L’exode des abonnés vers Free Mobile serait «plus importante qu’annoncé»

17

Dans un dossier intitulé « Mobile : une vraie-fausse guerre des prix ? », La Tribune analyse les offres mises en place par les concurrents de Free Mobile pour rester concurrentiels, malgré des tarifs encore peu compétitifs.

Au lendemain de la mise en place de nouveaux tarifs chez Bouygues Telecom, s’exprimant par la suppression de forfaits intermédiaires et par des baisses de près de 40 % sur les forfaits les plus haut de gamme (comme Eden smartphone 1 Go, qui passe de 79,90 € à 49,90 €/mois), le marché s’interroge. « La baisse est violente et plus rapide que ce que l’on pensait », s’inquiète un analyste financier.

Néanmoins, les prix pratiqués par les trois opérateurs historiques restent bien supérieurs à ceux de Free Mobile. Une différence que ceux-ci justifient souvent par une qualité du réseau ou du service client jugée supérieure. L’analyste Oddo estime pour sa part que cela ne justifie pas un tel écart : les coûts de hotline et des boutiques reviendraient à « moins de 2 euros par mois par abonné », soit un peu plus de 20 € par an par abonné. « Il existe donc encore un potentiel de baisse à terme sur le prix des offres haut de gamme et d’entrée de gamme », affirme l’analyste.

Face à une « généralisation de l’illimité voix 24/7 », les opérateurs en place craignent sans doute Free Mobile un peu plus qu’ils ne veulent bien l’avouer : si ils « pensaient vraiment que les tarifs de Free Mobile ne sont pas viables, ils ne se seraient pas alignés si vite », déclare un spécialiste du secteur.

Une réaction aussi rapide pourrait s’expliquer par une fuite des clients plus rapide qu’annoncée : « Bouygues Telecom perd 8.000 abonnés par jour, ça fera plus de 2 millions de clients perdus à la fin de l’année, il risque de se retrouver sous la ligne de flottaison », confie un haut fonctionnaire proche du secteur à La Tribune — des chiffres démentis par Bouygues, qui les qualifie de « fantaisistes, très excessifs ». Oddo avance des chiffres, pas beaucoup plus rassurants pour les trois acteurs : Bouygues aurait perdu 225 000 clients au profit de Free, Orange 625 000, et SFR 500 000 à mi-février.

Il sera sans doute difficile d’en savoir plus avant la publication des premiers résultats de Free Mobile par Iliad, début mai.

Source : La Tribune

Partager.

17 commentaires

  1. on oublie le cout des boutiques dans les centres ville avec u un concours de qui aura la plus belle la mieux placé (avec un cout le loyer exorbitant) 
    je suis retraité et j'en ai vu beaucoup de société qui se sont prêtées a ce petit jeux et elles n'existent plus a ce jour
    espérons que non pour le personnel qui risque de payer la recherche du démesuré de leurs dirigeants et je pense que les 20€ de PR par abonné est en dessous de la vérité
    merci a Free d'avoir donné un coup de pied dans cette fourmilière que nous avons tous payé
  2. Les chiffres resteront subjectifs tant qu'une année ne sera pas passée. Je n'ai pas quitté Bouygues car mon forfait court jusqu'à juin 2012. Mais d'un autre côté j'ai pris un forfait à 0€ chez Free étant abonné ADSL. Je ne suis donc pas compté dans les personnes qui ont quitté Bouygues pour Free… mais ça va arriver.
  3. comme Eden smartphone 1 Go, qui passe de 79,90 € à 49,90 €/mois

    Il vaut peut être mieux pour Bouygues avoir 1000 abonnés à 49 euros par mois que 100 à 79.90 euros qui hésitent ou qui vont partir chez la concurrence.
    La baisse de tarif est plutôt logique et pas forcément moins rentable.
  4. Dans 1 mois j'aurai épuisé ma carte prépayée de chez BOUYGUES et je file chez Free. J'ai déjà pris un forfait  0€ pour mon épouse et je prends un forfait 2€ pour moi. Total par mois: 2€ , chez Bouygues 10€ par mois. 2 heures de communications c'est amplement suffisant pour nous 2.
    Gain: 76€ par an .
    Je précise que Free pour mon épouse fonctionne nickel.
  5. Ce qui sera réellement intéressant, ce sera de pouvoir dresser un bilan d'ici à quelques mois:
    - Quelle baisse (en moyenne) y a-t-il eu dans les forfaits proposés depuis que free est arrivé (par rapport aux deux-trois dernières années)
    - Quelle est réellement la part de marché de free (2-3 millions d'abonnés sur 65 millions de numéros en France, ce n'est que 4% du marché...)
    - De tels tarifs ont-ils (encore plus) démocratisé l'usage des smartphone, ou, a contrario, aura-t-on remarqué la prolifération des abonnés aux forfaits pas chers (0-2 euros chez free, et les quelques MVNO qui surfent sur le même procédé), qui selon toute logique, devraient avoir fait du mal aux forfaits 1 et 2 heures?
    On l'a bien vu sur le marché de l'ADSL: free a été l'un des premiers à surfer sur le triple-play, en profitant largement de ce que permettait le dégroupage des lignes FT. Si les tarifs ne furent pas les même, les offres et les usages d'internet ont clairement été modifiés depuis le lancement de la première freebox. Et depuis, les acteurs restants proposent tous des offres à faire pâlir la plupart de nos voisins européens, avec le succès que l'on connait tous. Cela a donc été profitable aussi pour les chiffres d'affaires des entreprises.
    Bref, perso, je ne sais pas si le nombre d'abonnés de free mobile sera un grand indicateur, surtout en mai prochain: d'un coté, cela me ferait bien plaisir de voir 2-3 millions d'abonnés (voire plus), de l'autre, même si le succès de l'offre était à cette hauteur, cela reste une "paille" par rapport au parc d'abonnés des autres opérateurs. C'est sûrement suffisant pour leur donner des sueurs froides, mais c'est bien quand les opérateurs feront, de base, des offres similaires tant en coût qu'en quantités de service que le changement sera notable, pour tous.

  6. Gtoucompri a écrit :

    moi ce qui me sidère c'est le nombre de ceux qui reste chez les 3 autres opérateurs  8)

    Free :
    ADSL : 31€90
    Mobile : 15€99
    SGS2 : 399€
    Soit : 1551€ sur 2 ans
    SFR :
    ADSL : 26€90
    Mobile : 41€
    SGS2 : 49€
    Soit : 1678€ sur 2 ans
    Soit 50€ de différence par ans, tu enlève a ça, les frais de résiliation SFR soit 49, ça me fait gagner 50€ en 2 ans pour passer de free a SFR, donc je reste chez SFR ...

  7. cafougnette a écrit :

    je suis retraité et j'en ai vu beaucoup de société qui se sont prêtées a ce petit jeux et elles n'existent plus a ce jour
    espérons que non pour le personnel qui risque de payer la recherche du démesuré de leurs dirigeants et je pense que les 20€ de PR par abonné est en dessous de la vérité

    Personnellement je ne pense pas que le cout de la hotline et des boutiques dépassent de beaucoup (27.3 Millions) x 20 € = 546 Millions d'euros par ans chez orange puisque ca représente ~18000 SMIC (annuel brut).
    mais bon, après tout peut-etre.
  8. Faut aussi ne pas confondre les boutiques Orange avec les boutiques du style the Phone House, qui vendent des abonnements orange (et ceux-là, je ne pense pas qu'ils coûtent grand chose à Orange, c'est sûrement même le contraire).
    Niel avait aussi fait remarquer que ce coût n'était finalement pas aussi important dès lors que le nombre d'abonnés se comptait en dizaines de millions.

  9. Gtoucompri a écrit :

    moi ce qui me sidère c'est le nombre de ceux qui reste chez les 3 autres opérateurs  8)

    Moi je suis sidéré par les gens qui quittent un opérateur où ils utilisaient leurs téléphone 99.9% du temps pour appeler et être joignable pour aller chez un opérateur où le téléphone devient porte-clés, sans moindre moyen d'être joignable ni appeler.
    Ma sidération est aussi nulle que le niveau de ton interversion. Alors. arrêtons le nombrilisme, chez-uns est libre de trouver son bonheur où il le veut
  10. Réagir sur le forum