En janvier, Free a accéléré le déploiement de son réseau mobile

0

Le mois dernier, Stéphane Richard, PDG d’Orange, s’émouvait du retard de déploiement pris par Free Mobile, constatant que l’opérateur n’avait déployé fin 2012 que 1779 antennes, sur les 2500 qu’il s’était fixé pour objectif.

Si le nouvel entrant respecte ses obligations de couverture, telles que fixées par sa licence, il semblait évident qu’il prenait du retard sur son rythme de déploiement — prenant le risque de manquer la prochaine échéance, correspondant à 75% de couverture de la population début 2015. Mais Free semble décidé à ne pas laisser le retard se creuser : ainsi, en janvier, il a accéléré sensiblement le déploiement de son réseau, constate La Tribune.

Au 1er février 2013, le trublion disposait de 1456 antennes-relais actives (en 3G 900 MHz), soit un déploiement intensifié de 27% par rapport au mois précédent. Au total, l’opérateur dispose de 2316 autorisations (comprenant également les antennes non-actives et/ou en cours de déploiement), et se rapproche donc doucement des 2500 sites déployés qu’il s’était initialement fixé pour fin 2012.

L’opérateur reste toutefois lucide : malgré l’utilisation des fréquences 900 MHz dans les zones les plus denses depuis le début de l’année, lui permettant d’améliorer sa couverture dans les grandes villes et leurs agglomérations (Bayonne, Lille, Lyon, Marseille, Nice, Paris, Strasbourg et Toulouse), « avec environ 2000 sites, notre couverture reste modeste et discontinue », admet un dirigeant de Free. « Tant que nous n’aurons pas de couverture homogène, la part du trafic restera inférieure au taux de couverture ».

Source : La Tribune

Partager

A propos de l'auteur

[Responsable de la rédaction] Sévit également sur Café Gaming et Point de vue social.

Les commentaires sont fermés.