Net Avenir : gestion publicitaireNet Avenir : gestion publicitaire
Free Mobile

Free Mobile décroche une licence 4G

Pas de laissé pour compte

Les quatre opérateurs candidats pour une licence de téléphone mobile 4G — Free Mobile, Orange, Bouygues Télécom et SFR — sont tous retenus par l’Arcep : ils pourront se partager à quatre le gâteau des fréquences mises en lot par les autorités.

Suite à l’examen des dossiers pour une licence 4G (sur la bande 2,6 GHz), et suite à un système de notation, l’Arcep (Autorité de régulation des télécoms) a décidé de retenir les quatre candidatures qui lui ont été soumises.

Free Mobile a misé 271 millions d’euros (soit plus que Bouygues ou que SFR) pour une quantité de fréquences de 20 MHz duplex. Alors que l’on attendait en outsider et que l’on doutait de sa capacité à faire face aux plus gros, le groupe Iliad décide donc de mettre tous les moyens nécessaires pour faire partie des tous meilleurs opérateurs 4G !

Mise à jour (18h15) : via un communiqué, Free réagit à la nouvelle et « se réjouit d’être avec l’opérateur historique le candidat le mieux doté en spectre 4G en emportant 20 MHz » et confirme que « le réseau en cours de déploiement par Free Mobile est d’ores et déjà compatible 4G ». Le trublion note toutefois qu’un « déséquilibre important demeure néanmoins quant à la détention des fréquences entre opérateurs existants et Free Mobile ».


Dans le détail, les candidatures retenues sont les suivantes :

- la société Bouygues Telecom est retenue pour une quantité de fréquences de 15 MHz duplex. Pour l’obtention de cette quantité de fréquences, cette société a proposé un montant de 228 011 012 € et a souscrit l’engagement d’accueil des MVNO ;
- la société Free Mobile est retenue pour une quantité de fréquences de 20 MHz duplex. Pour l’obtention de cette quantité de fréquences, cette société a proposé un montant de 271 000 000 € et a souscrit l’engagement d’accueil des MVNO ;
- la société Orange France est retenue pour une quantité de fréquences de 20 MHz duplex. Pour l’obtention de cette quantité de fréquences, cette société a proposé un montant de 287 118 501 € et a souscrit l’engagement d’accueil des MVNO ;
- la Société Française du Radiotéléphone (SFR) est retenue pour une quantité de fréquences de 15 MHz duplex. Pour l’obtention de cette quantité de fréquences, cette société a proposé un montant de 150 000 000 € et n’a pas souscrit l’engagement d’accueil des MVNO.

Les autorisations d’utilisation de fréquences seront distribuées par l’Arcep « dans les prochaines semaines » aux quatre lauréats. L’Autorité doit encore définir le positionnement des fréquences de chaque opérateur dans la bande 2,6 GHz. Leurs souhaits seront pris en compte selon la notation attribuée à leurs dossiers respectifs, soit dans l’ordre : Bouygues Telecom, Orange France, Free Mobile, et enfin SFR.

Rappelons enfin qu’il ne s’agit que d’une première vague d’attribution des licences 4G sur la bande 2,6 GHz ; une autre série de fréquences, sur la bande 800 MHz, est également mise en jeu. Pour cette dernière, l’appel à candidatures poursuit son cours...

22.09.2011 17:54 - Free Mobile - Yoann Ferret - 30 commentaires
Commentaires des lecteurs

Xazz


Il y a 941 j
Bonjour !

Un grand groupe qui possède un MVNO en France et qui y verrait un bon moyen de diminuer ses coûts futurs et de revendre de la capacité aux autres MVNO ou mêmes opérateurs "historiques" ?

Je crois que la polémique sur les fréquences posant problème avec la TNT se situaient dans les lots des 800 MHz.
Je ne sais pas si l'une ou l'autre plage de fréquence est vraiment meilleure en 2.6 GHz.
Tout à fait, le seul problème soulevé pour l'instant est celui du brouillage potentiel de la TNT par certaines fréquences dans la bande des 800 MHz. Les lots dans la bande des 2,6 GHz se valent tous.
Du coup SFR a pris des risques mais fait au final une très bonne affaire. Orange et Free paient relativement cher mais récoltent plus de fréquences. Celui qui se fait réellement entuber, c'est Bouygues qui pait cher pour au final ne rien obtenir de plus que SFR...
A+
Xavier

Joearchi


Il y a 941 j

Sauf que dans le cas des zones peu denses, voire rurales, les spectres disponibles dans les 800 MHz permettent un déploiement plus aisé, car les signaux portent plus loin. Du coup, la bande des 800 MHz est très utile pour couvrir un territoire qui reste largement rural.
Les deux plages sont complémentaires, en ville, mieux vaut beaucoup d'antennes en 2.6 GHz pour les raison que vous avez évoquées. Mais ailleurs, la donne est clairement différente. Quant à la qualité de service, je crois que le LTE est meilleur en terme de réactivité (ping?), du coup, même à vitesse équivalente, on peut (éventuellement) espérer une amélioration par rapport à la 3G.

On peut d'ores et déjà être certain que l'appel d'offre de décembre sera plus lucratif pour l'état. Quant à une cinquième offre, je me demande bien quel opérateur souhaiterait déployer un réseau uniquement en 800 MHz. Mais cela ne serait pas du tout impossible, loin de là. La France, avec ses tarifs portables plutôt onéreux, ne peut qu'attirer des investisseurs voyant dans notre beau pays un marché prêt à évoluer.

Sauf que SFR "choisira" ses fréquences en dernier. Ils ne choisiront donc pas, ils prendront celles que les autres opérateurs ont laissées.
SFR va donc se récupérer les fréquences les plus "pourries".
Je crois que la polémique sur les fréquences posant problème avec la TNT se situaient dans les lots des 800 MHz.
Je ne sais pas si l'une ou l'autre plage de fréquence est vraiment meilleure en 2.6 GHz.

Xazz


Il y a 942 j
Bonjour,

Il y a des rumeurs insistantes sur le fait que des opérateurs étranger prennent part à ces enchères...
A+
Xavier

aegir


Il y a 942 j

Sauf que SFR "choisira" ses fréquences en dernier. Ils ne choisiront donc pas, ils prendront celles que les autres opérateurs ont laissées.
SFR va donc se récupérer les fréquences les plus "pourries".

aegir


Il y a 942 j

Ben vu qu'il y a 4 blocs et 4 candidats ; si Free fait une offre recevable au-dessus du prix plancher mais n'obtient pas de bloc, ça veut dire qu'il y a forcément l'un des 3 autres qui cumule 2 blocs, lequel devra donc accepter l'itinérance...
S'il y avait 5 larrons dans la foire, ce serait une autre histoire, mais j'imagine mal un 5ème candidat pour les offres à 800MHz sans avoir eu de fréquences 2,6GHz.