Free & la fibre : l’opérateur demande la fermeture des lignes cuivre

0

Dans le but d’accélérer le passage à la fibre, l’opérateur a émis la demande de clôturer les lignes cuivre dans les zones où les 4 opérateurs nationaux sont présents.

Cela se verrait valable pour une présence de plus d’1 an et en contrepartie d’une stabilité du prix du dégroupage.

Le régulateur des télécoms Arcep suit ce dossier et va indiquer un calendrier final en tenant compte de l’avis d’Orange. L’Arcep a interrogé les 4 opérateurs sur l’évolution de la régulation du marché fixe. L’objectif étant qu’aucun d’entre eux ne soit laissé de côté ou lésé.

Xavier Niel, a ainsi répondu qu’il souhaite que le « scénario d’extinction commerciale du cuivre soir plus volontariste » de la part d’Orange. Il apparaît effectivement que la transition de l’optique parallèlement au maintien de la boucle locale du cuivre serait susceptible d’avoir des conséquences sur les petits opérateurs.

La proposition d’Iliad pour débuter la fermeture des lignes cuivre

Le groupe propose ainsi une solution préconisant la fermeture commerciale du cuivre, c’est-à-dire des offres xDSL, dans les endroits où il y en a la possibilité.

Pour ne causer aucun préjudice aux opérateurs, Iliad voudrait le faire uniquement dans les zones où tous les opérateurs se trouvent. Ce qui concerne environ 10 millions de prises d’ici fin 2021. Le groupe précise aussi ne pas comprendre pourquoi 8 millions de prises sont toujours en vente pour les particuliers dans les zones résidentielles avec les 4 opérateurs déjà présents.

Iliad veut également l’effectuer rapidement puisque « chaque année perdue aura amplifiée d’autant le stock de problèmes futurs ».

La contrepartie demandée

En échange de cette proposition à laquelle le groupe était opposé il y a encore peu, il est exigé prix de location du cuivre stable, zone en fibre comprise.

Et Iliad voudrait aussi que le passage à la fibre soit réalisé de manière plus affinée et s’effectue par adresse et non plus lorsqu’une zone est terminée.

Partager

A propos de l'auteur

Les commentaires sont fermés.