Net Avenir : gestion publicitaireNet Avenir : gestion publicitaire
Presse

Un rapport avertit de nouveaux dangers dus aux ondes mobiles

Le rapport BioInitiative, réactualisé dans une version 2012, met en évidence de nouveaux dangers pour la santé, notamment cancérigènes, provoqués par les champs électromagnétiques et autres technologies sans fil — comme par exemple les ondes des téléphones portables.

« Il existe une tendance constante d’augmentation du risque de gliome (une tumeur maligne du cerveau) et de névrome acoustique avec l’utilisation de téléphones portables et sans fil », explique le docteur Lennart Hardell, qui a participé au rapport. « Les preuves épidémiologiques indiquent que les radiofréquences devraient être classées commes des substances cancérigènes pour l’homme. Les niveaux de référence et les limites de sécurité publique FCC/IEE et ICNIRP existants ne sont pas adéquats pour protéger la santé publique ».

De nouvelles études indiquent également que le rayonnement des téléphones portables et des ordinateurs portables en WiFi peuvent endommager l’ADN du sperme et ainsi nuire à la fertilité masculine. Ils peuvent également nuire au développement du fœtus chez les femmes enceintes. Enfin, il est également possible que les ondes augmentent le risque et les symptômes de l’autisme.

« Les preuves indiquant des risques pour la santé de milliards de personnes dans le monde sont aujourd’hui beaucoup plus nombreuses. Le statu quo est inacceptable à la lumière des preuves attestant des dommages », indique le docteur David O. Carpenter, co-éditeur du rapport.

Le rapport est disponible dans son intégralité, en anglais, sur le site bioinitiative.org.

08.01.2013 09:54 - Presse - Yoann Ferret - 16 commentaires
Commentaires des lecteurs

reith0


Il y a 466 j
la politique est toujours en aval de la culture....

Il y a des réponses postée ici qui nous redonnent espoir dans le raisonnement humain....

Fansat70


Il y a 466 j

yoloco a écrit :

FAUX...
Une fois que l'on saura ce qui déclenche un cancer : on pourra éviter de le déclencher...
Pour le guérir, c'est une autre histoire...

Il ne faut pas être si entier, il est patent que lorsque l'on a correctement détecté une cause de maladie, soit on arrive à la guérir, soit on peut en supprimer la cause.
En ce qui concerne le cancer, il n'est pas dit que l'on puisse éradiquer toutes les causes...
Car en poussant cette logique au bout, si l'on voulait éradiquer toutes les causes de cancer, il faudrait peut-être réaliser les rêves de certains démiurges, c'est à dire éradiquer l'homme, fossoyeur de sa planète... ?!?!?!?!?
Muurfff!

yoloco


Il y a 466 j

squirrel a écrit :

Bien vu, cette compilation d'autres "études" ne garanti en rien son impartialité.
Le jour où l'on saura ce qui déclenche un cancer c'est qu'on saura le guérir...

FAUX...
Une fois que l'on saura ce qui déclenche un cancer : on pourra éviter de le déclencher...
Pour le guérir, c'est une autre histoire...

squirrel


Il y a 466 j

ynos a écrit :

La partialité du rapport Bioinitiative a été largement démontrée, http://fr.wikipedia.org/wiki/Bioinitiative#Controverses" target=_blank>l'article de Wikipédia s'en fait lui-même l'écho.
Ce n'est en rien une 'vraie' étude, juste un recueil de données existantes choisies de façon partiales par des 'auteurs' en plein conflits d'intérêt avérés.
Quant à l'électrosensibilité, on a des millions de gens qui affirment en souffrir, mais PAS UNE SEULE FOIS une étude faite dans des conditions scientifiques garantissant la qualité des résultats (typiquement des tests en technique dite du 'double aveulgle') n'a pu révéler l'existence d'UNE SEULE PERSONNE DANS LE MONDE dont les maux étaient corrélés avec la présence d'ondes, contrairement à leurs dires.


Bien vu, cette compilation d'autres "études" ne garanti en rien son impartialité.
Le jour où l'on saura ce qui déclenche un cancer c'est qu'on saura le guérir...

fabfree


Il y a 466 j
Dans le cerveau, ce sont bien des charges électriques qui sont échangées, donc il est influençable par des champs magnétiques. Difficile de prétendre qu'il n'y ait pas d'interactions. Mais sont d'elles de grandeurs suffisantes pour nous perturber?