L’action Iliad atteint de nouveaux sommets (MàJ)

25

L’échec de Free lors de la seconde série d’enchères 4G ne semble pas décourager les actionnaires, bien au contraire : la nouvelle est plutôt bien accueillie et permet au cours de l’action Iliad de battre de nouveaux records !

Ouvert à 90,40 € ce vendredi matin, le cours de l’action Iliad a rapidement pris en valeur, jusqu’à atteindre 93,21 € par titre, soit un nouveau plafond historique pour le groupe, aux alentours de 10h00 du matin.

À l’heure où nous écrivons ces lignes, l’engouement pour le titre Iliad ne semble toujours pas s’être stabilisé et le cours continue à osciller, flirtant régulièrement avec les 93 €. Un nouveau record en cours de journée n’est donc pas à exclure…

Mise à jour : l’action a finalement fini la journée sur une valeur de cours à 94,06 €, non sans avoir une nouvelle fois battu une nouvelle fois son record historique en culminant à 94,21 € peu avant 13h30.

Partager.

25 commentaires

  1. Salut, est ce que l'on peut acheter des actions Iliad ?
    Car si on peut, dans les prochains jours, le cours va bondir, c'est le moment d'acheter.
  2. Et si vous êtes curieux, allez sur internet consulter le cours d'introduction de l'action.
    Vous constaterez que le groupe a toujours eu la confiance des investisseurs.
  3. C'est clair que FREE à bien calculé son coup:
    Si on regarde les manoeuvres depuis la création de freemobile on voie que: Orange va amortir son prochain réseau très dense grace au cash de FREE; Orange compte faire dans la qualité pour clients exigents à n'importe quel prix.
    SFR essai de copier Orange (critère de qualité de réseau) en densifiant très rapidement son réseau 3G et en achetant à prix d'or les fréquences en Or qu'il espère ammortir en mutualisant ou pour densifier les zones fortement peuplé avec un minimum de bornes (est-ce un bon calcul? FREE va-t-il avoir tant besoin des fréquences longues distance? Ils ont les moyens en fréquence courtes distance de créer un réseau très performant en ville sans avoir à recourir aux fréquences en 800Mhz pour colmater les trous, après les besoins en itinérance sur des territoires très peu denses demande des infrastructures très couteuses car il faut faire venir de la fibre/très haut débit jusqu'à la borne en pleine campagne pour potentiellement très peu de personnes visée! se sont des coûts important)
    Enfin chez BouyguesTelecom... ils gesticulent, crient, mais ne semblent visiblement pas au fait que la maison brule! Ils usent des mêmes ficelles depuis leur arrivée en mobile malgré l'arrivée d'un concurrent très agressif! Ils ne densifient pas leur réseau 3g pourtant pas très performant, investissent au minimum dans des fréquences longues et sur d'autres à problèmes dans les 800Mhz. Bref on ne mise pas sur la qualité, mais plutôt sur du discount et la notoriété! Un pari bien risqué!
    Bref, si FREE se donne les moyens de ses ambitions en zone dense, et exploite parfaitement ses frequences en zone moins dense se peut-être un pari gagnant car financer un réseau en campagne en TRES HAUT DEBIT reviendra très cher pour peu de retours (beaucoup plus cher qu'un simple reseau 3G ou faire passer des données à 7Mbits ne demande pas beaucoup d'infrastructures terrestre, le reseau pouvant communiquer par liens aerien)
  4. antitaniom a écrit :
    C'est clair que FREE à bien calculé son coup:
    Si on regarde les manoeuvres depuis la création de freemobile on voie que: Orange va amortir son prochain réseau très dense grace au cash de FREE; Orange compte faire dans la qualité pour clients exigents à n'importe quel prix.
    SFR essai de copier Orange (critère de qualité de réseau) en densifiant très rapidement son réseau 3G et en achetant à prix d'or les fréquences en Or qu'il espère ammortir en mutualisant ou pour densifier les zones fortement peuplé avec un minimum de bornes (est-ce un bon calcul? FREE va-t-il avoir tant besoin des fréquences longues distance? Ils ont les moyens en fréquence courtes distance de créer un réseau très performant en ville sans avoir à recourir aux fréquences en 800Mhz pour colmater les trous, après les besoins en itinérance sur des territoires très peu denses demande des infrastructures très couteuses car il faut faire venir de la fibre/très haut débit jusqu'à la borne en pleine campagne pour potentiellement très peu de personnes visée! se sont des coûts important)
    Enfin chez BouyguesTelecom... ils gesticulent, crient, mais ne semblent visiblement pas au fait que la maison brule! Ils usent des mêmes ficelles depuis leur arrivée en mobile malgré l'arrivée d'un concurrent très agressif! Ils ne densifient pas leur réseau 3g pourtant pas très performant, investissent au minimum dans des fréquences longues et sur d'autres à problèmes dans les 800Mhz. Bref on ne mise pas sur la qualité, mais plutôt sur du discount et la notoriété! Un pari bien risqué!
    Bref, si FREE se donne les moyens de ses ambitions en zone dense, et exploite parfaitement ses frequences en zone moins dense se peut-être un pari gagnant car financer un réseau en campagne en TRES HAUT DEBIT reviendra très cher pour peu de retours (beaucoup plus cher qu'un simple reseau 3G ou faire passer des données à 7Mbits ne demande pas beaucoup d'infrastructures terrestre, le reseau pouvant communiquer par liens aerien)

    Dans l'ensemble, je suis assez d'accord avec votre analyse.
    Mais moi qui vit ça de l'intérieur, je peux vous dire que les armes sont affutées de tous les cotés. Personne n'a envie de perdre ! ;-)
  5. antitaniom a écrit :
    C'est clair que FREE à bien calculé son coup:
    Si on regarde les manoeuvres depuis la création de freemobile on voie que: Orange va amortir son prochain réseau très dense grace au cash de FREE; Orange compte faire dans la qualité pour clients exigents à n'importe quel prix.
    SFR essai de copier Orange (critère de qualité de réseau) en densifiant très rapidement son réseau 3G et en achetant à prix d'or les fréquences en Or qu'il espère ammortir en mutualisant ou pour densifier les zones fortement peuplé avec un minimum de bornes (est-ce un bon calcul? FREE va-t-il avoir tant besoin des fréquences longues distance? Ils ont les moyens en fréquence courtes distance de créer un réseau très performant en ville sans avoir à recourir aux fréquences en 800Mhz pour colmater les trous, après les besoins en itinérance sur des territoires très peu denses demande des infrastructures très couteuses car il faut faire venir de la fibre/très haut débit jusqu'à la borne en pleine campagne pour potentiellement très peu de personnes visée! se sont des coûts important)
    Enfin chez BouyguesTelecom... ils gesticulent, crient, mais ne semblent visiblement pas au fait que la maison brule! Ils usent des mêmes ficelles depuis leur arrivée en mobile malgré l'arrivée d'un concurrent très agressif! Ils ne densifient pas leur réseau 3g pourtant pas très performant, investissent au minimum dans des fréquences longues et sur d'autres à problèmes dans les 800Mhz. Bref on ne mise pas sur la qualité, mais plutôt sur du discount et la notoriété! Un pari bien risqué!
    Bref, si FREE se donne les moyens de ses ambitions en zone dense, et exploite parfaitement ses frequences en zone moins dense se peut-être un pari gagnant car financer un réseau en campagne en TRES HAUT DEBIT reviendra très cher pour peu de retours (beaucoup plus cher qu'un simple reseau 3G ou faire passer des données à 7Mbits ne demande pas beaucoup d'infrastructures terrestre, le reseau pouvant communiquer par liens aerien)

    Très bonne analyse ^^ tout comme poil a gratter, je pense qu il n'y aura pas de perdants, mise a part peut être Bouygues dont le couverture réseau moins dense l'a toujours fortement handicapé en terme de part de marché.
  6. cau59 a écrit :
    Salut, est ce que l'on peut acheter des actions Iliad ?
    Car si on peut, dans les prochains jours, le cours va bondir, c'est le moment d'acheter.

    Ou pas.
    C'est bien ca le problème , par ce que si l'offre ne révèle pas en adéquation avec ce qu'attendent les consommateurs l'action va se casser la figure.
  7. Bouygues est quand même l'opérateur le plus en danger non ? seulement 10 millions de clients portables et un peu plus d'1 million adsl fixe
    La ou SFR a 20 millions mobile et 5 millions adsl fixe.
    Orange étant hors concours de toute façon.
    En tout cas ca me parait logique que Free n'ait pas investit 500M€ sur ces fréquences 800Mhz alors qu'ils ont pour le moment 0 clients.
    Hâte de voir le démarrage de Free mobile en tout cas, et ca va être bon pour l'ensemble des clients. Y a que l'emploi par contre qui risquent de trinquer, sans doute trop de boutique si les modes de consommation change et passe plus par internet comme c'est le cas dans d'autres domaines.
  8. gone63 a écrit :
    En tout cas ca me parait logique que Free n'ait pas investit 500M€ sur ces fréquences 800Mhz alors qu'ils ont pour le moment 0 clients.

    Oui enfin sauf que c'est pas parce qu'ils n'ont pas encore de clients mobiles qu'ils n'ont pas investit. L'enchère 4G c'est un investissement sur l'avenir pour les opérateurs donc ils sont tous potentiellement intéressés. Ils ont juste jugé que cela valait trop cher alors que leur couverture 4G est déjà en place pour 30% de la population. Ca les obligera à passer par de l'itinérance avec SFR pour la rase campagne mais c'est ce sera surement moins cher à court terme :). De toutes façons, la 4G c'est pas encore pour tout de suite... une bonne 3G partout chez tous les opérateurs ça serait déjà bien.
    Et puis Free aura bien le temps de racheter Bouygues et sa 4G d'ici quelques années ^^
  9. Et comment la directive européenne de "banalisation" des fréquence de téléphonie mobile, applicable en 2016 si je me souviens bien va-t-elle s'intégrer?
    Je suis peut-être à côté du vélo, mais est-ce que Free ne compterait-il pas sur cette directive pour "convertir" alors les émetteurs 2G/3G/Wimax en 4G en installant maintenant du matos compatible?
  10. Réagir sur le forum