Microsoft Office est disponible en Alsacien

6

 Voici le communiqué de presse de la région Alsace à propos de la présentation qui a eu lieu mardi 17 avril, à la maison de la Région.

Suite à cette présentation, Adrien Zeller, président de la région Alsace, s'est rendu à l'inauguration du raccordement du parc d’activité de la vallée de la Sauer à Eschbach. Il en a profiter pour commenter cette mouture d'Office et rappeler que c'est un grande première mondiale dans le domaine des langues régionales.

Deux communiqués ont été rédigés. Un pour la région Alsace et l'autre pour Microsoft.
Dans l'ensemble les deux dossiers reprennent les mêmes informations.
Un petit plus est a noter pour la version Microsoft qui rentre, un peu, dans les détails de traduction de certains mots.
Vous trouverez après le communiqué de la région Alsace l'extrait reprennant ces termes.

Voici à présent le communiqué de la région Alsace :

 

Microsoft Office est disponible en Alsacien

La Région Alsace, l'Office pour la langue et la culture d'Alsace (OLCA) et Microsoft France se réjouissent de la disponibilité de Microsoft Office en alsacien. Il s’agit d’une première mondiale dans le domaine des langues régionales.

Strasbourg, le 17 avril 2007 : M. Adrien Zeller, Président du Conseil Régional d'Alsace,
M. Eric Boustouller, Président de Microsoft France et M. Justin Vogel, Président de l'Office pour la Langue et la Culture d'Alsace (OLCA), se félicitent de la disponibilité gratuite du système permettant d’adapter la suite de logiciels bureautiques Microsoft Office en alsacien.

Elle fait suite au protocole de partenariat, signé le 29 juin 2006 à la Maison de la Région par les trois acteurs, pour la réalisation d'une déclinaison régionale de ce produit, largement utilisé en Alsace.

L’Alsace s’est ainsi engagée à expérimenter le système CLIP élaboré par Microsoft pour la promotion des langues régionales. Ce système, permettant un double affichage, est conçu comme appui linguistique et élément de promotion des langues minoritaires.

La Région Alsace a mandaté l’OLCA pour assurer la coordination des travaux et le suivi administratif du dossier et constituer les équipes de traducteurs.

Sur la base du glossaire qui avait été élaboré par le Professeur Matzen et qui comportait les 2 500 mots-clés, il fallait traduire, en un laps de temps très court, quelque 47 500 mots et expressions qui figurent dans les divers logiciels.

En seulement cinq mois, ce travail a été réalisé par deux équipes, l’une autour du Département de Dialectologie de l’Université Marc Bloch de Strasbourg, l’autre constituée de personnalités qualifiées et praticiennes du dialecte. Il convient de signaler tout particulièrement la contribution de jeunes étudiants et étudiantes qui en s’associant à cette tâche, ont apporté leur créativité et leur passion à la réalisation de ce travail.

Des réunions de coordination regroupant les participants des deux équipes ont ainsi été organisées pour une harmonisation régulière des traductions afin que le travail puisse être livré pour la date prévue du 1er février 2007.

Grâce à l’implication des équipes, l’alsacien est devenu la langue support des technologies de l’informatique et ce rajeunissement de la langue régionale traduit la volonté de promouvoir la diversité linguistique et de résister à la tentation de l’uniformisation et de la standardisation.

Fallait-il adapter une langue populaire à un jargon technique de l’informatique ou au contraire adapter un jargon technique à une langue populaire ? Pour mettre en harmonie les exigences d’une langue hautement technologique et les ressources d’une langue principalement parlée ne disposant pas de terminologie propre à la technologie actuelle, il fallait mobiliser tout l’esprit créatif des membres des équipes pour trouver l’expression juste en soupesant les expressions retenues dans les traductions allemandes et françaises, revenir sans cesse à la matrice anglaise, tout en interpellant les informaticiens pour restituer l’expression dans son contexte.

L’ensemble des Lycées et des CFA d’Alsace relevant de la compétence de la Région équipés de Microsoft Office seront dotés de ce système CLIP dans les toutes prochaines semaines. Il sera par ailleurs accessible gratuitement en téléchargement à l’adresse suivante : http://r.office.microsoft.com/r/rli…

Déjà disponible en téléchargement pour les utilisateurs d’Office 2007 et d’Office 2003, ce système a été conçu pour être supporté par d’autres solutions. Ainsi, un projet du même type devrait voir le jour avec Microsoft Windows Vista.

Placée sous le signe de l’ouverture, CLIP est un système totalement libre de droit. Les communautés techniques et les éditeurs de logiciels tirent parti des possibilités de CLIP pour adapter en langue alsacienne les applications de leur choix, Microsoft ou non.

Véritable projet pilote, l’adaptation de Microsoft Office en langue alsacienne ouvre la voie vers d’autres initiatives de même nature, et ce, à l’échelle mondiale. « Ce développement s'inscrit dans la stratégie mondiale de Microsoft de soutien aux langues régionales. Ainsi, nous envisageons de mettre CLIP à la disposition d’une centaine de langues à travers le monde » précise Eric Boustouller, PDG de Microsoft France.

Adrien Zeller a fait part de sa satisfaction : « L’Alsace s’honore d’avoir été retenue comme terrain expérimental pour cette politique de soutien aux langues régionales dans le monde. »

 


Voici maintenant l'extrait du communiqué Microsoft :

 

 

Le point de vue des traducteurs

Grâce à l’implication des équipes, l’alsacien est devenu langue support des technologies de l’informatique et ce rajeunissement de la langue régionale traduit la volonté de promouvoir la diversité linguistique et de résister à la tentation de l’uniformisation et de la standardisation.

Fallait-il adapter une langue populaire à un jargon technique de l’informatique ou au contraire adapter un jargon technique à une langue populaire ?
Pour mettre en harmonie les exigences d’une langue hautement technologique et les ressources d’une langue principalement parlée ne disposant pas de terminologie propre à la technologie actuelle il fallait mobiliser tout l’esprit créatif des membres des équipes pour trouver l’expression juste en soupesant les expressions retenues dans les traductions allemandes et françaises, revenir sans cesse à la matrice anglaise, tout en interpellant les informaticiens pour resituer l’expression dans son contexte.

Quelques exemples des expressions qui se retrouveront dans les « bulles », qui illustrent la nécessité de s’exprimer simplement :

– « Accueil » : wemm’r ànfàngt
– « Services d’Excel » : wàs Excel ànbiete kànn
– « Impossible de se connecter » : unmeilich sich ze verbinde au lieu du néologisme : sich konnektiere
– „Consultez notre procédure de collectes de données“ : Lëse Sie wie mir verfàhrt fer Angàwe ze sàmmle, en allemand : Lesen Sie unsere Datensammlungsrichtlinien.

Il fallait raccourcir certains mots pour qu’ils puissent rentrer dans les « bulles » : « d’Sprechblose »

On a opté pour certains emprunts en français :
– Au lieu de Kàrtei ou Dàtei , …. Fichier,

On a voulu éviter l’accumulation d’emprunts au français :
« Détails » est devenu « Einzelheite »
« Evaluer » est devenu « àbschätze »
« Ignorer » est devenu « nitt beàchte »
« Insérer » est devenu « insetze »
« Vérifier » est devenu « nochlüeje »

 


Pour plus d'informations : Présentation d'Office en Alsacien

Et également une initiative, moins médiatique mais, tout aussi notoire : OpenOffice…aussi en Alsacien

Partager

A propos de l'auteur

Rédacteur Alsace-Lorraine ; domotique

6 commentaires

  1. Encore une victoire de canard... yep, encore une news en relation avec Free ou internet... par contre, quelle longue longue news, félicitation. Heu, ça n'intéresse personne, Office et Windows en klingon ? :P Bientôt, Windows en latin... pour tout le personnel du clergé catholique :)

  2. Bravo Microsoft pour cette "première mondiale"... Sauf que... C'est juste que ça fait plus de 5 ans que l'on trouve des environnements complets traduits en langue régionale, comme KDE qui existe en Breton, ce qui fait que tout, depuis l'environnement graphique jusque la suite KOffice, s'affiche dans un breton de bel alloi. Et si vous voulez le traduire en Klingon c'est votre affaire, tandis que avant d'avoir votre langue régionale chez MS faut attendre que les marketeux y voient une opportunité de se faire mousser dans la presse... Donc en fait c'est "Bravo Microsoft pour combler aussi lentement un retard de 5 ans sur la concurrence" :D Quand vont il implémenter la localisation par utilisateur? Quand les utilisateurs sont de nationalité différente ca serait pratique qu'ils puissent avoir leur langue sur leur session. Ca existe depuis des années sous Unix, mais je suppose que quand ils vont combler leur retard ceux de MS vont proclamer ça une "première mondiale"...

  3. Tout à fait d'accord Ano, c'est purement marketing, car à mon avis pas rentable du tout pour MS, et comme il fonctionne sous ce régime (les $$$), il y a forcément anguille sous bug. Pour le klingon, même sur wikipédia il n'y a que quelques articles mais ça existe (n'importe quoi!)

  4. et on oubli OpenOffice.org :) disponible déjà dans de bien plus nombreuses langues et dialectes qu'Office de MS et en plus lui, il a le bon gout d'etre gratuit :)

  5. Réagir sur le forum