Moody’s dégrade la note de Numericable-SFR

1

L’agence de notation Moody’s, inquiètée par la stratégie d’endettement initiée par Patrick Drahi, a dégradé la note de Numericable-SFR.

Dans un communiqué publié lundi, l’agence annonce qu’elle dégrade le rang de l’opérateur, de deux crans d’un coup : Numericable-SFR passe donc de la note Ba3 à B1, ce qui correspond à la catégorie « très spéculative ». En d’autres termes, l’investissement est considéré comme risqué. En cause : la stratégie d’investissements tous azimuts de Patrick Drahi, fondateur d’Altice. Moody’s estime que la maison-mère « continuera à utiliser la capacité d’endettement » de Numericable-SFR pour financer ses futures opérations, mais également les indispensables versements de dividendes.

Fin septembre, peut-être pour rassurer les potentiels investisseurs, Dexter Goei (PDG d’Altice) annonçait pourtant mettre en pause la frénésie d’acquisitions du groupe, pour quelques mois, voire années. En moins de deux ans, en s’appuyant sur la dette, Altice a mis la main sur SFR, Portugal Telecom, Suddenlink, Cablevision et NextRadio TV, et a tenté de racheter Bouygues Telecom.

via La Tribune

Partager

A propos de l'auteur

[Responsable de la rédaction] Sévit également sur Café Gaming et Point de vue social.

1 commentaire

  1. Oh c'est une véritable surprise. Moi qui pensait que transformer des FAI en opérations boursières et d'y faire de la spéculation était viable à long terme  ;). Le pire, c'est que malgré la baisse de la note Moodys, il reste encore beaucoup de monde pour y croire. Selon les échos, c'est de la bonne dette.

  2. Réagir sur le forum