Free a-t-il renoncé au déploiement vertical de fibre optique ?

36

Depuis le mois d’octobre et le désengagement de Free de certains immeubles prévus pour être couverts en fibre optique, beaucoup se demandent si Free ne renonce pas progressivement au déploiement vertical (dans les immeubles). ZDnet a pu obtenir des réponses de la part de Maxime Lombardini, DG du groupe Iliad.

De nombreux observateurs ont pu remarquer ces derniers mois un investissement nettement amoindri de Free en ce qui concerne le déploiement vertical de la fibre optique. Il est également vrai que Free est l’opérateur français le plus à la traîne sur la FTTH d’une manière générale.

La lettre de désengagement adressée par Free aux syndics en octobre dernier avait concerné environ 50% des 600 000 logements signés par Free. Depuis, « la situation ne s’est pas arrangé », explique ZDnet. Selon une source opérateur, Free aurait « réduit ses objectifs » concernant le déploiement de fibre dans les immeubles ; « les signatures avec des syndics deviennent de plus en plus rares », affirme cette source anonyme.

Des déclarations confirmés par un document interne : selon ZDnet, Free « visait en mars 265 000 logements contre 592 000 en septembre 2011 » là où Orange et SFR revoient leurs tendances à la hausse.

Free préférerait-t-il louer les infrastructures dans les immeubles, par le biais d’accords de mutualisation ? C’est ce qu’affirme la source de ZDnet, qui affirme également que France Télécom serait responsable de 66% des déploiements verticaux et SFR de 33%.

Maxime Lombardini dément vigoureusement une volonté de se désengager de la fibre : « il n’y a pas de baisse de nos ambitions, ni ralentissement de nos investissements, au contraire » déclare-t-il à ZDnet. « On compte aujourd’hui environ 2 millions de logements éligibles et moins de 200 000 logements raccordés, c’est à dire ayant concrètement souscrit à une offre de fibre optique ».

Selon lui, la frilosité de Free concernant le déploiement dans de nouveaux bâtiments est une question de priorité : « nous pensons qu’il est plus important de transformer les logements éligibles en logements raccordés plutôt que de chercher à signer le plus d’immeubles possible. Vu le taux de transformation encore trop faible, on se focalise d’abord sur les immeubles signés avant de chercher à en couvrir d’autres ».

Free ne conteste cependant pas l’utilité des accords de mutualisation : « nous payons également la fibre déployée par un autre, comme la réglementation le prévoit. Free est un de ceux qui investi le plus en fibre, avec près de 160 millions d’euros l’an passé », affirme Maxime Lombardini.

En d’autres termes, pour ZDnet, « Free essaye d’expliquer qu’il optimise ses dépenses mais que ses ambitions restent les mêmes ». Reste qu’il demeure difficile d’y voir clair sur le marché de la fibre optique à l’heure actuelle…

Source ZDnet

Partager

A propos de l'auteur

[Responsable de la rédaction] Sévit également sur Café Gaming et Point de vue social.

36 commentaires

  1. Est ce que quelqu'un qui s'y connait peut résumer comment ca fonctionne pour la fibre, le déploiement, parce que comme beaucoup je suis perdu.
    L'ADSL et le dégroupage est assez facilement compréhensible mais la ?
    NRO, Zone dense, zone non dense, mutualisation, fibrage horizontal, vertical dans les batiments, l'intérêt d'un opérateur de récupérer un immeuble et d'assurer la maintenance si tous les autres peuvent aussi accéder. Les autres payent quoi une sorte de dégroupage à l'opérateur d'immeuble ?
    En zone non dense j'ai lu que les accords de mutualisation Free Orange, l'investissement de Free dépend d'une part de marché envisagé ? et si il dépasse cette part de marché il se passe quoi ? etc...
    C'est en vrac mais si quelqu'un connait un site ou est capable de résumer la situation en quelques lignes, parce que je suis sur que pour la majorité le flou règne sur la fibre...

  2. Bel exercice de langue de bois pour Maxime Lombardini ou comment ne pas dire "Oui effectivement on a mis les 2 pieds sur le frein" de ce cote la.

  3. Bonjour,
    Pour étayer ces propos j'apporte mon expérience personnelle:
    Mon immeuble (à Toulouse) est fibré Orange depuis plusieurs années. Ayant une Freebox j'ai logiquement rempli mes informations syndic via le formulaire sur ma console de gestion de mon compte Free. Après plusieurs relances d'inscriptions via ce formulaire et n'ayant eu aucun retour de Free j'ai finalement appelé la hotline... qui ne m'a été d'aucune aide et qui m'a conseillé de patienter, que je serai prévenu dès que l'offre fibre serait disponible pour mon logement. Résultat, je me suis aperçu que le formulaire pour renseigner mes informations syndic avait (comme par hasard) disparu de ma console de gestion juste après mon appel... et il n'est jamais réapparu. Ça vous laisse imaginer l'empressement de Free à proposer des offres fibre, même dans les grandes villes.
    Entre temps j'ai reçu une publicité Bbox m'informant que leur offre fibre était disponible dans mon immeuble... 

  4. Ben en attendant puisqu'il accepte de mutualiser, qu'ils poursuivent au moins le déploiement horizontal. :'(
    J'ai l'impression d'habiter le même immeuble que hiflow  ;) sauf que moi, je reçois alternativement les offres d'Orange, SFR et BYTEL... C'est rageant.

  5. Eh bien moi, depuis novembre où Free m'a envoyé un mail perso me demandant si je voulais la FO puisqu'ils ont équipé notre immeuble, j'attends toujours le RDV promis....

  6. @gone63
    http://www.arcep.fr/fileadmin/reprise/dossiers/fibre/guide-fibre-immeubles-2011.pdf
    C'est assez clair, plutôt précis sans être trop technique.
    Pour en revenir à la fibre free, à Strasbourg free a tiré la fibre horizontal dans pas mal de zones. Mais à en croire les sites repérant l'activation des NRO, rien de se passe niveau branchement. Il serait bon de voir arriver quelque chose de ce coté-là...

  7. De mon côtés sur Tassin/Lyon ( un côté de ma rue est sur Tassin et l'autre sur Lyon), j'ai des plaques Free (genre bouches d'égouts :) ) sur le trottoir et le syndic a signé une convention l'année dernière avec Free. Elle a été dénoncée par Free en novembre 2011. Du coup on se retrouve avec rien. Enfin si l'ADSL (c'est mieux que rien) mais on est situé à plus de 3500 mètres du NRA donc pas des débits astronomiques (juste de quoi avoir la télé en basse définition). Je ne vais pas me plaindre non plus, mais je trouve l'attitude de Free un peu limite sur ce coup la.
    Nous allons nous tourner vers un autre opérateur. Ce que je ne sais pas, c'est si on pourra prendre Free tout de même ?

  8. Regarde le lien que j'ai envoyé plus haut. En zone dense, les boitiers installés (et le nombre de fibre verticales) permettent la mise en place de quatre concurrent ayant leur propre réseau. Si l'installation verticale est assurée par l'un d'eux, les autres doivent quand même intervenir au niveau des communs de l'immeuble (ou dans la rue, selon le cas de figure) pour relier leur réseau à la fibre verticale qui leur est associé.
    Donc à ta question, si Orange fibre ton immeuble, pourras-tu avoir free en fibre?
    Non, tant que free n'aura pas branché sa fibre horizontale (devant passer dans ta rue donc) à l'installation réalisée par orange dans les communs. Si free fait ces travaux, tu pourras t'abonner.

  9. Et pour la ville de Agde, quand est ce que on aura la Fibre Optique? J'ai remarqué que seulement les grandes villes bénéficie de la Fibre Optique. Je trouve ça injuste que toute les villes puisse pas bénéficier de cette offre aussi.

  10. Réagir sur le forum