Les couacs de crédit Free Mobile décryptés par 60 millions de consommateurs

9

Ce n’est pas la première fois qu’on évoque le sujet dans nos colonnes : de nombreux utilisateurs de Free Mobile semblent rencontrer des problèmes liés à la demande de crédit renouvelable, possible lors de l’achat d’un téléphone en ligne.

60 millions de consommateurs s’est penché sur les principaux soucis rencontrés par les Freemobinautes et en dresse un petit récapitulatif.

Il est d’abord rappelé que lorsque la demande de crédit est refusée, la somme due est alors prélevée dans son intégralité sur le compte du client. Pour cette raison, nous déconseillons fortement l’achat de téléphones à crédit chez Free Mobile.

C’était sans compter sur la présence d’une case à cocher lors de la commande du mobile à crédit ; décochée, celle-ci permet de refuser automatiquement l’achat du mobile en cas de refus du crédit, pour éviter que la totalité de la somme ne soit prélevée. Cela retarde également l’envoi du mobile, puisque Free attend l’acceptation du crédit. Or, cette option a le mauvais goût d’être difficile à repérer (de nombreux utilisateurs affirmant ne l’avoir jamais vue), et surtout cochée par défaut, reporte l’association.

Selon 60 millions de consommateurs, les cas de « dossiers non réceptionnés ou considérés incomplets » sont également fréquents ; Crédit Agricole Consumer Finance semble avoir quelques difficultés à gérer les demandes pour l’instant. « Nous avons bien pris connaissance des réclamations clients adressées directement à nos services ou publiées sur Internet, à propos de dysfonctionnements dans le financement des téléphones Free, indique l’entreprise. Nous nous efforçons de trouver une solution pour chacun de nos clients, et d’améliorer notre dispositif actuel », confesse l’organisme partenaire de Free.

Dans d’autres cas, ce sont des dossiers « tout à fait solvables » qui sont rejetés par l’organisme de crédit. Ce dernier refusant d’apporter les précisions de ses motifs de refus, ces demandes rejetées paraissent donc tout particulièrement inexplicables…

Dernier reproche fait à Free Mobile : même lorsque le consommateur exerce son droit de rétractation dans le délai légal (avec ou sans demande de crédit), soit 7 jours après réception du mobile, Free ne semble pas toujours capable de rembourser la somme prélevée dans les délais légaux prévus (trente jours). En cas de retard, l’association rappelle que le consommateur « est en droit de réclamer, en plus de son remboursement, des intérêts au taux légal » selon l’article L. 121-20-1 du code de la consommation.

Partager

A propos de l'auteur

[Responsable de la rédaction] Sévit également sur Café Gaming et Point de vue social.

9 commentaires

  1. Le problème de de cette case cochée par défaut, c'est que justement on force l'achat du mobile au comptant. D'autant plus qu'elle semble difficilement visible.
    Si un client demande à régler à crédit, c'est en principe parce qu'il ne peut pas payer comptant. Il serait plus honnête soit de décocher cette case par défaut (ainsi, celui qui a les moyens de payer comptant malgré tout, pourra quand même acquérir le mobile sans le mettre dans une situation difficile),
    soit placer 3 cases à cocher :
    * payer comptant
    * payer à crédit, accepter un paiement comptant en cas de rejet de la demande de crédit
    * payer à crédit, annuler la commande en cas de refus de la demande de crédit.
    Le tout assortit d'un impossibilité de valider la commande tant que l'une de ces 3 cases n'est pas cochée.
    Dans l'absolu, ça n'a pas l'air compliqué à mettre en œuvre.
    Mais dans l'intérêt des consommateurs, une option qui engage ne doit pas être cochée (ou validée) par défaut.
    C'est le même principe des newsletters que l'on vous envoi parce que vous n'avez pas décoché la case de réception de la missive. Légalement, cette case doit être décochée par défaut. Maintenant, je suis d'accord, une newsletter porte moins à conséquence qu'un débit comptant de plusieurs centaines d'€, mais le principe est le même...

  2. Réagir sur le forum