Orange : les salariés plébiscitent le travail dans l’entreprise

11

Pour la dixième édition du baromètre social d’Orange, l’opérateur historique affiche des résultats extrêmement positifs : une très large majorité de ses salariés (91%) se disent fiers de travailler pour lui, et 85% recommandent l’entreprise « comme lieu où il fait bon travailler ».

Si ces résultats sont attendus et importants pour Orange, c’est parce que la société subit toujours les stigmates de la crise sociale qu’elle a traversé de 2008 à 2010, sous la direction de Didier Lombard, qui s’était traduite par une vague de suicides chez ses salariés. Aujourd’hui, l’opérateur entend démontrer que la page est définitivement tournée. Depuis 2010, les employés trouvent notamment que la qualité de vie au travail s’est nettement améliorée, puisqu’ils sont désormais 57% à la trouver meilleure que dans d’autres entreprises et seulement 3% à la trouver moins bonne.

Le baromètre social, mené à échéance semestrielle depuis 2010, consiste en un sondage confié à l’institut CSA, réalisé auprès de 4000 salariés.

Source : Orange

Partager

A propos de l'auteur

[Responsable de la rédaction] Sévit également sur Café Gaming et Point de vue social.

11 commentaires

  1. Ils ont sans doute répondu sous la contrainte, le peur, ou sous forme de questionnaire tellement orienté que ça donne ça comme réponse.
    On connait la musique...

  2. Bientôt, on va justifier l'exploitation des enfants et les suicides des jeunes étudiants dans les entreprises chinoises sous traitantes de multinationales, par le fait que les sondages en France sont bons !
    La sous traitance et l'intérim sont des calamités du libéralisme.
    Si ce baromètre existe chez d'autres FAI, j'espère qu'ils ont la décence d'intégrer tous les travailleurs qui participent à l'enrichissement des actionnaires.

  3. Aujourd'hui, le premier critère de qualité de vie au travail pour un salarié c'est d'avoir un boulot, on risque d'être plus compatissant envers les questions.
    J'ai subi, il y a deux ans un tel questionnaire (IPSOS je crois) et les questions ne laissaient que peu de place à l'expression du salarié : choix A ou B, pas de partie commentaire...
    Enfin, et certainement comme ici, ce questionnaire avait été établi début janvier, juste après les fêtes de Noël et les retrouvailles familiales, là où est le moins enclin à critiquer.
    Je ne suis pas certain que ce genre de sondage traduise précisément la situation sociale d'une entreprise, un peu comme les visites de clients mystère ne peuvent définir la qualité de relation commerciale mais il faut juste noter que l'on ne connait plus de suicides chez orange, c'est déjà beaucoup.

  4. Réagir sur le forum