L’arrivée de Free Mobile a profité à l’émergence de ZTE

1

Le constructeur chinois ZTE, longtemps spécialiste des téléphones réalisés en “marque blanche” (commercialisés sous la marque d’un opérateur, par exemple), se fait enfin un nom parmi les poids lourds du secteur.

Ces dernières années, les modèles commercialisés en nom propre ont fleuri chez ZTE en France. Ces modèles se destinent principalement à une clientèle low-cost, désireuse d’obtenir des smartphones sans y consacrer un budget aussi important que pour les hauts de gamme de chez Apple ou Samsung…

En cela, l’émergence des offres sans engagement, non-subventionnées, a pu contribuer à l’essor de ZTE dans l’Hexagone ; confrontés au prix réel des mobiles, les consommateurs se sont plus facilement tournés vers des modèles moins chers, mais tout de même attirants sur le plan technologique. La marque chinoise a su capter ce marché.

William Chhao, directeur des terminaux mobiles chez ZTE France, l’explique dans une interview consacrée au site Les Numériques : « Historiquement, nous avons surtout travaillé avec les opérateurs et très peu en « open market » (marché de la vente de terminaux nu). Mais aujourd’hui la tendance s’inverse fortement, notamment avec l’arrivée de Free qui, il est vrai, a joué en notre faveur en tant que marque propre. Nous avions d’ailleurs 2 produits sur la liste de 7 smartphones disponibles chez Free Mobile au lancement ».

À tel point que le constructeur revoit sensiblement sa stratégie et devrait opérer de moins en moins en marque blanche : « même si nous continuons à lancer des smartphones pour les opérateurs, nous allons également arriver chez les opérateurs avec des smartphones en « co-branding », où l’on pourra voir le logo de notre client opérateur et celui de ZTE. ». Avec un objectif à terme ambitieux : « prendre la place de LG en tant que numéro 3 mondial du marché mobile d’ici à 3 ans ».

- Lire l’intégralité de l’interview sur Les Numériques

Partager

A propos de l'auteur

[Responsable de la rédaction] Sévit également sur Café Gaming et Point de vue social.

1 commentaire

  1. S'ils font un smartphone IP67 sous android 4+ à moins de 250 euros et payable en 24 fois par Free Mobile et je fonce.
    Les téléphones IP67 sont malheureusement les gros absents de l'offre Free :/ (et probablement ce qui pourrait me faire reprendre un abonnement chez un autre opérateur)

  2. Réagir sur le forum