Twitter pris en flagrant délit de non-respect du RGPD

0

Le réseau social a admis avoir partagé des données sur ses utilisateurs sans qu’ils le consentent, dans le cadre de la diffusion de publicités sur son application.

L’annonce a été faite du mardi au mercredi 7 août et Twitter a précisé avoir « résolu ces problèmes le 5 août 2019 ». Aucune donnée sensible n’aurait été transmises aux tiers auxquels Twitter a partagé les informations de ses utilisateurs. Cependant, cette pratique est contre le règlement général sur la protection des données (RGPD).

La société américaine assume son erreur et indique même que le souci provient d’une publicité visionnée sur l’application Twitter lorsqu’il y a eu une interaction avec celle-ci (J’aime, retweet, réponse, clic). Dans ce cas, la marque à l’oiseau bleu informe qu’il est probable que les données aient été partagées sans que l’utilisateur n’ait pu donner son accord. La situation était en cours depuis mai 2018.

Twitter se veut rassurant puisque les données collectées le seraient à des partenaires commerciaux et publicitaires « de confiance ».

Twitter aurait effectué une autre entorse au RGPD …

Dans le but de proposer des publicités pertinents et toujours plus affinées à ses utilisateurs mais aussi moins intrusives, Twitter a usé d’une technique de ciblage publicitaire non conforme depuis septembre 2018.

Twitter proposait ainsi des publicités prenant en compte les habitudes et l’usage du mobile de ses utilisateurs, sans leur demander leur avis. C’est-à-dire sans l’accord des membres du réseau social.

Toutefois, Twitter n’a pas communiqué de données sensibles, comme les identifiants ou mots de passe.

En plein calcul du nombre de personnes touchées par ces 2 entorses au RGPD, Twitter vous invite à les contacter grâce à un formulaire d’enquête sur la protection des données si vous avez un doute pour les vôtres.

Que va-t-il maintenant se passer pour le réseaux social ?

Partager

A propos de l'auteur

0 commentaire

    Réagir sur le forum