Apple, Amazon & Google : ils font payer leurs clients pour la taxe GAFA

1

La taxe GAFA peut-elle rimer avec gaffe ? C’est en tout cas ce que l’on pourrait se demander après l’annonce des 2 géants américains de répercuter les conséquences de la taxe GAFA sur leurs utilisateurs.

Qui va devoir payer quoi ?

Commençons par Apple qui dévoile que les montants des développeurs et éditeurs d’applications acheté sur le magasin applicatif de la marque vont désormais être « calculés sur la base du prix hors taxes ».

Pas de crainte à avoir en revanche pour les clients, la pomme américaine a ainsi annoncé que « les prix dans l’App Store ne changeront pas ».

Faisons maintenant un tour du côté de chez Amazon. Depuis la rentrée, c’est-à-dire, le 1er septembre 2020, les frais des vendeurs tiers ont subi une augmentation de 2%.

Et bouclons la boucle avec Google qui tacle les annonceurs. Ce sont donc les publicités payantes qui sont touchés. D’après le Financial Times, Google Ads a indiqué que des frais supplémentaires vont être mis en place à partir de novembre pour ces 3 pays : Royaume-Uni, Turquie et Autriche.

Quid de Facebook ?

Pour le moment, rien n’a été annoncé officiellement par le réseau social. Mais il semblerait que l’entreprise prenne le même chemin …

Partager

A propos de l'auteur

Un commentaire

  1. Ça n’a rien d’étonnant. C’est normal. Ce sont toujours les clients qui payent les taxes. Il ne peut pas en être autrement, ça n’aurait aucun sens.