Free critique les résultats de l’étude UFC-Que Choisir

14

Les résultats de l’enquête annuelle de l’UFC-Que Choisir sur l’utilisation des réseaux mobiles, particulièrement durs envers Free et SFR, sont très contestés.

Free élève la voix en pointant du doigt le manque d’exhaustivité des tests, qui n’auraient couvert que trois villes pendant trois semaines et ne seraient donc pas assez représentatifs pour fournir des résultats fiables.

De plus, le trublion regrette que les mesures ne prennent pas en compte l’utilisation des réseaux Wi-Fi et des femtocells. C’est un argument déjà utilisé par le passé, mais dont la mauvaise foi est indéniable : il va de soi que des études sur la qualité du réseau mobile ne doivent prendre en compte que le réseau… mobile !

Chez SFR, on est moins dans l’attaque directe des mesures de l’association et on rappelle plutôt être en pleine période de « rénovation lourde de son réseau mobile ». Ce grand chantier « n’est pas sans impact sur la qualité de service mais c’est un investissement pour les 20 prochaines années », estime l’opérateur au carré rouge.

Enfin, l’opérateur rappelle que la ville d’Aix-en-Provence n’était pas encore officiellement couverte en 4G par SFR au moment du test, ce qui rentre en contradiction avec les résultats présentés par l’association, qui présentait bien des mesures 4G sur le réseau de SFR dans cette ville, d’ailleurs décriées pour leur lenteur. L’UFC-Que Choisir balaye rapidement ces reproches et estime simplement que « pour les consommateurs, la 4G était accessible, doit il était légitime de l’y tester ».

Source : Le Figaro

Partager

A propos de l'auteur

[Responsable de la rédaction] Sévit également sur Café Gaming et Point de vue social.

14 commentaires

  1. Franchement si il y a bien des critiques à apporter c'est celles envers la qualité du réseau de Free sur l'itinérance, notamment le bridage (Je me suis barré à cause de ça justement et j'en suis super content).

  2. Au score de la mauvaise foi: free 1 - UFC 1.
    Free pour son commentaire débile sur le wifi.
    UFC pour son test 4G sur Aix-en-Provence réputé non couvert en 4G.

  3. Pour Aix En Provence, la couverture 4G de SFR est sur leur carte de couverture, avec la mention "Couverture au 1er septembre 2014". Donc même si 3 villes ne sont pas représentatives de la France, les tests ont été fait dans des villes annoncée couverte.

  4. Bien joli tout cela mais avez-vous besoin de la 4G sur votre portable
    moi cela ne me gène pas du tout.
    Et pourtant je récupère la 4G mais je reste en 3G
    et internet je prend mon pc.
    Mais je reste quand même chez FREE après avoir laisse SFR depuis 2 ans

  5. Ahahahaahha le coup du wifi/femto....  on ne change pas une équipe qui gagne ;D
    C'est bizarre mais quand un sondage n'est pas favorable c'est toujours parce que l'échantillon n'est pas représentatif....
    Je trouve la [s]défense [/s]communication de SFR bien mieux faite même si au final ça sent plus le marketing mais bon...c'est plus fin.

  6. Si on peut être dubitatif sur l'aspect WIFI et encore + sur les femto, un nombre si réduit de villes rend l'échantillon très peu représentatif, surtout quand on voit déjà les discussions concernant les tests/mesures antérieurs, même ceux des organismes officiels.
    J'ai cruellement l'impression que ce travail a été bâclé.

  7. en même temps , on peut reconnaitre que les femtos et le frewifi_secure ont vraiment été prévus pour s’intégrer au réseau Free mobile, ce qui n'est pas prévus dans le même sens pour les autres.
    C'est souvent lorsque je me promène a l’extérieur d'accrocher le réseau frewifi_secure. Et pour les femtos, j'ai vraiment un réseau 3g a la maison alors qu'avant ( avec les 3 autres, je les ai essayer) j’étais obligé de me placer a coté des fenêtres. Et ce n'est pas en raz campagne  ( st Quentin en yvelines!
    Donc on comprends mieux la réaction de Free.

  8. Réagir sur le forum