels, etc. et même Alcatel (10 000 postes) dont Xavier Niel serait finalement responsable.

« Ça va trop loin », résume le ministre. « Une chose est le pouvoir d’achat, et il faut le défendre. Mais lorsqu’on en vient à sacrifier l’emploi des gens, ça pose un nouveau problème. Moi, mon travail, c’est de m’occuper de défendre l’emploi des gens ».

Regardez l’intervention de Montebourg sur RTL :

Partager

A propos de l'auteur

[Responsable de la rédaction] Sévit également sur Café Gaming et Point de vue social.

59 commentaires

  1. Il n'a toujours pas pris les indispensables cours d'économie nécessaires à son ministère... au moins peut-on espérer qu'il a déjà vendu ses actions Orange et Bouygues pour éviter d'être ridicule jusqu'au bout.

  2. Il vaut mieux des emplois financer par le client captif!!!
    Ceal ressemble a une gestion socialiste...
    Bravo à Free dont je suis client depuis le début et qui continue a bien nous servir.

  3. Ce qui est marrant, c'est que pendant ce temps là, ce gouvernement auquel Montebourg appartient voudrait appliquer la "recette Free Mobile" à la vente des lunettes :

    http://blogs.lesechos.fr/dominique-seux/free-optique-montebourg-hamon-quelle-est-la-ligne-a13917.html

    Ce midi les Optic 2000 & co défilaient à la radio pour faire du chantage à l'emploi, comme les Bouygues en leurs temps  ;D

  4. aegir a écrit :

    Ce qui est marrant, c'est que pendant ce temps là, ce gouvernement auquel Montebourg appartient voudrait appliquer la "recette Free Mobile" à la vente des lunettes :

    http://blogs.lesechos.fr/dominique-seux/free-optique-montebourg-hamon-quelle-est-la-ligne-a13917.html

    Ce midi les Optic 2000 & co défilaient à la radio pour faire du chantage à l'emploi, comme les Bouygues en leurs temps  ;D

    Et les français de ne plus croire à rien, et surtout plus aux parasites de la politique...
    M'enfin, quelque part, comme disait un certain humoriste, on a les politiques que l'on mérite! :P

  5. glandu3 a écrit :

    La vérité d'hier n'est pas celle de demain, surtout avec notre ministre de la "désintégration industrielle" 8).


    - L'intérêt du consommateur n'est pas celui du salarié. En tant que salarié tu veux être payé le plus possible, en tant que consommateur tu veux payer le moins possible. En tant que salarié tu veux des augmentations annuelles, mais pas en tant que consommateur. Le low cost, c'est à dire une chute brutale des prix, on le souhaite en général, mais chez les autres, comme souvent chez les français.
    - Il n'y a pas dissonance : les prix étaient élevés avant, ils sont peut être trop bas maintenant. Entre 2€ et 30€, il y a 28€ d'écart. N'y aurait-il pas un juste milieu qui réunit tout le monde, salarié comme consommateur ?
    - L'état ne serait-il pas schizophrénique en souhaitant une hausse du pouvoir d'achat par la baisse des prix, tout en souhaitant faire casquer un maximum les licences pour les fréquences mobiles, et forcer Orange à verser un dividende élevé pour soutenir son budget ?

    En gros, la situation était aussi simple que : "Merci Free d'avoir démonter le marché (enfin, pas le mien) et au suivant ?"

  6. glandu3 a écrit :

    La vérité d'hier n'est pas celle de demain, surtout avec notre ministre de la "désintégration industrielle" 8).

    Faut dire aussi qu'arrivé à un certain stade, la stupidité de certains politique devient criante... Il y en a même qui acceptent de se farcir un ministère de l'impossible! D'ailleurs, la largeur de vue du ministre en question est tellement étroite qu'il n'a toujours pas compris qu'il lui fallait "redéployer" (mais là, faut de l'imagination, pas des réflexes d'aide-comptable...) et non pas "maintenir" des emplois, quoi que cela coûte!
    Il est temps aussi que les français se rendent compte que le temps où ils avaient un emploi à vie est révolu, et qu'il faudra désormais être formé pour pouvoir changer d'emploi. Là, on a un gros problème, car ni le système éducatif, ni la société française ne sont prêts pour aborder cette nouvelle mentalité! Et pourtant, c'est une des solutions "les moins pires" pour l'avenir! Là, faudra "dépuceler" notre système éducatif, nos syndicats, nos politiques et nos patrons! Y'a du boulot!

  7. Makaveli a écrit :

    - L'intérêt du consommateur n'est pas celui du salarié. En tant que salarié tu veux être payé le plus possible, en tant que consommateur tu veux payer le moins possible. En tant que salarié tu veux des augmentations annuelles, mais pas en tant que consommateur. Le low cost, c'est à dire une chute brutale des prix, on le souhaite en général, mais chez les autres, comme souvent chez les français.
    - Il n'y a pas dissonance : les prix étaient élevés avant, ils sont peut être trop bas maintenant. Entre 2€ et 30€, il y a 28€ d'écart. N'y aurait-il pas un juste milieu qui réunit tout le monde, salarié comme consommateur ?
    - L'état ne serait-il pas schizophrénique en souhaitant une hausse du pouvoir d'achat par la baisse des prix, tout en souhaitant faire casquer un maximum les licences pour les fréquences mobiles, et forcer Orange à verser un dividende élevé pour soutenir son budget ?

    En gros, la situation était aussi simple que : "Merci Free d'avoir démonter le marché (enfin, pas le mien) et au suivant ?"


    Plus simple que ça... Nous sommes nombreux à le savoir mais rien de tel pour ouvrir les yeux à d'autres Français encore lobotomisé par TF1 (Bouygues) et Canal (SFR) :

    "Merci Free de démontrer clairement qu'entre leurs salariés et leurs dividendes colossaux, leur choix est fait".

  8. Réagir sur le forum