Fréquences résiduelles 3G : les MVNO déçus du résultat

2

Opérateurs, payez plus cher, vous aurez moins de concurrence…

Suite à l’annonce, par l’Arcep, de l’attribution des deux blocs de fréquences résiduelles 3G à Orange et SFR (au détriment de Free Mobile), des MVNO ont fait savoir leur mécontentement…

L’association Alternative Mobile, regroupant les principaux MVNO français, a fait savoir son mécontentement par voie de communiqué de presse. Son président, Jacques Bonifay, regrette que l’aspect économique des dossiers ait pris le pas sur les conditions d’engagement en faveur des opérateurs virtuels, et estime que Free Mobile aurait sans doute été un meilleur choix.

En effet, si SFR et Orange ont décroché les licences avec des enchères respectivement élevées à 300 et 282 millions d’euros, ceux-ci ont également opté pour le faible niveau d’engagement possible en faveur des MVNO (de niveau 1, sur une échelle de 3). « On peut penser que Free a proposé 120 millions d’euros, avec l’engagement maximal par rapport aux MVNO, et que SFR et Orange ont doublé la mise pour ne pas avoir à s’ouvrir aux MVNO », estime Jacques Bonifay.

Rappelons que les enchères étaient basées sur un simple système de score. La somme proposée par l’opérateur était multipliée par 1,5 pour un engagement de niveau 1, par 1,75 pour un engagement de niveau 2 et par 2 pour un engagement de niveau 3.

Orange et SFR « ont préféré payer plus cher » afin de compenser leur engagement minimal envers les MVNO. Une situation que regrette Alternative Mobile, remarquant que le bonus accordé aux opérateurs prenant plus d’engagements « était faible ». Un multiplicateur plus élevé aurait peut-être permis à Free Mobile de décrocher un des blocs mis en vente.

Cette situation est d’autant plus regrettable pour les MVNO que ces blocs supplémentaires, couplés à un fort engagement de la part de l’opérateur hôte, auraient permis l’accueil de plus de « Full MVNO », c’est-à-dire d’opérateurs virtuels disposant d’une indépendance maximale.

L’association Alternative Mobile espère finalement que l’attribution prochaine de nnouvelles fréquences, cette fois-ci en 4G, bousculera les choses, en suggérant notamment que « l’ouverture aux MVNO soit une condition obligatoire ». Reste à attendre…

Source : PC INpact

Partager

A propos de l'auteur

[Responsable de la rédaction]
Sévit également sur Café Gaming et Point de vue social.

2 commentaires

  1. Il aurait surtout pas fallu annoncer avant le "système de score" avant, si il avait été autrement, ils auraient mis encore plus!...

  2. Réagir sur le forum