Problèmes freenautes : petits riens

0

Cette semaine, dans notre chronique de l’autre mercredi sur deux consacrée aux problèmes freenautes, en partenariat avec l’AdUF, nous nous pencherons sur les « p’tits bugs », ceux que nous vivons au quotidien mais nous ne parlons pas ; ceux qui font rire plutôt qu’enrager ; ceux qui sont tellement éphémères qu’ils rendraient presque la vie du Freenaute poétique 😉

Bonne lecture !


Beware, firmware

Ce n’est pas faute d’y avoir déjà consacré de nombreuses lignes dans nos colonnes : chaque sortie de nouveau service/firmware sur Freebox s’accompagne de désagréments. A tel point qu’on aurait du mal à se rappeler du dernier lancement parfaitement réussi…

Cette fois-ci, il s’agissait d’un nouveau firmware pour les Freebox v4 dégroupées ainsi que v5 ADSL. Sorti lundi dernier en soirée, celui-ci n’a pas tardé à faire des dégâts…

Sans doute un peu trop avides de nouveautés (la dernière mise à jour remontant à fin octobre), beaucoup de Freenautes enthousiastes se sont retrouvés à rebooter leur boîtier un peu trop rapidement. Le résultat ? Un boîtier TV bloqué sur l’étape « Réseau » (pour les possesseurs de v5) dans de nombreux cas. Problème résolu en quelques heures à peine, mais suffisant pour venir entâcher une soirée télé bien méritée…

Et si vous vouliez téléphoner à tata Suzanne pour l’informer de ne surtout pas redémarrer sa « Free », mauvaise nouvelle : le téléphone était également HS. Plus aucune tonalité, le néant, l’apocalypse, et tata Suzanne qui rate « Un dîner presque parfait »… ! Ce dernier bug ne semble toujours pas avoir été totalement résolu, même si sa correction devrait être imminente à l’heure où nous écrivons ces lignes.

Dans tous les cas, un rappel bien utile : amis Freenautes un peu geeks, lorsque vous voyez sur votre site préféré une news annonçant la sortie d’un nouveau firmware, ne vous précipitez pas dessus ! D’une part, pour éviter les éventuels bugs ; de l’autre, pour ne pas surcharger localement les DSLAM et donc potentiellement saturer le service TV (ou autre).

Le plus ironique dans l’histoire ? Personne n’a décelé de nouveauté tangible dans cette nouvelle version du logiciel interne de la Freebox. Un reboot pour rien, un ! 😉


Eeeeeet je coupe le son !

Puisqu’on parle de problèmes liés à la télévision, en voici un, plus spécifiquement lié au tuner TNT. La Freebox est en vérité un excellent tuner sur le marché ! Capable de gérer la TNT HD, équipée d’un disque dur de 40 Go pour l’enregistrement et le transfert sur PC… le tout avec un rapport qualité/prix imbattable, puisque la boîte grise est proposée gratuitement à tous les abonnés en zone dégroupée. Seulement voilà, que serait notre bobox favorite sans ses bugs ?

L’un des atouts de la TNT est sa qualité d’image, mais également de son. Certaines chaînes diffusent donc en Dolby Digital, la plupart du temps stéréo mais parfois aussi 5.1. Et cela tombe bien, puisque la Freebox est équipée d’une sortie optique SPDIF pour bénéficier d’une qualité optimale une fois connectée à un décodeur Dolby.

Sauf que… la Freebox a l’air d’avoir encore du mal avec le son 5.1, puisque celui-ci subit des coupures courtes et régulières. Le problème provient bien de la Freebox car il a été constaté sur de nombreux modèles de home cinema, ceux-ci indiquant ne pas recevoir de signal lors des micro-coupures.

Le bug est bien évidemment constatable sur les chaînes de la TNT, mais aussi sur NRJ 12 5.1 (ADSL) depuis assez longtemps. Chose étrange, lorsqu’on se contente d’enregistrer la chaîne pour la regarder plus tard, le son est parfaitement fluide…

Le problème est connu et dispose de sa page sur le bugtracker Freebox (depuis mai 2008 !). Néanmoins, pas de nouvelles des développeurs Freebox. Alors, peut-on espérer une résolution ou devra-t-on s’acheter un décodeur TNT HD hors de prix ?


J’m’a trompé d’bouton…

On terminera avec une pointe de légèreté concernant l’interface Freebox TV. Certes, sa vétusté n’est pas un scoop (sa pauvreté graphique étant également un gage de rapidité d’exécution, ce qui n’est pas un mal). Cependant, des fois, on est perplexes devant des « mini-bugs » pour le moins étranges.

On se souvient qu’il y a de cela pas mal de temps (en 2007 pour être précis), l’exploitation d’une simple « faille » de l’interface permettait d’accéder aux chaînes adultes sans saisir de contrôle parental. En effet, en passant par l’affichage par catégories, on pouvait afficher une chaîne sans saisir le code normalement obligatoire. « Oup’s », ont dû dire les ingénieurs de Free, qui ont immédiatement corrigé le problème. C’était sans compter sur la débrouillardise des fouineurs freenautes, qui ont alors trouvé qu’en pressant deux fois la touche Info sur la page vous demandant d’entrer le code parental, on pouvait également accéder à la chaîne… « Re oup’s », et re-correction rapide du bug.

Dans le même ordre d’idées, mais en moins grave, il arrive que le caractère un peu « aléatoire » de cette interface nous joue des tours. Je suis sûr qu’il vous est arrivé, au moins une fois, de laisser enfoncé le bouton Enveloppe pour accéder à la liste de vos enregistrements, pour la voir apparaître, puis disparaître sous vos yeux, sans aucune explication !

On pourrait également en citer beaucoup d’autres. Une bannière d’infos pour une chaîne un peu trop taquine, qui décide de rester affichée à l’écran même après zapping ; une mosaïque des programmes déformée ou « invisible »… Il arrive même que l’on tombe sur une page d’erreur HTTP 404 (page inexistante) directement dans l’interface, par le plus grand des hasards…

Des bugs anodins, qui prêtent souvent à sourire. Ceux-là ne font pas trop de mal…


N’hésitez pas à nous faire remonter d’éventuels problèmes sur assistance (at) aduf.org ou encore sur les forums techniques de l’AdUF ou de Freenews.

A dans deux semaines !

Partager

A propos de l'auteur

[Responsable de la rédaction] Sévit également sur Café Gaming et Point de vue social.

Les commentaires sont fermés.