Financement du très haut débit : la mission Maurey se précise

6

Créée le mois dernier, la mission parlementaire confiée à Hervé Maurey (sénateur Nouveau Centre, en photo) et ayant pour but de définir et d’encadrer le financement du très haut débit en France, se précise plus officiellement dans un communiqué du Sénat.

Hervé Maurey sera donc épaulé de deux ministres pour sa mission : Michel Mercier, ministre de l’Espace rural et de l’Aménagement du territoire, et Nathalie Kosciusko-Morizet, secrétaire d’Etat chargée de la Prospective et du Développement de l’économie numérique.

Sa réflexion aura notamment pour objectif de « créer un effet de levier maximum entre investissements publics et privés », selon les propos de François Fillon dans sa lettre de mission. Si le financement de la fibre sera assuré par les opérateurs en zones très denses, le gouvernement contribuera à hauteur de 2 milliards d’euros le déploiement en zones moyennement denses. Le sénateur Maurey devra s’assurer de la viabilité de ce scénario, et devra amorcer en outre une réflexion complémentaire, portant sur les prochaines échéances.

Selon ses propres propos, Maurey souhaite échafauder « un financement pérenne et réaliste permettant d’atteindre l’objectif de 100% de couverture du territoire fixé par le Président de la République à l’horizon 2025 ».

Source : Satellifax

Partager

A propos de l'auteur

[Responsable de la rédaction]
Sévit également sur Café Gaming et Point de vue social.

6 commentaires

  1. oh, ce n'est pas de ministre que l'on manque, c'est l'insuffisance de volonté des FAI, qui se targue de faire des efforts pour le haut débit partout, sauf si tu es un rural, bof trois internautes, on va pas s'ennuyer avec cela

  2. sambucien a écrit :
    oh, ce n'est pas de ministre que l'on manque, c'est l'insuffisance de volonté des FAI, qui se targue de faire des efforts pour le haut débit partout, sauf si tu es un rural, bof trois internautes, on va pas s'ennuyer avec cela
    En même temps, comment demander à une société commerciale de ne pas avoir un retour sur investissement ? Donc je pense que l'etat doit jouer un rôle pour "ses" oubliés de l'internet.

  3. Belteg a écrit :
    Bon ! Si en 2025, 100% du territoire n'est pas couvert, NS ne sera pas réélu. Tant pis pour lui !
    salut encore, UN "doux rêveur" !!! "2025= 100% Fibré" --->" pff

  4. C'est bien beau, à condition de laisser Internet véritable espace Liberté et de ne pas s'engager subrepticement comme certains pays sur le "fichage" et la répression directe ou camouflée... :( :demon:

  5. puisque l'Etat a su définir les zones en 3 catégories : très dense, moyennement dense et non dense (dépeuplé :mdr ) N'aurait il pas été plus simple de légiférer de la façon suivante : pour chaque raccordement de 10 000 habitations en zones denses (très ou moyenne) alors l'opérateur devra aussi fibré 1 000 habitations en zone dépeuplé. Biensur les chiffres sont là pour l'exemple mais au moins comme cela tous les opérateurs seraient égaux et les citoyens aussi :)

  6. Réagir sur le forum