Net Avenir : gestion publicitaireNet Avenir : gestion publicitaire
Divers

Lenteurs sur l’accès à Google

Bienvenue dans le monde du 56k

Ce week-end, l’accès à Google est fortement perturbé pour les abonnés Free...

Depuis vendredi, de nombreux abonnés rapportent des temps d’accès parfois anormalement longs aux pages Google (parfois supérieurs à 30s).

Après les lenteurs d’accès à Youtube, voici qui ne devrait pas arranger les freenautes... la saturation sur le site Youtube, connue depuis bien longtemps, commencerait-elle à se faire sentir sur le site de Google, moins gourmand en bande passante ?

Les freenautes vont-ils devoir attendre le dénouement de la plainte lancée par l’UFC, ou le pourrissage d’une situation qui traîne depuis bien longtemps déjà ?

Faudra-t-il, comme le suggérait Xavier Niel à propos de Youtube en janvier dernier, passer à un autre moteur de recherche, et enterrer tout espoir de voir un jour un Internet neutre chez Free ?

A moins que l’historique satisfaction des abonnés ne soit rapidement pénalisée par cette dégradation extrêmement visible, forçant l’opérateur à réagir et à revoir le dimensionnement des liens qui le relient à Google, souvent mis en cause...

07.10.2012 19:55 - Divers - Thomas BELIGNE - 59 commentaires
Commentaires des lecteurs

Yoann Ferret


Il y a 645 j

Patoun a écrit :

Lit bien comme il faut les articles.
Ce qui est reproché à Google c'est de reprendre de l'information générée par d'autres, a son compte, en quelque sorte. Puisqu'il la présente comme sienne. Enfin si j’ai bien compris.

C'est l'argument fallacieux avancé par les groupes de presse. Et qui ne se vérifie nulle part.
Le seul exemple probant dans lequel "Google reprend du contenu" est Google News, mais les éditeurs doivent y demander volontairement leur intégration, et peuvent demander à tout moment à ne plus être référencés. De plus, il ne s'agit que de courts extraits, avec des liens qui renvoient vers le site d'origine...
Plutôt que de se remettre en question, en améliorant par exemple la qualité du contenu qu'elle met en ligne (moins de dépêches AFP copié-collés, moins de stagiaires sous-payés et plus de journalistes qualifiés...), la PQN veut instaurer une nouvelle taxe. Google a raison à 1000% d'expliquer que si les éditeurs ne se plaisent pas sur Google News, ils sont libres de partir — et s'ils espèrent taxer celui qui leur rapporte déjà 80% de visites par jour, ils seront déréférencés pour leur expliquer comment le système marche.
Mais certes, d'un point de vue politique, c'est plus facile de désigner le "méchant gros américain' qui vole nos concitoyens, que de dire que le lobby de la presse française est dépassé, et voudrait mettre en place une taxe pour mettre hors-jeu les pure players...

fabfree


Il y a 645 j
+1 avec Patoun.
Si le référencement amène des lecteurs, la reprise de l'info en retire une partie. Mais il est difficile de savoir pour qui est positif la chose.

Patoun


Il y a 645 j

Yoann Ferret a écrit :

En même temps, c'est assez logique qu'ils se défendent quand le gouvernement brandit une idée aussi stupide que de les taxer en faveur des sites de presse.
D'après toi, qui rend le plus gros service à l'autre ? Google ou la presse ? Quand ils verront leurs visites chuter de 80% après une désindexation, les gros sites de la PQN comprendront (peut-être) que Google ne "profite" pas de leurs contenus, au contraire : il leur apporte des lecteurs.

Lit bien comme il faut les articles.
Ce qui est reproché à Google c'est de reprendre de l'information générée par d'autres, a son compte, en quelque sorte. Puisqu'il la présente comme sienne. Enfin si j’ai bien compris.
C'est pourquoi ils ont été condamné en Belgique notamment.
C'est sur que Prendre l'info des autres et s'en servir pour son compte soit disant pour "Rendre service" ... ça coute pas cher et ça peut rapporter gros, non ?
Surtout si la source est Gratuite en quelque sorte.
Où s’arrête le référencement et ou commence la production de contenu ?
Tout est dans la présentation, et là Google Abuse Clairement.
Et perso, si un jour ils déréférence un site sur lequel je vais fréquemment, ben je change juste de moteur de recherche. Et j’espère juste que d'autre en feront autant.
Encore une fois, être devenu le plus gros n'autorise pas à faire n'importe quoi.

doppel


Il y a 645 j
Tout à fait d'accord avec Yoann Ferret.

Yoann Ferret


Il y a 645 j

Patoun a écrit :

Je me permet de remonter ce post pour ceux qui pensent que Google a raison d'agir comme il le fait.
http://www.lesnumeriques.com/google-menace-ne-plus-referencer-sites-presse-francais-n26611.html
http://www.lesnumeriques.com/google-supprime-presse-belge-moteur-recherche-n20170.html
Peut être vas il falloir commencer à se demander si le résultat de nos recherches est bien exhaustif ....

En même temps, c'est assez logique qu'ils se défendent quand le gouvernement brandit une idée aussi stupide que de les taxer en faveur des sites de presse.
D'après toi, qui rend le plus gros service à l'autre ? Google ou la presse ? Quand ils verront leurs visites chuter de 80% après une désindexation, les gros sites de la PQN comprendront (peut-être) que Google ne "profite" pas de leurs contenus, au contraire : il leur apporte des lecteurs.