Google Chrome augmente sa prime de découverte de faille

0

|\/|0|_|415…

Six mois après le lancement de son programme de récompense financière auprès des découvreurs de failles de sécurité dans Google Chrome (ou plus exactement Chromium, sa base open source), l’éditeur californien a décidé d’augmenter le montant de la prime. Celle-ci monte désormais jusqu’à 3133,7 €

Mozilla ayant tout récemment augmenté le montant de sa propre prime à 3000 €, il était naturel que Google se décide à suivre le mouvement, en proposant symboliquement un peu mieux que son concurrent.

Il y a six mois déjà, lors du lancement de son programme de prime, Google avait décidé de proposer une prime d’un montant de 1337 € (« leet »), faisant référence au “leet speak”, une manière d’écrire avec des chiffres et autres caractères ASCII, bien connue des technophiles…

Google poursuit donc la blague avec un nouveau montant de 3133,7 € (« elite »). A peine mieux que Mozilla, mais suffisant pour ne pas se laisser distancer.

Il est cependant à noter que, contrairement à Mozilla, le montant de la prime allouée par Google n’est pas fixe. Le prix de départ est fixé à 500 € pour les rapports de failles les plus simples ou anodins (avec un bonus si le rapport est de bonne qualité). Le montant peut varier jusqu’à son maximum, 3133,7 €, généralement accordé pour la découverte d’une faille de sécurité jugée critique.

Face à cette guerre des primes digne des meilleurs westerns, on imagine que faire appel aux utilisateurs pour débusquer les failles les plus importantes doit donner de suffisamment bons résultats pour s’en donner les moyens. Malheureusement pour Microsoft et son Internet Explorer, cette méthode ne peut fonctionner que si le code source du logiciel est ouvert à tous ! 😉

Via PC INpact

Partager

A propos de l'auteur

[Responsable de la rédaction] Sévit également sur Café Gaming et Point de vue social.

Les commentaires sont fermés.