Free devrait « rendre leur valeur » aux téléphones portables

0

En refusant de se plier au petit jeu des terminaux subventionnés, pourtant adopté par la majorité des opérateurs en France, Free Mobile risque bien de ne pas faire l’unanimité. Pourtant, ce choix pourrait s’avérer salutaire…

Un article publié par Le Cercle (Les Échos) affirme que la politique de Free pourrait mettre fin à un usage “jetable” des portables, très spécifique à la France. Actuellement, les équipements mobiles ne sont guère conservés plus de 24 mois, soit le temps qu’il faut pour bénéficier d’un nouveau téléphone à bas prix via le renouvellement ou la souscription d’un contrat. Ce qui n’est pas sans conséquences : avec une surconsommation de terminaux en France, ceux-ci perdent rapidement de leur valeur. « Abandonné au fond d’un tiroir, ou laissé entre les mains oublieuses d’un enfant turbulent, le portable connait souvent une fin de vie pour le moins peu protocolaire »

L’article revient sur l’histoire des opérateurs mobiles en France, et explique le choix d’un système de terminaux subventionnés, adopté par les opérateurs depuis 1996. Aujourd’hui, avec l’arrivée imminente de Free Mobile, ce règne de 15 ans pourrait bien prendre fin…

Le trublion, ainsi que plusieurs opérateurs low-cost lancés sur le marché en 2011, pourraient pousser les Français à découvrir le « véritable » prix de leurs terminaux, désormais proposés au « prix fort ». De quoi inciter les consommateurs à économiser, conserver leurs mobiles plus longtemps, opter pour des modèles moins récents, mais également à passer par des systèmes plus économiques : il n’est pas impossible qu’un marché du reconditionnement émerge dans les prochaines années.

Les nouveaux opérateurs mobiles devraient donc changer durablement les habitudes de consommation en France… avec, à l’arrivée, une véritable économie ressentie dans le forfait payé chaque mois. Un système plus lisible, mais qui risque fort de ne pas plaire à tout le monde : on change difficilement des habitudes installées depuis plus de 15 ans…

- Lire l’article sur Le Cercle (Les Échos)

Partager

A propos de l'auteur

[Responsable de la rédaction] Sévit également sur Café Gaming et Point de vue social.

Les commentaires sont fermés.