Maxime Lombardini invite ses concurrents à riposter «commercialement» plutôt que légalement

8

Dans une courte interview diffusée sur Europe 1, Maxime Lombardini est revenu sur sa volonté de défendre Free Mobile contre les attaques de ses concurrents sur sa couverture supposée.

Le directeur général du groupe Iliad (Free) a rappelé que la couverture du réseau de Free a été mesurée « deux fois en trois mois » par l’Autorité de régulation des télécoms (Arcep), un fait déjà « atypique ». Il ajoute qu’une troisième mesure, menée par l’ANFR, a également conclu « que la couverture est là, que les obligations sont respectées ».

Reflétant la nouvelle ligne de conduite de Free Mobile, consistant à attaquer en justice les tentatives de dénigrement à l’encontre de son réseau, il prévient : « on ne peut pas continuer à laisser dire par nos concurrents qu’il y a un problème sur notre couverture. Il y a un moment où je pense que la concurrence doit être acceptée ».

Maxime Lombardini finit en invitant ses concurrents à consacrer plus de temps à leurs propres offres qu’à leurs attaques envers Free : « je crois que c’est plus intéressant de se battre commercialement que d’envoyer des huissiers, du papier bleu ou de faire monter des fausses polémiques »

Écoutez l’extrait d’Europe 1 avec Maxime Lombardini :


ou téléchargez au format MP3

Partager

A propos de l'auteur

[Responsable de la rédaction] Sévit également sur Café Gaming et Point de vue social.

8 commentaires

  1. De toute façon, plus on avance dans le temps, plus il y a d'antennes déployées, c'est un pari/combat perdu d'avance maintenant.
    Je ne connais pas les autres échéances obligatoires pour Free Mobile, c'est plutôt là qu'il faut aussi se préparer à mesurer, mais bon, ils devraient plutôt concentrer leurs €€ à INNOVER, ils auraient plus de chance de conserver leurs abonners !

  2. Ce qui surprend c'est de voir 3 géants assis sur un tas d'or de 20 ans, n'avoir fourni aucune nouveauté technique ou commerciale excitante à l'arrivée d'un impétrant qui avait annoncé qu'il allait leur piquer leur magot.
    Heureusement Free a besoin de prendre 25% du marché aux 3 anesthésiés, alors il va innover et nous faire plaisir pour leur piquer 12 millions d'abonnés de plus. Ça va être facile, les mammouths n'utilisent leur cassette que pour prendre des mesures....de dénigrement qui n'ont pas l'air très efficaces. Leur service recherche et développement est-il aux abonnés absents?

  3. Salut,
    La preuve : Message du pseudo "Doliprane"
    "Le 16 Février, un conseiller (Free) m'appelle et m'informe qu'ils ne peuvent rien faire pour moi et que je dois voir avec France télecom pour une réouverture de ligne. J'appelle FT qui m'annonce [b]55[/b] € de ligne + [b]75[/b] € de technicien."
    Cordialement,
    JD
    Ps : C'est juste pour un écrasement de ligne dont ce pauvre Doliprane n'a rien à voir. Elle est pas belle la vie ? lol Donc, et pour conclure, le gars est tranquille, soudainement écrasement de ligne, coup de phone à Free (qui n'y est pour rien) qui renvoie sur FT qui va se faire 130€ pour juste une connexion affaiblie et c'est rien à faire ! Après volontaire ou pas, j'ai pas de preuve mais tout de même, je suis TSGERI (c'est abrégé parceque qu'est-ce que c'est long et me paraît pompeux, même si ! ) et ça me fait délirer ce genre de situation !

  4. Mauvaise exemple.... FT n'y est pour rien (même si c'est un de ses tech qui a du faire la manip) et lep rix demander est celui d'une ouverture de ligne.... C'est à Free de gérer ce problème car c'est lui (enfin en cas de dégroupage totale) qui est le seul interlocuteur du gars.
    Oui le mec peut aller au tribunal... mais pour se retourner contre Free. A Free ensuite de se retourner contre l'écraseur.
    Aucun rapport avec la news... a part peut être le renvoi de balle sur l'autre ;)

  5. Réagir sur le forum