Free souhaite couvrir l’ensemble du territoire en 3G

22

A la condition d’avoir la licence…

Une fausse rumeur prétendait que Free ne souhaitait couvrir que les zones de fortes densités de populations. Maxime Lombardini (Directeur général d’Iliad) lors de l’émission BuzzMedia a largement démenti et expliqué le déroulement des prochaines étapes pour l’arrivée du quatrième opérateur de téléphonie mobile.

Tout d’abord, il revient sur le fait qu’il est important qu’une part des numéros mobiles 06 restent réservés au nouvel arrivant puisque ce préfixe est clairement identifié comme mobile contrairement au futur 07.

L’attribution de la quatrième licence mobile ayant lieu cet été, le déploiement prendra 18 mois environ pour l’ouverture de l’offre (début 2011) et couvrira un maximum de population.

Lombardini annonce aussi la rupture avec les pratiques des concurrents concernant les engagements de durées.

La future offre se voudra très agressive au niveau des prix. Pour assurer le déploiement de ce réseau qui coûtera un milliard, Free n’a pas besoin de partenaires, mais ne ferme pas la porte non plus. Concernant les menaces sur les emplois que font d’autres opérateurs, Free réfute en bloc le classique argument.

La fibre optique n’a pas été oubliée, mais pas de nouvelle annonce, seulement la confirmation que le projet avance et s’intensifiera dans les 18 mois à venir.

Maxime Lombardini en profite pour redire son opposition à l’idée de couper l’accès internet pour les actes de piratages, il trouve cela « pas très moderne » à l’heure où l’on fait tout pour démocratiser l’usage d’internet dans tous les foyers.

Partager

A propos de l'auteur

Je suis à Freenews depuis 2005. Je suis modérateur, rédacteur et membre du Conseil d’Administration de l’association.
Je bosse dans un service d’expertise technique d’Enedis à Tours.
Premières connexions Internet (en 33,6) en 1997 avec des factures monstrueuses !
Freenaute de la première heure, j’ai fais parti des forfaits 50H bas débit bien avant l’ADSL. Un vrai Freenaute historique…

22 commentaires

  1. nouknouk a écrit :
    Free est encore loin d'avoir la quatrième licence 3G ! Un minimum de conditionnel dans le titre de cet article, comme dans le contenu aurait été de rigueur.
    Moi, je sais pas, mais il m'a semblé lire en 3ème ligne "A condition d'avoir la licence"... (En plus petits caractères, soit!)... Et à contrario, si ce n'est pas faire preuve de partialité que dire que Free est loin d'avoir la 4ème licence, moi je veux bien... Toujours tourner 7 fois sa langue dans la bouche de son/sa voisin/e avant de s'exprimer... :)

  2. Je reste très circonspect sur la possibilité de déployer un réseau GSM en 18 mois ...!!!!! Les condidtions d'implantation sont actuellement très difficiles pour les relais GSM. Bref....bon courage FREE !

  3. Tourner sept fois sa langue ... le mieux c'est dans la bouche de la voisine ! Quel intérêt à couvrir 100% du territoire ? 10% au maximum de la population dans 90% de la surface.:Est-ce que l'agriculteur sur sont tracteur dans le Larzac ou les pyrénnées (je ne vise personne,bien sûr) entend sonner son portable ? L'important me parait de diminuer le coût astronomique des communications par portables pour les (environ) 90% qui résident sur 10% du territoire et ça Free peut le faire !

  4. Roaming... ;) Les conditions de la 4ème licence devraient être les suivantes : couvrir de son propre réseau 3G les principales (grosses, mais gros jusqu'où ? :/) agglomérations et utiliser les infrastructures 2G des autres opérateurs dans les zones non couvertes directement par le nouvel opérateur. Valà comme M. Lombardini peut affirmer que tout le territoire sera couvert

  5. Comme beaucoup ici, l'histoire de la peau de l'ours devrait nous rendre plus prudents sur la future licence 3G de Free. Si on se basait sur les déclarations d'intention, toute la région parisienne serait équipée de la fibre optique de Free aujourd'hui... En réalité l'offre commerciale n'est toujours pas lancée !

  6. Au début du portable quand on devait choisir son opérateur, le critère avant tout les autres c’était es-ce que ça passe ? Maintenant je pense qu’on ne supporterait pas que ça ne passe pas, sachant que ça peut fonctionner chez un concurrent, c’est le premier truck qu’on dit d’ailleurs « change d’opérateur tu ne capte pas avec celui là » Un réseau en 18mois sur toute la France, pour moi ils sont larges, suffi de mettre les sous sur la table, rien de plus simple. Les 3 précédant opérateur ont fait tout le boulot pour trouver les lieux où mettre les antennes, suffi d’obtenir les mêmes accords, le temps de construction dépendant des sommes mit en jeu. L’une des différences principales est grande nouveauté pour free, c’est qu’il leur faudra investir avant d’avoir les retombés financière, parce que à l’heure actuel avec les NRA ça dégroupe au fur et à mesure que les sous rentrent, la vitesse de propagation ce n’est pas la folie, je m’amuse à faire des petit calcul sur la vitesse du dégroupage et il va falloir encore au moins 20ans pour finir le pack de NRA en partant du principe que ça ne ralenti pas trop. Free a prit de bons risque à ses débuts, mais ça fait un moment que je ne le vois plus en prendre, proportionnellement à sa taille, à voir avec la licence 3G ? Le nouvelle arrivant ne pourra pas se permettre de faire des zones blanche immense pour les réduires au fur et à mesure après, comme ses prédécesseur, il doit d’entrée de jeu avoir un réseau viable, si il ne veut pas avoir la réputation de l’opérateur qui « ne passe pas ».

  7. djcobrax a écrit :
    Comme beaucoup ici, l'histoire de la peau de l'ours devrait nous rendre plus prudents sur la future licence 3G de Free. Si on se basait sur les déclarations d'intention, toute la région parisienne serait équipée de la fibre optique de Free aujourd'hui... En réalité l'offre commerciale n'est toujours pas lancée !
    Tu c'est aussi bien que nous tous, que tend que les conditions technique ne sont pas établie, un lancement commercial réel serais un peut prématuré... Wait & See

  8. Réagir sur le forum