Canal+ / LFP : la saga judiciaire continue …

0

Une procédure judiciaire serait sur le point d’être engagée par Canal+ à l’encontre de la Ligue de Football Professionnel, au regard des conditions dans lesquelles se déroule sa sous-location des droits de retransmission de la Ligue 1 conclue avec beIN Sport.

En effet, il y a de cela quelques jours, non seulement la chaîne cryptée se faisait retoquer par l’Autorité de la Concurrence, quant aux demandes qu’elle avait formées devant cette commission, mais de surcroît, le même jour, Amazon raflait les 80% des droits restants disputés pour un tarif défiant toute concurrence, alors que justement, ce même tarif, infiniment moins cher que  celui appliqué à Canal+ pour une quantité moindre, était source de contestations.

L’Autorité de la concurrence a botté en touche … mais à juste titre ?

Il faut dire qu’en marge de cette discussion âpre des droits versés auprès de la LFP, Canal+ s’était montrée exigeante quant à la mise en place d’un environnement global dédié à leur acquisition et notamment :

  • Le naming du championnat associé au nom du Groupe Canal+ ;
  • Une prise de participation dans une société commerciale créée par la LFP autour de la Ligue ;
  • La diffusion d’images captées dans les vestiaires ou les coulisses des matchs ..

La situation avait dès lors, contraint Canal+ à jeter l’éponge devant autant d’adversité en début de mois, ses droits de diffusion étant limités à quelques matchs de Ligue 1 selon un calendrier strictement défini pour la saison prochaine pour la modique somme de 332 millions d’euros.

Il semblerait que cet abandon ait laissé place à présent, à des velléités judiciaires, selon des propos tenus par Maxime SAADA, président de son Directoire, et rapportés par RMC Sport, signant un énième épisode de cette saga qui tient en haleine le monde footballistique depuis maintenant près d’un an, avec le lancement de Telefoot et sa déroute quasiment immédiate.

Source : RMC SPORT.

Share.

About Author

Responsable légal, responsable d’édition, auteur et hébergeur.

Comments are closed.