Migration des Aliciens : c’est parti ! (mis à jour)

0

Le réseau Free accueille enfin les abonnés Alice

Malmenés, privés, déconsidérés, découragés… Plus rien ne semblait sourire aux Aliciens.

Mais Free n’est pas qu’un père Fouettard qui punit même les internautes sages : les cadeaux arrivent !

Depuis le 15 juillet, une migration massive et très attendue a commencé : celle des Aliciens non dégroupés.
Jusqu’ici, ceux-ci restaient non dégroupés, même s’ils pouvaient être dégroupés par Free, grâce au réseau beaucoup plus étendu de notre FAI (2300 NRA contre 700, soit 65% des lignes France Télécom, contre 45 pour le réseau dégroupé d’Alice).

Cela signifiait bien sûr un service bien moindre (éligibilité par paliers, bridages de certains protocoles, pas de télévision…), mais aussi un tarif supérieur : si chez Free le tarif est le même d’une zone à l’autre, les Aliciens, eux, paient 34.95€/mois en zone non dégroupée !

Le gain est donc d’autant plus important que les abonnés Alice avaient été privés de beaucoup de services : tout d’abord l’accès à leur compte abonné, puis les avantages fidélité (Réciprok), puis les possibilités de réglages de leurs modems (pour en arriver à une interface presque aussi fermée que la Freebox), et enfin leur connexion de secours…

Bref, dans ce paysage très noir, une éclaircie fait son apparition : des témoignages de plus en plus nombreux font part d’une coupure de téléphone (qui dure environ 36h), puis du chargement d’un nouveau logiciel (firmware) sur leur modem, ainsi que d’une inscription dans leur console de gestion. Et… de débits très élevés !

Les Aliciens non dégroupés sont en effet en train d’être raccordés sur le DSLAM Free, avec tous les avantages que cela représente.

Pour l’instant, ils n’ont toutefois pas accès à la télévision par ADSL : les modalités de migration vers le matériel compatible (l’Alicebox V5, quasiment identique à la Freebox V5/HD) n’ont pas encore été dévoilées.
De même, la possibilité de migrer vers le dégroupage total (lorsque l’abonnement est de type dégroupage partiel) n’est pas encore possible.

Bref, nous en sommes au début d’une grande étape de la vie du réseau Free : en quelques semaines, ce sont environ 250 000 abonnés qui vont rejoindre les DSLAM des freenautes. En effet, si Alice dégroupe à peine 50% de ses abonnés, Free en dégroupe environ 85. A terme, la proportion de dégroupés parmi les 800 000 Aliciens sera presque identique à celle de Free.

Les prochaines étapes seront encore plus importantes : ce sera au tour des dégroupés par Alice de migrer sur des DSLAM dits « convergents » : ils bénéficieront d’un service identique à l’actuel, mais sur le réseau Free.
Le réseau Alice sera ensuite réutilisé par Free, pour dégrouper quelques rares centraux équipés par Alice, mais pas par Free.

Et pour nous, Freenautes, ça change quoi ?

Rien ! La charge du réseau Free sera plus importante, mais n’oublions pas qu’Iliad a racheté Alice il y a un an déjà : Free a eu le temps de se préparer…
Pour les nouveaux abonnés, certains centraux risquent de présenter des saturation, donc de délais rallongés. Free devra rajouter des équipements plus fréquemment que d’habitude… mais là encore, espérons qu’une capacité supplémentaire a été prévue !

Bref… Aliciens, bienvenue chez nous !

(mise à jour : les abonnés bénéficiant de l’offre Alicebox V5, non dégroupés, mais dont le NRA a été dégroupé par Free depuis la souscription, ne sont pas encore concernés. Désolé pour l’imprécision).

Source : C-Alice.

Partager

A propos de l'auteur

[Rédacteur] Tombé dedans quand il était petit, a depuis failli vendre son âme à la concurrence. Passionné par les réseaux&télécom, en formation d'ingénieur. Se souvient parfois qu'il est modérateur.

Les commentaires sont fermés.