Orange envisage un rachat de Bouygues Telecom, Free hériterait du réseau

25

C’est une nouvelle surprenante qui tombe ce soir. Contre toute attente, Orange envisagerait de racheter Bouygues Telecom. Le réseau mobile de ce dernier pourrait, pour sa part, être récupéré par Free !

Cette information de taille vient d’être dévoilée par Les Échos : l’opérateur historique serait en discussions avec Bouygues en vue d’un rachat de Bouygues Telecom. Aucun analyste n’avait envisagé ce scénario, et pour cause… à cause de sa position dominante et de son statut bien particulier, l’ex-France Télécom était réputé impossible à marier, pour des raisons réglementaires. De l’avis général, un tel rapprochement serait immédiatement bloqué par les autorités concurrentielles…

Eh bien, il semblerait qu’Orange ne soit pas “de l’avis général”. Stéphane Richard serait déjà en contact direct avec Martin Bouygues, à l’initiative de ce dernier. « On évalue nos options », confie sobrement le PDG d’Orange, qui précise par ailleurs que l’étude d’un tel rachat n’est pas de l’initiative de l’État.

Alors que tous les observateurs s’accordaient à voir en Free le repreneur “naturel” pour Bouygues Telecom, le trublion n’a pas manifesté un intérêt suffisant. Le prix proposé par Xavier Niel, entre 4 et 5 milliards d’euros, ne convenait pas à Martin Bouygues qui en attendait plutôt 8 milliards ! Ce dernier s’est alors mis à chercher d’autres partenaires… et s’est naturellement tourné vers Orange. Le deal actuellement discuté valoriserait Bouygues Telecom à au moins 6 milliards d’euros — un bon compromis. D’autant que le groupe Bouygues, et son partenaire JDecaux, se feraient partiellement payer en actions, ce qui leur permettrait de monter au sein du capital d’Orange, jusqu’à environ 10% du capital total de l’opérateur historique !

Free ne ressortirait pas perdant d’un tel scénario, loin de là : si le rachat de Bouygues Telecom par Orange venait à se confirmer, il hériterait alors du réseau mobile de Bouygues, selon les mêmes modalités que ce qui était initialement prévu en cas de rachat de SFR par Bouygues, et pour un montant inchangé d’1,8 milliard d’euros. Une bonne manière, on l’imagine, d’apaiser les craintes de l’Autorité de la concurrence…

Les prochains jours seront maintenant décisifs pour l’avenir de Bouygues Telecom. Gageons que nous entendrons à nouveau parler de ce potentiel rapprochement très vite…

Source : Les Échos

Partager

A propos de l'auteur

[Responsable de la rédaction] Sévit également sur Café Gaming et Point de vue social.

25 commentaires

  1. On me m'otera pas de la tête que c'est du grattage de dos pour le départ en retraite de Martin. Ça n'a pas marché pour SFR, mais les copains sont là et Orange arrive à la rescousse.

    Parce qu'économiquement, il ne me semble pas que leur bilan soit si sombre que ça.

  2. Bouygues la maison mère a de bon résultat, mais par contre c'est loin d'être le cas de Bouygues Telecom, qui lui à un bilan bien plus sombre, et beaucoup d'analyste avance que si Bouygues Telecom tien, c'est justement grâce à la maison mère qui renfloue les caisses.

    C'est donc pas une situation viable sur le long terme, car si la maison mère à des problèmes, Bouygues Telecom la fera couler d'autant plus.

  3. Une fois qu'on enlève son réseau à Bouygues que reste-t-il qui puisse encore intéresser Orange ?
    Il y a bien les clients, mais n'étant plus ou de moins en moins engagés, ils peuvent partir du jour au lendemain.

    En revanche, avoir le réseau  (et les fréquences ?) sans avoir à gérer le personnel et les boutiques, pour le prix de deux années d'itinérance (qui du coup pourrait s'arrêter) ce serait une aubaine pour Free.

    Pas certain qu'Orange ait un quelconque intérêt à ce deal. Sans plus de détail, cette info est assez bizarre.



  4. Belteg, tout les abonnés ne change pas d'opérateur régulièrement, il y en a encore beaucoup qui reste attacher à leur opérateur.
    Et dans la news c'est dit que Free récupère le réseau, il y a rien sur les fréquences, donc il est possible que ce soit comme le première accord Free en récupère, mais Orange en garde aussi. Et les fréquences c'est pas donné.

  5. Franchement,
    Montebourre est vraiment nuisible dans son expression et ses agissements,
    Quel intérêt quelconque aurait Orange à mettre son argent dans Bytel ?
    Le réseau fixe est inexistant,
    le réseau mobile inutile pour Orange,
    Le parc d'abonnés ne resterait pas longtemps, sinon, il serait déjà chez eux.
    Et revendre le réseau mobile à free serait se tirer une balle dans le pied, bien qu'avec les délais, l'itinérance sera certainement terminée et Free aura son propre réseau pour peut-etre moins cher.
    Le seul intérêt pourrait être qu'un opérateur anglais ou espagnol ne vienne pas prendre position en France, mais ils n'ont pas l'air de se bousculer non plus pour reprendre ce réseau bidon de Bytel.

  6. sebastien a écrit :

    Le réseau Bouygues Télécom mobile n'est pas bidon, c'est juste comment sont alimentées certaines de ces antennes qui font que.

    Le mobile, non, pas trop, mais le fixe totalement.
    Et c'est vrai que de passer les BTS en 4G en continuant à les relier en 2 Mbit/s au lieu de les fibrer, comme ça devrait être, ça fait quand même un peu bidon, surtout qu'il ne reste plus rien pour le réseau 3G.

  7. brupala a écrit :

    Le mobile, non, pas trop, mais le fixe totalement.
    Et c'est vrai que de passer les BTS en 4G en continuant à les relier en 2 Mbit/s au lieu de les fibrer, comme ça devrait être, ça fait quand même un peu bidon, surtout qu'il ne reste plus rien pour le réseau 3G.


    ;)  ;D  :-X

  8. Il y a tout de meme des millions de clients qui utilisent un reseau bidon. Sur ces millions de clients, tres peu ont eu un revolver sur la tempe pour rester chez Bouygues. Faudrait peut etre arreter de se dire "la freebox est la meilleure, Free est le moins cher DONC tout le monde doit venir chez Free". On a tous des preferences, des priorites, des comportements differents, bref je ne vois pas pourquoi tout a coup des millions de personnes decideraient de quitter Bouygues.
    Entre tout donner a Free (reseau fixe "bidon", reseau mobile et clientele) et ne donner QUE le reseau mobile a free, sans la clientele mobile et surtout sans la clientele fixe (probablement plus "sedentaire" et plus rentable), on peut comprendre l'interet porte par Orange. On se retrouverait alors avec 2 tres gros operateurs et un troisieme qui certes ferait une bonne affaire en achetant un reseau mobile, qu'il etait sense construire lui meme au depart, a bon compte mais bien largue en terme de C.A et de nombre de clients.
    Je suis conscient que ce n'est pas parce que Orange y reflechit que ca va se faire mais c'est assez savoureux en tout cas de voir que visiblement pas un analyste, ces gourous qui nous assenent leur credo ultraliberal 20 fois par jour, n'avait envisage cette hypothese. Ca demontre une clairvoyance toute relative.

  9. Réagir sur le forum