Fibre : l’Avicca dénonce une « course de retardement » des opérateurs

8

L’Avicca, ou Association des Villes et Collectivités pour les Communications électroniques et l’Audiovisuel, publie un communiqué dans lequel elle dénonce une « course de retardement » volontaire, de la part des opérateurs, sur le déploiement du très haut débit en France.

Selon l’association, les opérateurs privés, pour la plupart regroupés au sein de la Fédération Française des Télécoms, mènent une stratégie freinant l’essor du très haut débit et l’aménagement du territoire.

« Non contents d’attaquer des projets de réseaux d’initiative publique en très haut débit, comme celui des Hauts de Seine (ndlr : cf. notre article), les opérateurs privés mènent une guérilla judiciaire contre la réglementation nouvelle qui permet aux collectivités et à l’Etat de connaître leurs réseaux afin d’aménager le territoire », indique l’Avicca dans un communiqué.

De par leurs actions, « les opérateurs viennent de faire un véritable pied-de-nez au programme « France Numérique 2012 », qui avait mis l’adoption rapide du décret en position n°2 », estime-t-elle. « Plus grave, ils retardent la mise en œuvre des schémas directeurs territoriaux d’aménagement numérique institués par la loi relative à la lutte contre la fracture numérique, schémas qui ouvrent droit aux aides prévues dans le Programme national Très haut débit. L’AVICCA demande en conséquence que les modifications législatives et réglementaires nécessaires soient adoptées sans délai. »

- Lire le communiqué de l’Avicca sur son site web

Partager

A propos de l'auteur

[Responsable de la rédaction]
Sévit également sur Café Gaming et Point de vue social.

8 commentaires

  1. es opérateurs privés mènent une guérilla judiciaire ... salut CE ..qui expliquerait le retard du déploiement "de leur Fibre" ! (en 3 ans d'existence, elle n'a "déployé bcp..leur Fibre" ! )

  2. armand.sadi a écrit :
    es opérateurs privés mènent une guérilla judiciaire ... salut CE ..qui expliquerait le retard du déploiement "de leur Fibre" !
    Probablement. En fait, ils retardent probablement le plus possible pour se faire octroyer un max de financements publics. Une collectivité voit que la fibre n'arrive pas et décide de financer pour que ça vienne plus vite, c'est tout bénef pour les opérateurs.

  3. Et oui, tant qu'une régie ne sera pas créée pour gérer le cuivre et la fibre (ainsi que le coax) se sera toujours ainsi. Je ne comprends pas d'ailleurs pourquoi une telle régie n'existe pas: il y a RFF pour le chemin de fer (les réseaux ont été enlevés à la SNCF) et aussi ERDF pour les lignes électriques (enlevé à EDF), tout ça pour permettre une équivalence d'accès aux opérateurs tiers, mais les réseaux de communications ne semblent être régis par la même règle: hégémonie du cuivre pour FT (Orange....) et divers réseaux fibres (noirs) plus ou moins gérés par des syndicats mixtes (genre Manche numérique ou j'habite avec une emprise complète de SFR sur cette DSP)

  4. gillejeu a écrit :
    Et oui, tant qu'une régie ne sera pas créée pour gérer le cuivre et la fibre (ainsi que le coax) se sera toujours ainsi. Je ne comprends pas d'ailleurs pourquoi une telle régie n'existe pas: il y a RFF pour le chemin de fer (les réseaux ont été enlevés à la SNCF) et aussi ERDF pour les lignes électriques (enlevé à EDF), tout ça pour permettre une équivalence d'accès aux opérateurs tiers, mais les réseaux de communications ne semblent être régis par la même règle: hégémonie du cuivre pour FT (Orange....) et divers réseaux fibres (noirs) plus ou moins gérés par des syndicats mixtes (genre Manche numérique ou j'habite avec une emprise complète de SFR sur cette DSP)
    Oui il y a déjà longtemps que l'on on a parlé et rêvé, mais c'est toujours pareil, c'est toujours la chasse gardée de ceux qui ont créé le réseau téléphonique (mais pas avec les fonds de leur entreprise, mais avec l'argent des contribuables).

  5. La régie n'est pas obligatoire. L'état peut décider de créer un réseau fibre noire neutre et l'affermer ou en faire une délégation de service public. Le principe est d'avoir une capilarité complète et proposer ensuite à tous les opérateurs (nationaux, locaux, privés ou public) de fournir des services dessus. C'est la seule façon de ne pas aller vers un oligopole (qui est en cours) ... et fera se transformer la fibre en un nouvel eldorado digne du marché du mobile actuel ... où les utilisateurs sont les dindons de la farce. Une régie globale a peu de chance de passer. En premier, je vois mal le gouvernement actuel faire des régies (pas leur orientation politique et ne proposant pas d'opportunité pour leurs "soutiens"). La solution d'une DSP permet par contre l'implication des acteurs économiques tout en restant acceptable niveau politique. En même temps, ne vous faites pas trop d'illusion, ils n'ont aucune vision des choses. Ils sont prêt à financer tout ce qui est "anciens" mais les nouvelles technos ... nada ! Souvenez-vous des entreprises de jeux des années 90/2000 comment ils les ont abandonné ;-) Un marché qui dépasse maintenant celui du cinéma !!! Une honte. Ah, par contre quand la vigne va mal ... on perfuse .... prime à l'arrachage, puis aprés prime à la plantation :o) :o) :o) Au final, c'est une simple question de Lobby. Maintenant vous savez quoi faire pour que les choses changes :O

  6. alainlfanfree a écrit :
    Et oui, tant qu'une régie ne sera pas créée pour gérer le cuivre et la fibre (ainsi que le coax) se sera toujours ainsi. Je ne comprends pas d'ailleurs pourquoi une telle régie n'existe pas: il y a RFF pour le chemin de fer (les réseaux ont été enlevés à la SNCF) et aussi ERDF pour les lignes électriques (enlevé à EDF), tout ça pour permettre une équivalence d'accès aux opérateurs tiers, mais les réseaux de communications ne semblent être régis par la même règle: hégémonie du cuivre pour FT (Orange....) et divers réseaux fibres (noirs) plus ou moins gérés par des syndicats mixtes (genre Manche numérique ou j'habite avec une emprise complète de SFR sur cette DSP)
    Oui il y a déjà longtemps que l'on on a parlé et rêvé, mais c'est toujours pareil, c'est toujours la chasse gardée de ceux qui ont créé le réseau téléphonique (mais pas avec les fonds de leur entreprise, mais avec l'argent des contribuables).
    On sait bien que le passage à la privatisation des grandes entreprises d'état était nécessaire, pour une entrée sur le marché de la concurrence... Comme tu l'as dit, le problème maintenant, c'est le réseau...et ce, pour chaque entité (RFF pour la SNCF, FT pour Orange, etc...) lorsqu'il est géré par une entreprise privée... Une régie, comme tu le dit paraîtrait être la meilleure solution...(et je pèse mes mots, le retour a la nationalisation d'entreprise privée va en ravir certains, mais hélas, en horrifier d'autres...dont notre cher président) La question a se poser est : comment la financer? 1 - fond public : t'as envie qu'on augmente tes impôts? Et ça reviendrait à revenir à une entreprise d'état avec tout ce que cela comporte (fonctionnariat, inertie?), a l'heure de rigueur économique, tu oublies... 2 - fond privé (opérateur, investisseurs) : demander aux opérateurs de financer une entreprise ou il y aurait forcement une gestion étatique des missions...hmmm, on en reviendrait forcement a : - soit un coût plus élevé de vente aux opérateurs dans le cas d'investisseurs (bah ouais, faut faire du blé...), donc au final une augmentation de ta facture... - soit une problématique d'entente "cordiale" si c'est entre opérateurs...au vu de ce qui se produit déjà avec les quelques en place, bon courage... Cette séparation, ils auraient du la faire au moment de la privatisation, mais tôt ou tard, si tel avait été le cas, elle serait devenue forcement privative un jour. De plus, pour financer une maintenance préventive, ou au minimum curative, il aurait fallu compter avec tout de même une augmentation de prix (plus que les 11 ou 12 euros qu'une ligne coûte en degroupage total aux opérateurs) pour satisfaire les potentiels actionnaires... Mais nous ne sommes que dans l'utopie, n'est ce pas...lol

  7. testman a écrit :
    La régie n'est pas obligatoire. L'état peut décider de créer un réseau fibre noire neutre et l'affermer ou en faire une délégation de service public. Le principe est d'avoir une capilarité complète et proposer ensuite à tous les opérateurs (nationaux, locaux, privés ou public) de fournir des services dessus. C'est la seule façon de ne pas aller vers un oligopole (qui est en cours) ... et fera se transformer la fibre en un nouvel eldorado digne du marché du mobile actuel ... où les utilisateurs sont les dindons de la farce. Une régie globale a peu de chance de passer. En premier, je vois mal le gouvernement actuel faire des régies (pas leur orientation politique et ne proposant pas d'opportunité pour leurs "soutiens"). La solution d'une DSP permet par contre l'implication des acteurs économiques tout en restant acceptable niveau politique. En même temps, ne vous faites pas trop d'illusion, ils n'ont aucune vision des choses. Ils sont prêt à financer tout ce qui est "anciens" mais les nouvelles technos ... nada ! Souvenez-vous des entreprises de jeux des années 90/2000 comment ils les ont abandonné ;-) Un marché qui dépasse maintenant celui du cinéma !!! Une honte. Ah, par contre quand la vigne va mal ... on perfuse .... prime à l'arrachage, puis aprés prime à la plantation :o) :o) :o) Au final, c'est une simple question de Lobby. Maintenant vous savez quoi faire pour que les choses changes :O
    A quelques minutes près...lol

  8. Réagir sur le forum