L’Arcep dresse un premier bilan de l’arrivée de Free Mobile

1

L’Arcep revient en quelques analyses et chiffres sur les effets de l’arrivée d’un quatrième opérateur de téléphonie mobile, Free Mobile, sur le marché.

Dans un document résumant les points abordés lors de sa conférence de presse ce vendredi matin, l’Autorité de régulation s’attarde sur le cas de Free Mobile.

Le bilan est plutôt positif : outre le bon respect de son impératif de couverture de la population, Free a lancé une offre intégrant « au moins 3 heures d’appel pour un montant inférieur à 20 euros », a simplifié le marché des offres de détail, et a permis d’entraîner une baisse globale des prix chez les opérateurs français, dont l’Arcep rappelle que les prix, bien qu’en baisse, « demeuraient supérieurs
à la moyenne européenne »
(en 2010).

L’Arcep conclut par ce paragraphe :

« Le marché des services de communications électroniques est le seul, en France, qui, sur une quinzaine
d’années, a connu des résultats aussi exceptionnels, combinant très forte croissance en volume et en valeur,
baisse des prix, investissements et marges élevés et amélioration de la qualité du service rendu aux utilisateurs.

En termes d’emplois, la stabilité globale des effectifs directs et indirects des opérateurs s’est accompagnée,
grâce au déploiement des nouveaux réseaux, de créations d’emplois dans l’ensemble de l’économie, notamment
dans le secteur de l’économie numérique.

L’ouverture à la concurrence, dans le cadre d’un marché régulé, a donc, globalement, été un succès. »






- Télécharger le document de l’Arcep dans son intégralité (PDF, 20 pages)

Partager

A propos de l'auteur

[Responsable de la rédaction] Sévit également sur Café Gaming et Point de vue social.