Net Avenir : gestion publicitaireNet Avenir : gestion publicitaire
Free Mobile

Free Mobile respecte bien ses engagements de couverture

...contrairement à certains concurrents accusateurs

L’Arcep (Autorité de régulation des télécoms) a diffusé, avec un peu d’avance sur la date initialement prévue, les résultats de sa nouvelle série de mesures de la couverture 3G des opérateurs mobiles en France.

Cette série de tests était particulièrement attendue, suite à la polémique entourant Free Mobile et son réseau, dont plusieurs concurrents avaient laissé entendre qu’il serait au moins en partie éteint.

Ces tests permettent à l’Arcep d’affirmer que Free remplit bien ses obligations réglementaires, à date du 31 janvier 2012 : l’opérateur couvre effectivement 28% de la population (un taux très légèrement supérieur aux 27% qu’il était tenu d’atteindre au 12 janvier 2012).

L’Autorité de régulation indique également que Free Mobile dispose de « 735 sites ouverts commercialement », c’est-à-dire 735 antennes effectivement activées et fonctionnelles. En outre, le déploiement du réseau se poursuit, comme en témoignent les chiffres d’implantation des antennes fournis par l’ANFR (Agence nationale des fréquences radioélectriques).

Free Mobile est désormais tenu d’atteindre par son réseau 3G une couverture de 75% de la population en janvier 2015 et de 90% en janvier 2018. Une prochaine « vérification d’ensemble » de ses engagements sera menée par l’Arcep fin juin 2012.

Les tests de l’Arcep ont également été menés, comme cela était prévu, sur les réseaux des autres opérateurs mobiles Orange, SFR et Bouygues Telecom.

Concernant Orange et SFR, l’Autorité valide un taux de couverture de la population en 3G supérieur à 98%, conformément à leurs engagements. Elle rappelle toutefois que les deux opérateurs ont bénéficié d’un objectif de couverture révisé, suite à une mise en demeure prononcée le 30 novembre 2009. « A cette époque, Orange France couvrait 84% de la population au lieu des 98% sur lesquels il s’était engagé, et SFR 74% au lieu de 99,3%. SFR devra achever de rattraper son retard de déploiement en atteignant, avant fin 2013, un taux de couverture de la population de 99,3% ».

Enfin, concernant Bouygues Telecom, l’Arcep constate que l’opérateur dispose d’un réseau 3G couvrant désormais plus de 93% de la population, « soit un niveau sensiblement supérieur à celui de son obligation de fin 2010, portant sur 75% de la population ».

29.02.2012 08:49 - Free Mobile - Yoann Ferret - 33 commentaires
Commentaires des lecteurs

alainlfanfree


Il y a 974 j

cau59 a écrit :

+1
Et prouver également qu'en demandant de la transparence à Orange et FREE sur leurs clauses commerciales qui ne concernent qu'eux, ce n'est pas de l'espionnage industriel.

  Surtout de la part du dernier Opérateur Mobile auditionné à l' A.N. , c'est tout simplement de l’ingérence, de la jalousie vis à vis d'Orange que Free a choisi et on voit renaitre le fantasme de cet Opérateur (il y a deux ans) de vouloir acheter Free (quelle chance pour nous que X.N. ne se soit pas laissé convaincre).

cau59


Il y a 974 j
davlaug, c'est un problème qui est apparu de façon très bizarre, après que l'ARCEP a été auditionné et a donné ses conclusions.( Une nouvelle technique de brouillage mises en place ? )
Si ce souci est là, ce sont certainement les points de collecte et non les antennes, si j'en crois les messages des personnes de ce lien, il y a aussi la partie orange qui est touchée.

davlaug


Il y a 974 j
Pourquoi Freenews ne communique pas sur le problème des appels sortant qui n'aboutissent pas 1 fois sur 2 ?
Cela semble être un problème national et plusieurs forum parlent de ce problème.
http://www.aduf.org/viewtopic.php?t=250576

J'ai ce problème en particulier en début de soirée.

PoilàGratter


Il y a 974 j

Joearchi a écrit :

@poilàgratter:
Je ne reviendrai pas sur vos compétences techniques, qui semblent largement dépasser les miennes dans ce domaine précis ;) Le principe des cellules, et des tailles de cellules diminuant selon l'encombrement en 3G implique aussi un nombre important d'abonnés utilisant ce réseau en simultané. Avec bien moins d'abonnés que Orange, les cellules de free sont sûrement moins mises à mal. De plus, il est assez clair maintenant que si un portable reçoit un meilleur signal Orange que free (et cela doit être très souvent le cas dans les zones denses) la logique veut que le portable passe par le réseau orange.
Je pense juste qu'il faut modérer à juste titre les critiques à propos de la couverture de free: les opérateurs concurrents veulent que free respecte des règles qui ne leur ont pas été imposées, et basent leur principal argument par le simple fait que free a implanté "seulement" 750 antennes fonctionnelles en deux ans. Quand on voir le nombre de bâtons qu'il ont mis dans les roues de free, c'est vraiment l’hôpital qui se fiche de la charité.
Bref, wait and see, client free mobile, je ne peux qu'espérer que son réseau en propre se développe rapidement :)

Merci pour votre réponse.
En matière de "bâtons dans les roues", c'est évident que la concurrence est féroce.
Et Free Mobile est féroce aussi.

Cependant, en ce qui concerne la chasse aux sites, le marathon est identique pour les 4 MNO: environ 400 signatures à obtenir par site relais-radio, 18 à 24 mois de négo, et 3 adresses à négocier simultanément pour un seul site dans la rue concernée, car les 2/3 des négos échouent avant la fin !! Evidemment, les couts de recherche de sites sont multipliés par trois aussi.
Ensuite, avec les médias et la tendance anti-ondes, les bailleurs en profitent à fond, se frottent les mains et ont des yeux en forme d'Euros !  ;)
Je connais certains sites autour des ambassades à Paris qui coutent entre 40 et 50 kEuros de location par an !
L'avantage qu'ont les chasseurs de sites des 3 MNO concurrents, c'est qu'ils font ça depuis 17 à 25 ans et sont rompus à cet exercice. Et ils ont des primes pour les sites signés (et respectant le cahier des charges).
Rien n'empêche Free Mobile d'embaucher ces "commandos".
Un autre aspect à prendre en compte: le vandalisme des relais-radio. Obligeant les opérateurs MNO à constamment rechercher de nouveaux sites pour compenser ceux qui sont abandonnés (plusieurs centaines par an !).
Compte non tenu des autres nouveaux sites pour augmenter la couverture 3G et 3G+, ainsi que la continuation du déploiement de la 4G LTE à 2,6 GHz et 800 MHz.

cau59


Il y a 975 j
+1
Et prouver également qu'en demandant de la transparence à Orange et FREE sur leurs clauses commerciales qui ne concernent qu'eux, ce n'est pas de l'espionnage industriel.