Hadopi: ingérence de la France en Suède ?

4

L’ambassade de France à Stockholm aurait contacté une députée suédoise, Camilla Lindberg (ci-contre). Celle-ci est connue pour être la seule députée du parti libéral (assimilé centre-droite) à s’être opposée à la surveillance généralisée du réseau Internet, en 2008. Elle est également une farouche opposante à la coupure de l’accès à Internet.

Elle aurait donc rencontré un des conseillers de l’ambassade, Olivier Lacroix, qui aurait tenté de la convaincre de l’intérêt de la coupure de l’accès à Internet. Il lui aurait même déclaré : « Vous devez comprendre que le projet français de couper l’accès internet est la seule solution ».

Cette rencontre choque et interpelle dans les médias. Beaucoup croient y voir une tentative d’ingérence française dans les affaires étrangères. Mais surtout, elle interpelle alors même qu’une partie sensible du paquet Télécom est actuellement en discussion au Parlement européen. Il y est notamment question de l’amendement 138 qui, s’il est voté, devrait empêcher toute coupure de l’accès Internet et donc, s’opposer à la loi Hadopi 2, fraîchement votée en France…

Faut-il voir le fait que la Suède soit actuellement à la tête de la présidence de l’Union européenne comme une coïncidence supplémentaire ? Il est toutefois étrange que Camilla Lindberg ait été contactée de la sorte alors qu’elle n’intervient même pas dans ces débats du Parlement européen. Néanmoins, suite à cette tentative de la part de l’ambassade, le malaise est bien présent et beaucoup (analystes, politiques…) voient cet acte d’un mauvais œil…

Source : Libération, d’après Svenska Dagbladet

Partager

A propos de l'auteur

[Responsable de la rédaction]
Sévit également sur Café Gaming et Point de vue social.

4 commentaires

  1. Les Majors font pression sur les députés ump et sur le gouvernement pour faire passer une loi "liberticide" pour internet.Ensuite le gouvernement par ambassadeur interposé fait pression sur les autres pays européens malgré de trés nombreuses oppositions.Où est donc passée le pays à l'origine de la Déclaration des Droits de l'Homme ?? :(

  2. Heu, llink, dans ton message, le mot "autre" ne serait-il pas de trop ? A voir la liberté que nos chers élus prennent parfois avec l'éthique qui devrait être leur premier souci, ça laisse un peu amer. Et là j'ai comme l'impression que les bornes sont largement dépassées, si l'information est vraie. C'est plus du lobbying, c'est bien pire (heu... ça existe, pire que le lobbying ???)

  3. Réagir sur le forum