Iliad aurait fait une offre d’achat sur Bouygues Telecom

48

Depuis la revente de l’opérateur au carré rouge SFR au luxembourgeois Altice (propriétaire du câblo-opérateur Numericable), la rumeur d’un rachat de Bouygues Telecom par Free ne cesse de croitre. Aujourd’hui, c’est l’agence Bloomberg qui rapporte qu’Iliad aurait fait « ces dernières semaines » une offre informelle d’achat sur Bouygues Telecom pour un montant situé entre 4 et 5 milliard d’euros.

Toujours selon Bloomberg, les négociations entre Iliad et Bouygues seraient actuellement au point mort, Bouygues espérant entre 7 et 8 milliards d’euros pour le rachat de sa branche télécom, en grande difficulté depuis son échec dans le rachat de SFR, prévoyant de réduire ses effectifs de 20%. Si les négociations entre Iliad et Bouygues venaient à échouer, Orange reste intéressé par le rachat de ce dernier. Free pourrait alors récupérer le réseau mobile de Bouygues Telecom pour compléter le sien à un prix très avantageux…

Le suspense autour des aventures du quatrième opérateur n’est toutefois pas près de retomber : l’opérateur doit en effet annoncer demain des suppressions de postes conséquentes pour retrouver sa compétitivité. Ou pour rendre la future mariée plus attirante ?

Source : Bloomberg

Partager

A propos de l'auteur

[Couteau Suisse] Thibault a rejoint l'association Freenews au début de l'année 2012, tout d'abord en tant que modérateur des forums. Touche à tout, il est désormais le couteau suisse de l'association - à la fois rédacteur, technicien et, bien sur, modérateur. Après avoir suivi une formation d'ingénieur, Thibault s'est lancé comme auto-entrepreneur dans le domaine du développement d'applications mobiles et de sites web. Il est d'ailleurs le développeur de l'application pour iPhone et iPad de l'association.

48 commentaires

  1. On vire encore des employés pour être plus rentable, sans que les actionnaires soient touchés...
    Combien ont-ils perçu, eux, pendant des années ?

  2. IPHOnaute a écrit :

    le poste de charge le plus gros pour une entreprise est la masse salarial charge social trop lourde en france


    C'est complètement faux.
    1) Ca dépend du type d'entreprise
    2) Dans le cas de bouygues telecom, en 2013 cela représente environ 12,5 % du chiffre d'affaires et ce n'est pas du tout le 1er poste de charges, même s'il est important.

    C'est un peu facile de faire ce genre de raccourcis sans analyse....

  3. C'est plus pour rendre la mariée plus attractive: Procéder à des licenciements maintenant, avant fusion ou rachat, est certainement plus simple vis à vis des autorités. Reste que, comme souvent, les principes généralistes correspondent peu aux réalités. Que cela soit Orange ou Free qui remporte la part du gateau (ou un peu des deux), c'est aussi choisir à la place des futurs investisseurs qui peut rester ou pas, ce qui me parait contre productif...

  4. IPHOnaute a écrit :

    le poste de charge le plus gros pour une entreprise est la masse salarial charge social trop lourde en france

    Vous êtes victime de la propagande.
    Les charges salariales financent le fonctionnement de l'Etat et de ses différents services pour les citoyens comme les soins, les retraites, les transports,... ou encore la formation.
    Si elles baissent, il faudra augmenter les salaires pour que les salariés puissent se former, se soigner, ... par le biais du privé.

    Or le but d'une entreprise c'est de faire de l'argent au profit de ses actionnaires. Conséquence : nous paierons autant pour moins de services, la part des dividendes sera perdue pour la grande majorité d'entre nous, mais fera des riches encore + riches.

  5. fabfree a écrit :

    Vous êtes victime de la propagande.
    Les charges salariales financent le fonctionnement de l'Etat et de ses différents services pour les citoyens comme les soins, les retraites, les transports,... ou encore la formation.
    Si elles baissent, il faudra augmenter les salaires pour que les salariés puissent se former, se soigner, ... par le biais du privé.

    Or le but d'une entreprise c'est de faire de l'argent au profit de ses actionnaires. Conséquence : nous paierons autant pour moins de services, la part des dividendes sera perdue pour la grande majorité d'entre nous, mais fera des riches encore + riches.


    homer75013 a écrit :

    C'est complètement faux.
    1) Ca dépend du type d'entreprise
    2) Dans le cas de bouygues telecom, en 2013 cela représente environ 12,5 % du chiffre d'affaires et ce n'est pas du tout le 1er poste de charges, même s'il est important.

    C'est un peu facile de faire ce genre de raccourcis sans analyse....


    merci de rappeler ces vérités essentielles.
    Je rajouterai que l'action combinée et du désengagement progressif de l'état dans nombre de services essentiels (santé...) et de celle des entreprises nous conduira fatalement à une perte de revenus car nous devrons compenser financièrement pour conserver notre qualité de vie.

  6. squirrel a écrit :

    merci de rappeler ces vérités essentielles.
    Je rajouterai que l'action combinée et du désengagement progressif de l'état dans nombre de services essentiels (santé...) et de celle des entreprises nous conduira fatalement à une perte de revenus car nous devrons compenser financièrement pour conserver notre qualité de vie.



    A lire encore et encore genre de poncifs, une seule chose me vient à l'esprit, ce pays est foutu.

  7. Le groupe Bouygues couvre le déficit voir le gouffre du secteur communication depuis des années. Par dessus tout ça Sfr qui leur aurait peut être permis d'ici quelques années de s'en sortir leur passe sous le nez.
    Il ne leur reste pas grand chose, avec un plan de redressement ça réduit les dépenses et permet de vendre sans trop de casse si on peut dire ainsi.

  8. Pourrais tu nous mettre l'historique des gouffres de cette filiale afin d'illustrer mieux tes propos ?

    Le groupe Bouygues couvre le déficit voir le gouffre du secteur communication depuis des années

  9. sebastien a écrit :

    Le groupe Bouygues couvre le déficit voir le gouffre du secteur communication depuis des années. Par dessus tout ça Sfr qui leur aurait peut être permis d'ici quelques années de s'en sortir leur passe sous le nez.
    Il ne leur reste pas grand chose, avec un plan de redressement ça réduit les dépenses et permet de vendre sans trop de casse si on peut dire ainsi.


    N'importenawak... Résultats nets après impôts des années 2008 à 2012 : +547ME, / +437ME / +436ME / +257ME / -75ME
    ME ça veut dire millions d'euros. 1 avec 6 zéros derrière.
    Ces bénéfices ont été pratiquement entièrement remontés au niveau des actionnaires vu que BT n'est pas coté directement.
    BT souffre actuellement d'une erreur de stratégie de son PDG qui ne s'était pas positionné sur le fixe.

  10. Réagir sur le forum