Free Mobile continue les préparatifs avant le déploiement de ses antennes

14

Free Mobile, toujours à la recherche d’emplacements où poser ses futures antennes-relais, n’en est pas moins actif : le quatrième opérateur mobile continue sa phase de préparations en signant des accords avec différentes villes de France…

Ainsi que le souligne Le Parisien, Free a signé jeudi une charte en accord avec la municipalité de Beauvais (Oise). Celle-ci prévoit l’installation de 10 à 15 antennes dans la ville en 2011.

A ce sujet, connaissant la frilosité de l’opinion publique, l’opérateur n’hésite pas à mettre en avant la modernité de ses équipements comme un atout : « nous avons la chance que nos équipements soient plus modernes que ceux de nos concurrents, donc plus petits », résume Catherine Gabay, directrice des affaires réglementaires et institutionnelles de Free Mobile. « Nous privilégions l’intégration paysagère et nous cherchons à nous installer de préférence là où se trouvent déjà d’autres opérateurs ».

En effet, si les antennes partageant leur emplacement avec Orange, SFR et/ou Bouygues Telecom représenteront le gros du lot chez Free (à titre d’exemple, elles représenteront 80% de ses antennes installées à Beauvais), le trublion devra batailler pour trouver quelques emplacements inédits… « soit parce que le bailleur ne nous autorise pas à nous installer avec les autres, soit parce que le pylône n’est pas capable d’accueillir une antenne-relais supplémentaire », explique David Delecluse, chargé d’affaires du déploiement de Free Mobile.

L’opérateur va devoir faire vite pour respecter ses engagements : « d’ici un an, nous devrons avoir couvert 27% de la population, d’ici 2015, 75% de la population, d’ici 2018, 90% de la population », rappelle Catherine Gabay. 2011 sera donc l’année de la course contre la montre…

Partager

A propos de l'auteur

[Responsable de la rédaction]
Sévit également sur Café Gaming et Point de vue social.

14 commentaires

  1. J'adore la comm' chez Free Mobile...

    Freenews a écrit :
    Nous privilégions l’intégration paysagère et nous cherchons à nous installer de préférence là où se trouvent déjà d’autres opérateurs.
    Pour rappel, c'est dans le décret d'attribution de la licence 3G, ils n'ont pas le choix... ils devront s'implanter sur des sites radioélectriques existants, pas de nouvelles constructions...

  2. Hier j'étais sur le mont vinaigre dans le 06. un ensemble d'antennes laissé en friche, on ne sait pas qui l'a exploité en tout cas le mat, les baraques tout est là délaissés et surement personne ne mettra de l'ordre durant bien longtemps et peut être un jour une commune ou le département, en fait nos impôts serviront pour mettre propre un site exploité pour engranger des revenus et laissé à l'abandon sans soucis, sans poursuites et sans scrupules .Ce n'est pas le seul évidement ....

  3. tcherno63 a écrit :
    J'adore la comm' chez Free Mobile...
    Nous privilégions l’intégration paysagère et nous cherchons à nous installer de préférence là où se trouvent déjà d’autres opérateurs.
    Pour rappel, c'est dans le décret d'attribution de la licence 3G, ils n'ont pas le choix... ils devront s'implanter sur des sites radioélectriques existants, pas de nouvelles constructions...
    C'est pas plutôt que les opérateurs en place doivent leur permettre d'accéder aux sites déjà existant?

  4. lol51 a écrit :
    Quel intérêt à choisir Freemobile s'il n'y a que 27% de la france couverte ?
    Il y'aura surement un accord d'itinérance avec un des autre opérateurs pour couvrir le reste du territoire. Et laisser le temps d'augmenter leur propre taux de couverture.

  5. ce n'est pas "il y aura surement", c'est "la loi oblige les autres opérateurs à fournir de l'itinérance au 4ème opérateur entrant" tant que son réseau n'est pas complètement déployé

  6. bidibulo a écrit :
    ce n'est pas "il y aura surement", c'est "la loi oblige les autres opérateurs à fournir de l'itinérance au 4ème opérateur entrant" tant que son réseau n'est pas complètement déployé
    Sauf malheureusement pour la 3G :-(

  7. Uniquement en "2G", exit donc les fonctions 3G. Free a donc tout intérêt à déployer au plus vite son réseau, sous peine de souffrir d'un réseau "pauvre" en terme de fonctions. Mais bon, prenons la news pour ce qu'elle est: Free commence à préparer le chemin pour déployer ses antennes, c'est en soit une bonne nouvelle et l'une des rares nouvelles que l'on aie sur le déploiement du réseau mobile de free. Espérons que tout se passera bien, histoire qu'un retard forcément pénalisant n'aie pas lieu.

  8. Gruntosaure a écrit :
    J'adore la comm' chez Free Mobile... [quote=Freenews]Nous privilégions l’intégration paysagère et nous cherchons à nous installer de préférence là où se trouvent déjà d’autres opérateurs.
    Pour rappel, c'est dans le décret d'attribution de la licence 3G, ils n'ont pas le choix... ils devront s'implanter sur des sites radioélectriques existants, pas de nouvelles constructions...
    C'est pas plutôt que les opérateurs en place doivent leur permettre d'accéder aux sites déjà existant? J'ai relu le décret : - les opérateurs existants doivent faciliter l'installation des matériels du nouvel entrant sur les sites radio-électriques existants (le régulateur peut jouer le rôle d'arbitre en cas de points de désaccord). - un opérateur 3G sans autorisation GSM doit utiliser les sites existants Par contre, un opérateur 3G avec autorisation GSM peut évidemment construire son propre réseau. C'est là où je "buggue" :/ Qui délivre ces autorisations d'émission gsm ? Le préfet dans chaque région ? L'ARCEP ? L'ANFR ? Free a-t-il des autorisations GSM ? Echelons administratifs je vous aime...

  9. lol51 a écrit :
    Quel intérêt à choisir Freemobile s'il n'y a que 27% de la france couverte ?
    27% de la population. Donc question couverture du territoire, ça ne doit pas faire grand chose (ils mettront les antennes en priorité dans les grandes agglomérations bien denses). 27% de la France, c'est tout autre chose !

  10. Réagir sur le forum